Basket-ball Sport en Nord

Pro B – 8ème journée – Le LMB manque d’allant face à un Élan renversant

Après une première série de deux défaites consécutives qui fait tâche dans ce bon début de saison, les hommes de Maxime Bézin avaient à cœur ce vendredi, de retrouver le chemin du succès face à Chalon-sur-Saône, sixième, juste devant au classement avant la rencontre.

Les Red Giants étaient sur une série de deux défaites consécutives: une tâche dans ce bon début de saison. Les hommes de Maxime Bézin avaient à cœur ce vendredi, de retrouver le chemin du succès face à Chalon-sur-Saône, sixième, juste devant au classement avant la rencontre. Mais cette fois encore Lille a fait fausse route.

L’ambiance était au rendez-vous à Saint-Sauveur pour le retour à domicile des Red Giants, trois jours après s’être inclinés à l’extérieur à Saint-Vallier. Une défaite rageante (70-78), de 8 points seulement, qui a sûrement pesé sur le moral des joueurs.

Une première mi-temps maîtrisée…

Les joueurs du LMB réussissent leur entame de match. Après avoir ouvert le score sur un double pas d’Antoine Eito, les Red Giants – devenus Black Giants durant ce mois de décembre avec un maillot noir et or – retrouvent leur défense impénétrable. Elle leur faisait défaut lors des deux derniers matchs. Cette fois-ci, l’adversaire ne peut quasiment pas concrétiser la moindre occasion. Les Chalonnais n’ont pas de deuxièmes chances tant le rebond est lillois. L’attaque n’est pas en reste : l’imprenable Bastien Vautier règne dans la raquette pendant que Lorenzo Thirouard fait parler la poudre à trois points ou en pénétration. Les connexions se font, le ballon tourne, et le résultat est sans appel : 23 à 7 à la fin du premier acte. Seule ombre au tableau, la sortie de Carl Ponsar en se tenant le genou.

Derrière, les remplaçants dynamisent l’équipe à l’image de Golson avec ses pénétrations balle en main, et sa présence physique en défense malgré son mètre soixante-treize. Mais le LMB se laisse étrangement cueillir par l’Élan qui rattrape peu à peu son retard grâce à Antoine Eito et Lionel Gaudoux : 28-17 après trois minutes de jeu dans le Q2. En attaque, certains tirs faciles sont manqués mais personne n’empêche Bastien Vautier de scorer. Au fil du quart-temps, Chalon manque cruellement d’efficacité, mais bénéficie de plusieurs occasions sur la même possession en s’emparant des rebonds. Mais rien ne rentre, même l’illustre Mickaël Gélabale, 39 ans, manque ses ouvertures… En défense, Bastien Vautier, encore lui, s’impose comme un leader : sa présence, son volume et ses contres successifs écœurent littéralement les visiteurs. À la mi-temps les Nordistes mènent 44-25.

Antoine Eito, le Champion du monde de basket 3×3, a initié le réveil des siens dans cette rencontre bien mal engagée pour les visiteurs. Crédit Photo: LMBasket.fr

… avant la déroute

Au début du troisième quart-temps, les visiteurs esquissent une nouvelle tentative de réaction par Antoine Eito à trois points, et à la passe pour son complice à l’intérieur Lionel Gaudoux. L’écart se réduit sous les quinze points. On sent alors une équipe plus concernée en défense. Les interceptions permettent d’avoir le panier ouvert pour conclure ou bien provoquer des fautes sur le défenseur qui se replie. Les Lillois ont encore la tête au vestiaire et jouent beaucoup moins qu’en première période en perdant plusieurs fois la balle. Leurs assauts deviennent inefficaces.

En sniper, Eito porte les siens, qui vont même jusqu’à recoller à 53-50 à une minute du terme du troisième quart-temps. La sortie de Vautier, le pivot, fait mal à la défense : Essomé Miyem est beaucoup plus en difficulté pour contenir ses oppositions. La défense lilloise s’effrite : Chalon passe devant pour la première fois du match (53-55).

Au quatrième quart-temps, les Lillois font rentrer leur pivot star pour tenter de reprendre l’avantage au score. Et cela fonctionne dans les premiers instants ! À coup d’écrans pour ses coéquipiers, le géant permet à Carl Ponsar de primer un tir à trois points ou encore à Suka-Umu de driver. Mais en face l’adversaire ne se dégonfle pas et le numéro treize Lionel Gaudoux remet les siens devant au score. À l’image de Gaëtan Meyniel auteur d’un geste d’humeur qui lui vaut un avertissement du corps arbitral, les Lillois s’agacent devant la mainmise des Chalonnais sur la seconde mi-temps. Les fautes se multiplient, autant que les loupés en attaque…

Face à l’escalade chalonnaise, le jeune meneur Gaëtan Meyniel a bien eu du mal à ne pas sortir de son match… Crédit Photo: LMBasket.fr

La rage et l’intensité des visiteurs leur permettent de faire la différence et de remonter leur retard. Ils comptent 11 points d’avance à deux minutes de la fin. Damien Bouquet douche tout espoir pour les locaux à trois points. Le score ne bougera plus : défaite 70-78, et des regrets pour le LMB qui concède une troisième défaite consécutive en ayant pourtant dominé en première mi-temps… Il faut rapidement tourner la page pour les Red Giants qui retrouvent les parquets dès mardi en demi-finale aller de Leaders Cup face à Boulazac.

Crédit photo: LMBasket.fr
Arthur Puybertier et Guillaume Bourgade Girolami

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :