Tennis World

Open d’Australie 2023 : La nouvelle désillusion Bleue

Comme à l’accoutumée, la saison 2023 de tennis professionnel s’ouvre en Océanie et plus particulièrement en Australie. L’occasion pour les joueurs de prendre part au premier tournoi du Grand Chelem de la saison : l’Open d’Australie. Une compétition qui, comme les années précédentes, n’a pas souri aux Français engagés.

De belles perspectives avant le tournoi

Pourtant, le 9 janvier, quand le tournoi commence, certains Français sont en confiance après de très bonnes performances lors des deux premières semaines de compétition de la nouvelle année. En effet, deux hommes se sont illustrés lors de tournois à plus petits échelons (ATP 250) : il s’agit de Benjamin Bonzi et Richard Gasquet. Le premier cité, désormais dans le top 50 et auteur de bonnes performances en 2022 fait le plein de confiance juste avant le premier Grand Chelem de l’année. En effet, il se distingue à Pune en Inde, au premier tournoi ATP de l’année, en atteignant avec une certaine assurance la finale du tournoi. Il sera finalement battu par le Néerlandais Tallon Griekspoor en trois sets, dans un match très disputé. De son côté, Richard Gasquet, 36 ans, 67ème au classement ATP au lancement de la saison fait mieux que son compère. En Nouvelle-Zélande, et plus précisément à Auckland, le Français s’illustre en remportant son premier tournoi de l’année. Le dernier remontait à plus de 5 ans. Il brille en finale face au grand favori, le Britannique Cameron Norrie, 12ème à l’ATP. A la suite d’une belle partie de plus de deux heures, c’est finalement le natif de Béziers qui s’impose, pour le plus grand plaisir de ses supporters.

Richard Gasquet, victorieux à Auckland. Crédit : Andrew Cornaga, SIPA.

Chez les femmes, on ne retient plus qu’un nom : celui de Caroline Garcia. Après son année 2022 conclue en beauté avec une première victoire française au Masters depuis 2005, on rêve de la voir remporter un Open d’Australie, comme l’avait fait Amélie Mauresmo juste après son sacre, en 2006. Classée quatrième au lancement de la saison, la Française est considérée comme l’une des favorites par la plupart des bookmakers avec la Polonaise Iga Swiatek, numéro un mondiale depuis deux ans maintenant. Avant son entrée en lice, la Lyonnaise participe au tournoi d’Adélaïde en Australie, où elle est éliminée au deuxième tour par la Suissesse Belinda Bencic, au terme d’un match de presque 2 heures. Malgré la défaite, « Caro » ne se dit pas inquiète et espère briller et peut-être remporter son premier Grand Chelem.

Caroline Garcia lors du WTA 500 d’Adélaïde. Crédit : Colin Murty/AFP

Des espoirs partis en fumée

Malgré de beaux espoirs, les tricolores déçoivent. A commencer par Richard Gasquet. Pourtant très confiant, l’homme aux 16 titres ATP sort dès le premier tour, éliminé par son compatriote Ugo Humbert en trois petits sets. Arthur Rinderknech, numéro un français dans le tournoi sort lui aussi dès sa première confrontation. Certains Bleus accèdent au second tour mais ils n’iront pas plus loin. C’est le cas d’Adrian Mannarino, pourtant vainqueur de John Isner au premier tour, de l’Amiénois Constant Lestienne, qui après sa première victoire en Grand Chelem est éliminé par Cameron Norrie au deuxième tour. Petite surprise de ce tournoi, Jérémy Chardy, 35 ans, invité par la Fédération pour participer au tournoi parvient à se qualifier pour le deuxième tour en battant le Colombien Diego Galan, 70ème mondial. Son parcours s’arrêtera au tour suivant face à Daniel Evans. Les deux performances à saluer sont celles de Ugo Humbert, sorti au troisième tour par l’étoile montante du tennis européen Holger Rune et également celle de Benjamin Bonzi qui confirme son bon début d’année 2023. En effet, il se qualifie pour le troisième tour du tournoi en éliminant l’Espagnol Pablo Careno Busta, 15ème à l’ATP, en 5 sets et 4 heures et 11 minutes. Il échoue aux portes de la deuxième semaine, face au joueur local Alex De Minaur, qui l’élimine en trois sets.

Premier troisième tour de Grand Chelem pour Bonzi (Crédit : AFP, Anthony Wallace)

Du côté des femmes, c’est la catastrophe. Sur les six Bleues engagées au premier tour, seulement deux d’entre elles parviennent à se qualifier pour le deuxième tour : Caroline Garcia et Clara Burel. Cette dernière, victorieuse au premier tour de la jeune Australienne Talia Gibson, sort dès le deuxième tour, éliminée par la vainqueur de Roland Garros 2021, la Tchèque Barbora Krejcikova. Le dernier espoir français, et le plus attendu est donc Caroline Garcia. Elle est la seule à se qualifier pour la deuxième semaine. Elle remporte son premier match face à la Canadienne Sebov en un peu plus d’une heure. Et puis ça se complique pour la tricolore. Au terme d’un match accroché, elle finit par éliminer la Canadienne Layla Fernandez (7-6, 7-5). Au troisième tour, elle se retrouve face à l’Allemande Laura Siegemund. Classée 158ème à l’ATP, l’Allemande domine la tête de série numéro quatre lors de la première manche avant que Caroline Garcia ne se reprenne et s’impose en trois sets. Après les contre-performances de ses concurrentes Iga Swiatek ou encore Cori Gauff, toutes deux éliminées en huitièmes, on se dit que c’est la bonne pour la Lyonnaise. Mais non ! Le dernier espoir français en simple s’éteint en huitièmes de finale face à la Polonaise Magda Linette, en deux sets accrochés. On retiendra de la Française son dépit au moment de quitter le stade, situé en plein cœur de Melbourne.

Une fin cruelle pour Garcia (Crédit : Reuters, C. Recine)

L’aventure française en Australie s’arrête donc en huitièmes de finale avec Caroline Garcia. En espérant de meilleurs résultats pour les doubles français encore en lice, et qui peuvent prétendre à un meilleur sort que leurs compatriotes en simple.

Crédit: C. Recine/Reuters
Maxime PAULIN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :