Basket-ball NBA World

Saison NBA 2022-2023, Résumé 14

Un beau Martin Luther King day, Jokic meilleur passeur de l’histoire de Denver, une nuit explosive pour Anthony Edwards… C’est parti pour le treizième débrief de l’année, alors si vous n’avez pas suivi l’actualité NBA de la semaine, vous êtes au bon endroit. Sortez une feuille, un stylo, on commence le cours de rattrapage.

Dans la nuit de lundi à mardi : 

Le MLK réussi à Jayson Tatum

Tatum après sa performance XXL – via Jacob Kupferman/Getty Images

Jour férié aux Etat-Unis, grosse soirée pour la NBA, le Martin Luther King Day nous réserve chaque années des rencontres intéressantes, et bien souvent de belles performances. Cette année, c’est Jayson Tatum qui a endossé le rôle de leader de la soirée, 51 points pour l’ailier des Celtics de Boston. Seul Damian Lillard et Kemba Walker avaient surpassé un tel scoring le jour du MLK. Tatum signe donc la troisième meilleure performance de l’histoire de ce jour commémoratif. Mais il ne s’arrête pas là, puisque cette victoire face aux Hornets de Charlotte signe son cinquième match à 50 points sous les couleurs des Celtics. Seul joueur à avoir passé ce cap, il dépasse un certain Larry Bird. 

Idem pour Lebron

Oui, on parle énormément de lui ces dernières semaines, mais comment faire autrement. Le King est bouillant, et malgré le saison moyenne de son équipe, lui est au rendez-vous quasiment à chaque rencontre. Cette nuit-là, le patron James fait face à la jeune équipe des Rockets de Houston. Peut-être trop jeune, puisque ce manque d’expérience se fait ressentir au classement, comme dans le match de cette nuit. Menée de 12 points à la mi temps, la jeunesse houstonienne n’a jamais vraiment su se réveiller à temps, et finissent par s’écraser face aux mûrs Lakers sur le score de 140 à 132. Pour ce qui est de Lebron, il nous propose 48 points, 9 passes décisives et 8 rebonds. Du propre. 

En bonus, il a eu droit à une belle interaction avec le rookie de Houston, Jabari Smith JR. Il s’est permis de rappeler au vétéran qu’il y a 19 ans de cela, lors de son premier match en NBA, Lebron a affronté le père du jeune rookie, Jabari Smith. Une chouette discussion et un gros coup de vieux pour le King. 

Dans la nuit de mardi à mercredi : 

Sans ses stars, sans problèmes pour Milwaukee 

Privés d’Antetokounp et de Middleton, les plus gros scoreurs de l’équipe, les Bucks de Milwaukee ont pu compter sur le meneur pour combler le vide laissé par les leaders de l’effectif. Avec 37 points, 7 passes décisives et 6 rebonds, Jrue Holiday gère l’affaire et permet à son équipe de s’imposer face aux Raptors de Toronto. 

Sans ses stars, pas sans problèmes pour Brooklyn

Non, cette fois, pas de miracle. En l’absence de Kevin Durant et Kyrie Irving, les Nets ont chuté face aux Spurs de San Antonio. Un match tout de même serré, qui aurait pu être profitable à l’équipe de Brooklyn si Keldon Johnson ne s’était pas surpassé : nouveau record en carrière avec 36 points pour l’ailier des Spurs, avec en bonus, quelques shoots impératifs qui scellent la victoire des Spurs en fin de match. Score final : 106-98.

Dans la nuit de mercredi à jeudi :

Jokic meilleur passeur de l’histoire des Nuggets

Déjà meilleur rebondeur, Nikola Jokic vient une fois de plus marquer de son empreinte l’histoire des Nuggets de Denver. Cette nuit, ils affrontaient les Timberwolves de Minnesota. Un match entamé difficilement, terminé magistralement pour Denver 34 à 23 dans le dernier quart-temps pour arracher une victoire in extremis. Score final, 122-118. Nikola Jokic une nouvelle fois en triple double*, rien d’inhabituel. Cependant, cette fois-ci, ses 13 passes décisives lui permettent de passer devant Alex English au classement des meilleurs passeurs de l’histoire des Nuggets. Un pivot meilleur passeur ? Improbable mais vrai.

Dans la nuit de jeudi à vendredi : 

De la NBA en France

Oui oui et encore oui. Un match NBA de saison régulière sur notre sol français, c’est oui. Le dernier Paris game remontait à 2020, où on a eu la chance de voir un affrontement entre les Hornet et les Bucks. Mis à part la présence de Giannis Antetokounmpo, rien de bien intéressant. Le match de cette soirée n’était pas beaucoup plus divertissant. D’un côté, des Pistons de Détroit qui ne trouvent pas leur jeu, communiquent très peu, de l’autre, une équipe de Chicago largement mieux organisée, qui s’impose facilement, 126 à 108. Seul Français présent sur le terrain, le meneur de Détroit, Kilian Hayes, passe à côté de son match en rentrant seulement deux shoots sur treize tentés. De l’autre côté de la feuille de match, c’est Derrick Jones JR qui fait le show, notamment en plantant quatre/cinq dunks venues de l’espace, visiblement très appréciés du public français. Un court déplacement à Paris qui réussit au joueur américain puisqu’il a également profité de ces journées dans la ville de l’amour pour faire sa demande en mariage. Un voyage mémorable donc. 

Derricks Jones JR la tête dans les étoiles – via A. Mounic/L’Equipe

Mais si nous évoquons cette rencontre, c’est qu’elle représente beaucoup plus qu’un simple match moyen de saison régulière. Elle incarne l’ouverture que la NBA souhaite développer en Europe ou encore en Afrique. Et plus qu’une rencontre, cette soirée était un show avant tout. Une salle remplie, un parquet magnifique orné d’une tour Eiffel, des guest de qualité tel que Magic Johnson, Tony Parker, Victor Wembanyama, Joakim Noah et bien d’autres…

Dans la nuit de vendredi à samedi : 

Kawhi sort les muscles face à son ancienne équipe

Attention, récemment, le Klaw reprend du service. Blessé régulièrement depuis le début de saison, le joueur star des Clippers de Los Angeles enchaîne les bons matchs depuis deux semaines. Cette nuit-là, alors que les Clips affrontent les Spurs de San Antonio, ancienne équipe de Kawhi, l’ailier américain plante 36 points. Un match au scoring élevé, puisque Los Angeles s’impose au score de 131 a 126. Facile, quand les deux équipes shoots a 54% a trois points. Une soirée de sniper.

Dans la nuit de samedi à dimanche : 

Anthony Edward traumatise la défense de Houston

Premier des deux poster sur Sengun – via B. Hemmelgarn/USA Today Sports/Reuters

Un peu comme tous les joueurs de la NBA depuis le début de la saison. Houston, souffre douleur de toute la ligue, dernier du classement, à une nouvelle fois perdu un match. Cette fois-ci, face aux Timberwolves de Minnesota. Menés par leur jeune ailier, Anthony Edwards, qui score 44 points, les Wolves s’imposent 113-104. Match difficile pour les Rockets, surtout pour leur pivot, qui se fait dunker dessus deux fois par Edwards. Il y a des jours ou rien ne va, c’est comme ça. 

Dans la nuit de dimanche à lundi : 

Début de crise à New York ?

Attention, quatrième défaite de suite pour les Knicks. L’équipe qui effectue pourtant un bon début de saison commence à faiblir. Ils s’inclinent cette nuit contre les Raptors de Toronto. Avec trois joueurs à plus de 23 points, les Raptors se sont assez facilement imposés 126-116 à domicile. Pour les Knicks, actuellement septième de la conférence Est, cette défaite doit servir de sonnette d’alarme s’ils ne veulent pas sombrer dans les tréfonds du classement comme c’était le cas ces dernières années. 

Notre joueur de la semaine : LeBron James

Steph Chambers / AFP

Moyennes de la semaines

35 points – 7 passes décisives – 9 rebonds

3 victoires – 1 défaite

Classement du 23 Janvier 2023

Conférence Ouest/Conférence Est

via Bein sport

Lexique :

*Triple double : 10 unités dans au moins 3 des stats majeurs (points, passes décisives, rebond, interceptions, contres.). Exemples : 10 points, 10 rebonds, 10 contres. 

Crédit photo : Justin Ford/Getty Images
Arthur BETTON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :