Volleyball

Ligue des Champions de volleyball masculin : quelles perspectives pour les équipes françaises ?

Alors que les espoirs se réduisent peu à peu pour les Français en ce qui concerne la Ligue des Champions de football, celle de volleyball pourrait bien renverser la tendance. Avec 2 équipes engagées et ayant toutes leurs chances d’accéder aux phases finales, on se penche aujourd’hui sur le futur parcours de nos représentants de la ligue française. 

Présentation de la compétition

Le Kedzierzyn-Kozle, grand vainqueur de ces 2 dernières années – Photo via CEV

Le 8 novembre s’ouvrait la Ligue des Champions de volley masculin 2022-2023. Compétition la plus prestigieuse en matière de volley-ball européen, elle regroupe les 20 meilleurs clubs du continent. Dix-huit sélectionnés selon leurs performances de ces 3 dernières années et 2 issues des phases de qualification. Parmi ces 18 clubs sélectionnés pour leurs résultats, on en retrouve deux tricolores: Montpellier et Tours. Alors que la Ligue des Champions de volley n’a été gagnée qu’à 2 reprises seulement par des clubs français (Paris puis Tours), nous allons voir quelles peuvent être les attentes pour cette 62ème édition.

Une compétition qui s’annonce incertaine pour Montpellier

Vainqueur du Championnat de France et de la Supercoupe de France la saison passée, le Montpellier Hérault Sport Club est l’équipe qui a dominé le volley-ball français la saison dernière. L’équipe montpelliéraine est coachée par Olivier Lecat, vainqueur de la coupe de France 1996 avec le Stade Poitevin en tant que joueur, mais aussi Champion de France en tant que coach en 2011. Un coach expérimenté, déjà largement habitué des matchs à pression, et qui a les nerfs assez solides pour amener l’équipe au moins jusqu’en phase finale. 

Sur le terrain aussi on retrouve de l’expérience, particulièrement en la personne de Nicolas Le Goff. 224 sélections en équipe de France, Champion olympique 2020, Champion d’Europe 2015, rien que ça. Tout ce qu’il faut retenir c’est qu’un central de ce calibre est un atout majeur pour Montpellier. L’équipe peut aussi compter sur leur capitaine, Ezequiel Palacios, réceptionneur-attaquant médaillé de bronze aux derniers JO avec l’Argentine. Le joueur de 30 ans rejoint l’équipe en 2020, il est le genre de joueur capable de porter ses coéquipiers avec son expérience. 

L’équipe de Montpellier volley après leur victoire contre le Stade Poitevin le 4 novembre 2022 – photo via Montpellier HSC volley

Que peut-on attendre de cette équipe ?

Les Montpelliérains ont atterri dans le groupe A. La première place de cette poule devrait logiquement être occupée par l’équipe Polonaise JASTRZĘBSKI WĘGIEL, avec leur excellent duo de Français Stephen Boyer et Benjamin Toniutti. La dernière place devrait quant à elle revenir à une équipe Serbe beaucoup moins forte que le reste de la poule. Cela laisse le crénau de la 2ème place pour Montpellier, qui devra surpasser l’équipe VFB FRIEDRICHSHAFEN, championne de la Coupe d’Allemagne 2021-2022, si elle veut prétendre atteindre les phases finales. S’ils arrivent à se qualifier, la suite risque d’être plus compliquée.

Tours peut rêver grand

Les Tourangeaux avaient déjà soulevé la coupe en 2005, terminé 2èmes en 2007. S’il y a une équipe française qui s’est fait une place parmi les gros poissons européens, c’est bien le Tours Volley Ball. Ils avaient fini premier de la Ligue A la saison dernière, remporté la Coupe de France, et leur palmarès 2022 ne s’arrête pas là. Ils se sont également illustrés au niveau européen, en gagnant la Coupe de la CEV (comparable à la Ligue Europa en foot). 

Dans le rôle de capitaine, le très courtisé Zeljko Coric, passeur, qui a récemment prolongé avec le TVB. Derrière ce leader, il y a une équipe très soudée, avec des joueurs qui savent jouer ensemble, tel que le libéro espoir Français Benjamin Diez, le multiple champion d’Ukraine Dmytro Teryomenko ou encore l’Argentin Luciano Polonsky au poste de réceptionneur attaquant. Un groupe qui ne repose pas sur des individualités mais plutôt sur leur technique et leur bonne entente sur le terrain. 

Tours après leur victoire le 5 novembre 2022 contre Toulouse – Photopqr/La Dépêche du Midi)

Et pour Tours, quelles sont les attentes ?

Membre de la poule C, Tours à de très fortes chances de finir dans les deux premiers du groupe et ainsi se qualifier pour les phases finales. L’équipe Belge ROESELARE et les Portugais de BENFICA Volleyball ne devraient pas poser trop de problèmes pour Tours, qui devrait au minimum sécuriser la deuxième place. La seule équipe dont les Tourangeaux doivent vraiment se méfier évolue dans la meilleure ligue de volley au monde, la ligue Italienne. L’équipe de LUBE Volleyball compte dans son effectif l’excellent central Français Bartelemy Chinenyeze, et leur niveau est assez similaire à celui de Tours. Cependant au vu des dernières performances de l’équipe française,  il ne serait pas non plus surprenant de les voir prendre la tête de la poule C.

Ce bon classement lors des phases de poules sera primordial pour bien aborder les phases éliminatoires, et ainsi ne pas jouer directement les leaders des autres poules. Si Tours sécurise la première place, ils pourraient très bien prétendre atteindre les demi-finales, voir plus.

Photo via LNV/Catherine Steenkeste
Arthur BETTON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :