Basket-ball Sport en Nord

Une première victoire au bout du suspens

Enfin elles la détiennent ! L’Entente sportive Basket de Villeneuve-d’Ascq – Lille Métropole (ESBVA-LM) lance sa saison avec une victoire acquise à l’arrachée. Les Guerrières se sont défaites des Bourguignonnes de Charnay après prolongation sur le score de 64 à 57. Retour sur ce match qui s’est joué à la dernière minute. 

L’ambiance était de mise au Palais Saint-Sauveur ! Bien rempli avec 657 personnes, les supporters ont donné de la voix pour pousser leur équipe. Malheureusement, le début de match est en faveur des visiteuses qui se retrouvent rapidement en tête avec 10 points d’avance. En effet, les Guerrières manquent d’adresse (1-7 au tir en cinq minutes) et n’arrivent pas à concrétiser de belles phases offensives. Charnay se retrouve logiquement en tête s’expliquant principalement par une adresse environnante autour des 50% (7/15).

Les Villeneuvoises recollent au score dès le milieu du deuxième quart-temps avec une adresse retrouvée et une défense plus agressive.  Djaldi-Tabdi fait un bien fou dès qu’elle est sur le terrain (elle terminera avec 17 d’évaluation) notamment sur le plan défensif. L’ESBVA-LM mène à la mi-temps 31-27 grâce à un aspect : le rebond. Les Guerrières dominent ce secteur (55 à 44 au final), surtout celui offensif permettant des points en seconde chance : 17 au total.

Les titulaires prennent leurs responsabilités

Dans le money time, les cadres se sont réveillées. Elles ont enfilé « le costume qu’on attend d’elles » comme nous le confiait Rachid Meziane, l’entraîneur de l’ESBVA . Alors menées à l’entame des dix dernières minutes après un troisième quart difficile (39-44), Johanne Gomis ou encore Courtney Hurt se sont montrées à leur avantage. Alors qu’aucune des deux équipes n’arrivent à faire le break, Jo Gomis permet à Villeneuve de recoller grâce à de nombreux « stops » défensifs successifs. Pendant plus de 2 minutes, le score reste figé à 52 partout. Pertes de balle sur pertes de balle, aucune des deux équipes ne prend l’ascendant. Le buzzer retenti, on aura cinq minutes de rab’.

C’est alors que l’ESBVA déroule. La capitaine Jo Gomis marque son tir derrière l’arc au bon moment, tout comme Haley Peters qui n’a pas été très adroite ce soir (5/15 au tir). Charnay ne marque plus rien, dû à la solidité défensive de Villeneuve. Le rebond est scellé et les Bourguignonnes perdent des ballons. L’ESBVA-LM n’en demande pas tant et s’envole avec six points d’avance. Elles ne seront jamais rattrapées : les Guerrières s’imposent devant un public en furie.

« En prolongation, on a montré qu’on pouvait très bien jouer en équipe. On avance dans la bonne direction.  » s’est félicitée Courtney Hurt, ailière forte des Guerrières.

Djaldi-Tabdi, « X factor »

En sortie de banc, l’ailière  fraichement appelée par Valérie Garnier pour participer au stage de l’Équipe de France a été brillante. Avec 10 points, 11 rebonds (dont 5 offensifs), 4 interceptions et 3 contres, vous l’aurez compris Djaldi-Tabdi a été au four et au moulin. Rachid Meziane s’est très bien ajusté en la mettant d’entrée de jeu en deuxième mi-temps. « Clarince, c’est un vrai booster, elle a été complément dans son registre ce soir. Je l’ai fait débuté en deuxième car j’avais besoin de quelqu’un de fort en défense ».

Clarince Djaldi-Tabdi, néo internationale tricolore. Crédit photo : Thomas Collas

Vous l’aurez compris la jeune française de 24 ans sera à suivre pour la suite de la saison et aura à cœur de briller dès mercredi.

« On n’a pas gagné comme on le voulait mais on ne va pas cracher dans la soupe. »

Rachid Meziane est un coach heureux mais avant tout exigeant. Certes cette première victoire permettra de lancer cette saison un peu spéciale, mais il sait que beaucoup reste à faire :

« Je pense qu’on a progressé dans les intentions en proposant de l’alternance avec la recherche des intérieurs et moins de tirs extérieurs. Tous nos débuts de 3ème [quart-temps ndlr] ne sont pas bons (…) seul le travail nous dira si l’on a évolué. On a gagné contre une équipe en confiance, la pression était sur nous. J’espère que cette victoire en appellera d’autres ! »

Rachid Meziane découvrant la feuille de statistiques. Crédit photo : Thomas Collas

Malgré la défaite sur le fil, le coach de Charnay, Matthieu Chauvey s’est félicité de l’attitude de ses joueuses :

« Je voudrais retenir le positif sur la résilience et l’abnégation de l’équipe. On a fait trop d’erreurs dans la gestion de certains moments. On a une équipe jeune, il faut garder ce même état d’esprit pour les prochaines rencontres avec cet esprit conquérant en se disant que l’on n’est pas plus faible que certaines équipes.  » 

Pas le temps de souffler pour les Guerrières puisque ces dernières se déplaceront dès mercredi pour y affronter la redoutable équipe de Nantes-Rezé. L’occasion pour Clarince  Djaldi-Tabdi de retrouver son ancienne équipe et pourquoi pas continuer sur la lancée de ce match : une victoire.

Thomas Collas
Crédit Photo : Thomas Collas

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :