Handball Sport en Nord

Handball (LBE) : St-Amand crée l’exploit face au co-leader brestois

Ce mercredi dans sa salle Maurice-Hugot, le Saint-Amand Handball a infligé à Brest sa première défaite de la saison en championnat (24-23). Au terme d’un match plein où tout leur a réussi, les Amandinoises obtiennent leur première victoire de la saison et trois points précieux dans la course au maintien.

Gauthier Larsonneur n’a pas dû en croire ses yeux. Le gardien du Stade Brestois avait fait le déplacement pour soutenir ses collègues handballeuses et il ne s’attendait certainement pas à une telle issue. Avant-dernier au coup d’envoi, St-Amand accueillait son second match de gala de la saison. Après Metz début septembre, c’est l’autre co-leader intouchable de cette Ligue Butagaz Energie (LBE) qui se présentait dans le Hainaut. Intouchable car Brest autant Metz restait sur 7 victoires en 7 journées de championnat. Mais les Messines avaient déjà bien failli en faire les frais : les Amandinoises sont capables de déjouer les pronostics les plus alarmistes. Les Finistériennes l’ont appris à leurs dépens, en ne parvenant jamais à définitivement écarter cette équipe.

La fin de match de dingue pour la victoire du promu sur le co-leader. Crédit vidéo : Thomas Palmier.

Il faut dire que St-Amand a été diablement accrocheur, pour reprendre le fil après chaque coup d’accélérateur brestois. Le début de match timoré des Amandinoises a été immédiatement sanctionné (0-3), mais les filles de Félix Garcia ont répondu du tac au tac, à l’image du match. Petit à petit, les Nordistes grapillent leur retard pour recoller au quart d’heure (7-7 ; 14e). Mais au cœur de la première période, c’est surtout la période de 7 minutes sans but des Brestoises qui a permis à St-Amand d’être dans le coup à la pause (11-11).

Les coéquipières de Vanessa Boutrouille, ici balle en main, ont tenu le rythme imposé par les Brestoises et leurs contre-attaques supersoniques. Crédit photo : Thomas Palmier.

Une gardienne au firmament

Certes les coéquipières d’Alicia Toublanc ont été trop imprécises en attaque, forçant les shoots et commettant un nombre inhabituel de pertes de balles, mais il faut surtout souligner la prestation majuscule de Maja Vojnovic. La gardienne slovène, arrivée cet été à St-Amand, a flambé ce mercredi. Avec un total de 18 parades, dont 9 en première période, elle a été l’une des grandes artisanes du succès. « Je n’arrive toujours pas à croire qu’on l’a fait disait-elle après coup. Je pense qu’on a bien joué tout le match, on est restées confiantes« . Celle qui a disputé l’Euro le mois dernier avec la Slovénie n’en finit plus de grandir. Pourtant en avant-saison, Typhanie Plée arrivée de Bouillargues-Nîmes et meilleure gardienne de D2 la saison passée semblait tenir la corde pour le poste de numéro 1. Mais ce mercredi, Vojnovic (24 ans) a mis tout le monde d’accord. « Ce matin à la vidéo Maja est venue avec son cahier du championnat d’Europe souriait Félix Garcia après le match. Elle vient de faire un bel Euro, elle a un gros potentiel. Avec Tiphanie elles ont très bien communiqué, Typhanie avec son cahier de stats aussi« . Assurément, Vojnovic connaît désormais sur le bout des doigts la plupart des Brestoises, qui sont internationales et qu’elle a croisé en partie lors de la compétition.

La communion entre les joueuses (ici au premier plan Laura Ingala et Maëlle Chalmandrier) avec leurs supporters : St-Amand a réalisé l’exploit. Crédit photo : Thomas Palmier.

Surtout, la jeune portière n’a pas baissé de rythme en seconde période et a au contraire enchaîné les séries de parades. « J’essaie de rester calme parce que je sais que ce n’est pas la fin du match« . C’est la première fois cette saison en LBE que Brest inscrit aussi peu de buts. Son plus faible total était de 27 mais la défense de fer des Nordistes leur a posé des difficultés, même si le BBH avait effectué des rotations dans son effectif. « Ce n’est pas inévitable de faire tourner, réagissait le coach brestois Pablo Morel. Ce sont des choix et les joueuses qui étaient ici étaient en capacité de ramener une victoire. On a eu beaucoup de pertes de balles sur grand espace, on a pris plus de risque que de raison« . Pour Brest, c’est un premier coup d’arrêt en championnat, avec certes toujours le fauteuil de leader, mais avec un match de plus que Metz (qui a vu son match contre Bourg-de-Péage, voir ci-dessous). « Il faut respecter tous les adversaires reprend Morel. St Amand a fait un match de haut niveau, le match parfait. Une très bonne performance de la gardienne adverse qui nous a posé des problèmes. Je suis très déçu de cette défaite. C’est vrai qu’en championnat on ne perd pas beaucoup. Il va falloir tirer les enseignements physiques, techniques, mentaux« .

Pour St-Amand, ne pas se laisser griser…

« On a fait un gros match mais on doit être honnêtes, Brest n’a pas été bien. L’objectif c’est d’avoir la même performance à Mérignac dans 10 jours » disait Félix Garcia. Le coach espagnol était déjà dans la projection vers le prochain rendez-vous, avant même de savourer pleinement ce succès ! Il faut dire qu’au-delà de la performance majuscule et du scalp accroché par les Amandinoises, c’est l’opération comptable qui est excellente puisque les Louves obtiennent trois points précieux dans la course au maintien. Surtout, ce succès est en réalité le premier de la saison pour St-Amand. Certes les Nordistes s’étaient imposées à Bourg-de-Péage lors de la deuxième journée, mais ce succès n’existe plus puisque le club drômois a déposé le bilan en début de semaine, tous ses matchs et ceux à venir sont donc annulés. Malgré ça, cette victoire va compter dans le groupe, pour sa confiance et son assurance. Mais Garcia le sait bien, ne rien ramener de Mérignac remettrait les compteurs à zéro.

Pour la première fois depuis bien longtemps, la salle Maurice-Hugot était pleine à craquer pour soutenir les filles de Félix Garcia. Un public en transe dans les dernières minutes, alors que l’exploit était tout proche. Crédit photo : Thomas Palmier.

Qu’importe, le Saint-Amand Handball a bien le droit de profiter de ce succès déjà marqueur dans la saison du promu. Revenu en LBE après l’avoir quittée il y a deux ans, le SAH-PH compte bien s’installer durablement dans l’élite. Pour cela, les performances de tout premier rang comme celle-ci sont requises. Mais avec un public en feu et un pareil scénario, les Amandinoises peuvent regarder devant sereinement. Alors que Brest pensait avoir arraché le nul à dix secondes du terme, Candice Maurin servie par Maëlle Chalmandrier a mystifié l’ailière internationale Coralie Lassource pour marquer au buzzer. Une fin de match épique qui vient récompenser 60 minutes d’intense combat.

Crédit photo: Thomas Palmier
Thomas Palmier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :