Basket-ball

Sans briller, l’ESBVA s’impose face à Angers

Alors que les Villeneuvoises semblaient avoir les moyens pour plier ce match face à Angers, les joueuses de l'ESBVA ont dû attendre la fin du quatrième quart-temps pour définitivement mettre les Angevines à distance. Un succès finalement acquis sur le score de 84 à 69, et qui permet aux Villeneuvoises de se rapprocher un peu plus de la tête du classement.

Alors que les Villeneuvoises semblaient avoir les moyens pour plier ce match face à Angers, les joueuses de l’ESBVA ont dû attendre la fin du quatrième quart-temps pour définitivement mettre les Angevines à distance. Un succès finalement acquis sur le score de 84 à 69, et qui permet aux Villeneuvoises de se rapprocher un peu plus de la tête du classement.

Une séquence de possession de l’ESBVA lors de la rencontre face à Angers dimanche 15 janvier. Crédit photo: Corentin Delorme

Un succès difficile

Alors que le match semblait bien embarqué, les Villeneuvoises se sont retrouvées à plusieurs reprises en difficulté face à une équipe d’Angers accrocheuse. Les joueuses d’Antonio De Barros, sur le banc en l’absence de Rachid Méziane, ont pourtant idéalement démarré la rencontre, avec plusieurs marqueuses, un bon collectif, et un écart de huit points qui se dessinait déjà. Mais les joueuses d’Angers n’ont pas lâché, et sont finalement revenues à deux points de l’ESBVA.

Mais le début de deuxième quart-temps a peut-être été fatal à Angers, les joueuses n’inscrivant pas un panier pendant cinq minutes, et encaissant un +15 difficile à combler. Après ce départ canon, les Villeneuvoises se sont quelque peu relâchées, et leurs adversaires ont un peu comblé l’écart, revenant à douze points. Mais il était assez aisé de voir que si Villeneuve accélérait encore, Angers aurait eu du mal à continuer à exister dans ce match. L’ESBVA s’est quelque peu compliqué la tâche, relâchant la pression quand Angers avait la tête sous l’eau.

La tendance s’est confirmée dans le troisième quart-temps, avec une espèce de faux-rythme qui a empêché Villeneuve de plier le match. L’ESBVA a manqué d’adresse, tout comme son adversaire, laissant les deux équipes à dix points d’écart. Dans le quatrième quart-temps, les Angevines sont même revenues à cinq points des Villeneuvoises, avant un dernier coup d’accélérateur de l’ESBVA, terminant très fort la rencontre, et la concluant avec une avance de quinze points.

Du positif pour la suite

La physionomie de cette rencontre n’a, en fin de compte, pas étonné Antonio De Barros ni Kennedy Burke, auteure de 31 points ce soir. Ils ont tous deux rappelé à quel point cette ligue est difficile, et que chaque équipe peut s’imposer, aussi bien à domicile qu’à l’extérieur, face à n’importe qui. Ils se sont d’ailleurs tous les deux accordés pour dire qu’Angers n’était pas à sa place au classement, en dixième position. Même son de cloche du côté d’Aurélie Bonnan, coach d’Angers, fière de voir que ses joueuses n’ont pas lâché, mais qui voit bien que son équipe ne peut pas courir après le score à chaque match.

Un tir rentrant à trois-points de Kamiah Smalls. Crédit photo: Corentin Delorme

Malgré le beau jeu proposé, Angers est encore trop court face à une équipe du top 5. Antonio De Barros a d’ailleurs souligné que la profondeur de banc de l’ESBVA a joué un rôle dans ce match, les remplaçantes inscrivant 25 points, contre 16 en face pour Angers. De grosses individualités ont émergé dans ce match, des deux côtés, avec Kennedy Burke du côté de Villeneuve-d’Ascq, ainsi que Kariata Diaby ou Zainabe Diallo. Grosse performance de Jasmine Bailey du côté d’Angers, qui a inscrit 17 points ainsi que d’Alexis Peterson, 11 points, 7 passes décisives et 6 rebonds.

Après sa qualification pour les huitièmes de finale de l’EuroCup mercredi face aux London Lions, l’ESBVA renoue aussi avec le succès à la maison en championnat et confirme petit à petit sa très bonne saison. Les Villeneuvoises ont montré une belle adresse offensive (50% de tirs réussis, 38% à trois-points), avec des séquences de possession intéressantes, et ont su serrer le jeu dans les moments importants. Il faut désormais garder cette concentration et cette efficacité tout au long du match. Les Villeneuvoises ont maintenant la rencontre contre la Roche Vendée en ligne de mire, un match en retard qui, si elles le remportent, leur permettrait de se hisser à égalité avec Bourges, Montpellier et Lyon, à la première place du championnat.

Crédit photo : Corentin Delorme
Corentin Delorme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :