Handball World

Interview – Anouk Corge : « Quand tu es l’équipe de France, tu ne peux pas être content de t’arrêter en demi-finale. »

L’Équipe de France de handball effectue, ce soir, ses grands débuts au Championnat du monde. Et quoi de mieux pour les Champions olympiques en titre que d’affronter, la Pologne, pays hôte de la compétition avec la Suède, dans un match d’ouverture qui s’annonce électrique. À l’entame de cette compétition, nous avons pu discuter avec Anouk Corge, journaliste à l’Équipe, qui suit l’équipe de France masculine de hand depuis près de 35 ans . Elle nous partage ses impressions sur ce tournoi et évoque les chances de sacre de la bande à Nikola Karabatic.

Le Danemark, la Suède et la France favoris, l’Égypte en outsider

Tout d’abord, selon vous, quelles sont les principaux favoris de ce mondial 2023 ?

Les principaux favoris sont le Danemark, le tenant du titre et la Suède, qui a gagné le championnat d’Europe l’année dernière. La Suède a eu un coup de moins bien il y a quelques années mais revient bien, avec une belle génération. Quant au Danemark, ils ont plein de bons joueurs, il pourrait jouer avec deux sept de départ différents. Et puis la France, parce que même si elle n’a fini que 4ème en 2021 en Égypte, elle est Championne olympique en titre. Ces trois équipes font parties de mes favoris.

Champion du monde en titre, le Danemark emmené par sa superstar Mikkel Hansen est l’un des favoris à sa propre succession. Crédit photo : AFP

Comment envisagez-vous cette compétition ? Des surprises sont-elles à prévoir ?

Il est vrai que le hand est très européen. À la fin des championnats du monde, c’est souvent les Européens qui gagnent. Dans les équipes hors Europe, il y a peut-être l’Égypte qui peut espérer faire quelque chose. Mais s’il y a une surprise, je serais moi-même étonnée.

L’équipe de France n’a plus remporté le Championnat du monde depuis sa victoire à domicile en 2017. Quelles sont les ambitions des Bleus dans ce tournoi ?

Quand tu es l’équipe de France et que tu as 6 titres mondiaux, 3 titres olympiques, tu ne peux pas être content de t’arrêter en demi-finale. Il y a une culture de la gagne chez les joueurs. Même l’entraineur Guillaume Gilles, qui d’habitude est très prudent, reconnait ne viser que la victoire. Après, ils savent très bien qu’arriver en demi-finale, ce n’est plus le hand qui joue mais la fraicheur physique. Les demi-finales et la finale de ce Championnat du monde auront lieu en Suède alors que la France jouera tout ses matchs de classement en Pologne. Donc, les déplacements seront un vrai paramètre à prendre en compte pour la fraicheur physique des joueurs.

Des blessés mais aussi des promesses

Pour cette compétition, Guillaume Gille, le sélectionneur de l’équipe de France a retenu 18 joueurs. Quels joueurs attendez-vous pour porter la France vers un septième titre mondial ? De jeunes joueurs pourraient-ils se révéler lors de ce tournoi ?

Le patron, c’est toujours Nikola Karabatic, qui à 38 ans est toujours titulaire sur l’arrière gauche. Ça va être son dixième Championnat du monde en 20 ans, ce qui est extraordinaire. Autour de lui, il y a une superbe ossature, notamment Dika Mem, l’arrière droit qui joue à Barcelone. C’est lui le vrai patron du jeu de l’équipe de France. Parmi les joueurs qui peuvent nous surprendre, il y a Thibaud Briet, un arrière gauche de 23 ans plein de fraicheur. Cette saison avec son club de Nantes, il a vraiment pris une nouvelle dimension donc il peut s’affirmer comme arrière gauche des Bleus.

Thibaud Briet aura l’occasion de briller lors de ces Championnats du monde. Crédit photo : A. Réau/L’Équipe

L’autre joueur qui peut se révéler, c’est Elohim Prandi, le joueur du PSG. C’est un char d’assaut, il a une puissance phénoménale. Enfin, il y a aussi Dylan Nahi sur l’aile gauche qui peut profiter du forfait d’Hugo Descat pour briller.

Le sélectionneur, à la tête des Bleus depuis 2020, a aussi dû faire avec les blessures : Timothey N’Guessan, Aymeric Minne, Karl Konan, Hugo Descat, Wesley Pardin, Kyllian Villeminot et Benoît Kounkoud ont tous déclaré forfait. Ces absences sont-elles préjudiciables ?

Le fait qu’ils ne soient pas là, forcément, ça fait des rotations en moins. Mais l’équipe de France a tellement de bons joueurs. Donc, les absences sont forcément préjudiciables mais la France garde une belle équipe malgré tout.

La France sûre de ses forces

Les deux matchs de préparation se sont soldés par deux victoires contre les Pays-Bas (43-32) et l’Égypte (33-32). Quelles sont les forces et les faiblesses de cette équipe ?

Emmenée par ces deux leaders, Nikola Karabatic et Dika Mem, l’équipe de France ira en Pologne pour tenter de décrocher son septième titre mondiale. Crédit photo : L’Équipe

Les forces, c’est sa base arrière qui est assez phénoménale. La relation avec les pivots aussi que ce soit avec Nicolas Tournat, Ludovic Fabregas ou Luka Karabatic, l’équipe de France est dotée des trois meilleurs pivots du monde. La relation arrière/pivot marche super bien. Ils ont des ailiers capables de monter le ballon super bien. Ils ont un bon duo de gardiens. Vincent Gérard est revenu au niveau qu’il avait à Tokyo (JO 2021) où il a fini meilleur gardien. Une défense solide avec le retour de Luka Karabatic, qui avait dû déclarer forfait lors de l’Euro l’an dernier. Donc il n’y a pas vraiment de points faibles dans cette équipe de France. Après, il faudra trouver un équilibre pour gérer tout les bobos pour arriver en demi-finale avec le plus de fraicheur physique.

Les Bleus débutent leur tournoi ce soir (à 21h) face au pays hôte, la Pologne. Cette rencontre a tout du match piège ?

C’est le match que la Pologne attend. Ça va être plein comme un œuf, les Polonais seront portés par un public chaud bouillant. C’est typiquement le match piège. Après, si l’équipe de France, qui a l’habitude de jouer dans des ambiances chaudes, arrive à faire abstraction, elle devrait battre la Pologne. Si la France gagne ce soir dans une poule où ses autres adversaires sont l’Arabie Saoudite et la Slovénie, elle peut déjà se projeter sur le deuxième tour.

Crédit photo: Bein sport
Guillaume BOURGADE–GIROLAMI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :