Basket-ball NBA World

Saison NBA 2022-2023, Résumé de la semaine 2

C’est parti pour le deuxième débrief de l’année, alors si vous n’avez pas suivi l’actualité NBA de la semaine, vous êtes au bon endroit. Sortez une feuille, un stylo, on commence le cours de rattrapage. 

Dans la nuit du lundi 24 au dimanche 25 octobre :

4 joueurs, 150 points

Ja Morant (à gauche) en défense sur Kevin Durant (milieu) – Photo by Justin Ford/Getty Images

L’année dernière, nous avions peu eu l’occasion de voir jouer Kyrie Irving. La raison de cette absence ? Le joueur américain refusait de se faire vacciner contre le Covid, créant une énorme frustration chez les fans NBA qui voulaient le voir jouer avec James Harden et Kevin Durant. Mais cette saison est un nouveau départ, pour le joueur comme pour son équipe, les Nets de Brooklyn. Entre temps, Harden a quitté l’équipe, mais le duo Irving-Durant reste largement suffisant pour la mener. Et ils nous l’ont enfin prouvé lors du match qui les opposait aux Grizzlies de Memphis. Les 2 joueurs finissent le match en inscrivant 37 points chacun, performance incroyable, mais qui ne suffit pas pour stopper Memphis. 

Mais alors, au vu de la qualité proposée par ces 2 joueurs, quoi de mieux qu’un duo scorant 37 points chacun ? Réponse : un duo scorant 38 points chacun. Et c’est exactement ce que vont faire Ja Morant et Desmon Banes. Un match dans le match entre ces 4 joueurs, affrontement qui se clôture finalement par une victoire des Grizz 134 à 124. 

Entrée dans le top 20

Malgré la défaite des Nets, leur superstar Kevin Durant repart avec un lot de consolation, et pas des moindres. Ce match lui fait passer le cap des 25 614 points en carrière, ce qui le fait entrer dans le top 20 des meilleurs scoreurs de l’histoire. Vu les moyennes de points que le joueur inscrit à chaque match, il ne devrait pas rester longtemps à la 20ème place. Avec seulement 114 points de plus, le 19ème actuel, Vince Carter, pourrait bien être dépassé dès la semaine prochaine. 

Dans la nuit de mardi à mercredi :

Trashtalk en Arizona

Face à face de Booker et Thompson – Credit: Mark J. Rebilas-USA TODAY Sports

Suns vs Warriors, les leaders du classement de la saison dernière contre les champions en titre. Un match serré sur le papier, la réalité sera quelque peu différente. A la fin du 2ème quart-temps, l’avantage est pour Phoenix, mais il reste léger avec seulement 6 points d’écart. Mais voilà, à la sortie des vestiaires, c’est la dégringolade pour les Warriors. L’écart se creuse, la tension monte, le jeu physique commence à prendre le dessus sur la technique. Quelques paroles – que nous n’allons pas transcrire ici – sont échangées, en particulier entre les arrières des 2 équipes, Devin Booker et Klay Thompson. Après une altercation houleuse, ils écopent chacun d’une faute technique. Pour rappel, 2 fautes techniques = exclusion du joueur. Mais il est trop tard, la frustration est trop forte pour Klay, qui s’emporte, et se voit donc contraint de quitter le parquet. La fin est à sens unique, en témoigne le score final de 105 à 134 pour les Suns. 

Lors d’une interview post-game, Booker déclare qu’il a énormément de respect pour son adversaire, et que ce genre de tension est quelque chose de normal lorsqu’on est un vrai compétiteur. Des paroles qui régalent les fans de NBA, friands de ce genre d’interactions.

Dans la nuit de mercredi à jeudi :

Les Blazers encaissent leur première défaite dans la douleur

Après un début de saison excellent, 4 victoires et aucune défaite, il était temps que quelqu’un bouscule l’équipe de Portland. Cette mission, c’est le Heat de Miami qui la remplie sans trop de problème. Grâce à une belle cohésion d’équipe et une blessure de Damian Lillard, le Heat s’impose sans trop de difficulté 119 à 98. Cette blessure du leader des Blazers pourrait bien freiner l’équipe dans sa lancée. L’arrière devrait être absent une ou deux semaines. Pas grand chose dans l’absolu, mais n’oublions pas que le joueur sort juste d’une saison marquée par de nombreuses blessures. À suivre… De plus, ces deux semaines laissent le temps à Portland de largement redescendre au classement en cas de baisse de régime. Attention, le vent tourne à Portland.

Dans la nuit de jeudi à vendredi :

Un beau triple double pour Doncic

Match à 39 points pour Kyrie Irving, 37 pour Kevin Durant, une impression de déjà vu ? Correct, les 2 superstars des Nets de Brooklyn avaient déjà livré des performances de ce niveau il y a seulement 3 jours de cela. Pour les plus attentifs, vous vous souvenez sûrement que malgré leurs stats impressionnantes, le duo n’avait pas réussi à arracher la victoire. Mais alors, ce genre de choses arrivent une fois, pas deux.. Sauf peut-être si votre adversaire se nomme Luka Doncic. Cette fois si, la performance d’un seul joueur aura suffi à stopper les Nets, score final : 129 à 125. Au compteur du joueur des Mavericks de Dallas, on retrouve 41 points, 11 rebonds et 14 passes décisives. Un match ultra complet qui remet les Mavs à l’équilibre, 2 victoires et 2 défaites, tandis que les Nets tombent à 4 défaites (dont 3 à la suite) pour 1 victoire. 

Dans la nuit de vendredi à samedi :

La surprise Maxey 

Après la blessure de Joel Embiid, on pouvait s’attendre à voir les Sixers de Philadelphie en difficulté face aux Raptors de Toronto, mais un certain Tyrese Maxey ne l’entendait pas de cette oreille. Il commence par une première mi-temps par-fai-te, avec 27 points à 10 sur 10 au shoot. Il finit le match à 44 points. Une performance bien au-dessus de ce qu’on pourrait attendre d’un joueur que l’on avait jamais vu sortir des stats pareil, mais qui permet au Sixers de s’imposer largement 112 à 90.

Donovan Mitchell et Caris LeVert dominent Boston en prolongation

Donovan Mitchell et Caris Levert – The Canadian Press

Décidément, la tendance des duos NBA est de retour. Cette fois-ci, nos nouveaux protagonistes évoluent aux Cleveland Cavaliers. Longtemps dominés par les Celtics de Boston avec la combinaison Brown/Tatum, les Cavs réussissent finalement à arracher la victoire en prolongation. Un come-back spectaculaire permis grâce à 2 hommes, Caris Levert et Donovan Mitchell. Avec 41 points chacun, ils permettent à Cleveland de gagner 132 à 123. 

Records et re-records

On finit le débrief de la nuit avec 2 accomplissements individuels. Le premier signé par l’ailier des Bulls, Demar Derozan. Malgré la défaite contre les Spurs, ce match reste un nouveau cap symbolique passé pour le joueur de 33 ans. En inscrivant 33 points, il passe la barre des 20 000 points en carrière, venant se placer dans le top 50 des meilleurs scoreurs de l’histoire. 

*Il est intéressant de noter que le leader de ce classement, le célèbre Kareem Abdul Jabbar, risque d’être détrôné cette saison. Le joueur qui prendra sa place n’est autre que le King, Lebron James, qui devrait devenir le meilleur scoreur de l’histoire en début d’année 2023. 

Mais revenons à la nuit du 28 au 29 octobre. Par contre, on garde Lebron, car c’est encore une fois lui qui vient inscrire un peu plus son nom dans l’histoire, puisqu’il devient le joueur avec le plus de matchs à plus de 20 points scorés. Le leader précédent, Karl Malone, avait tout de même effectué 1 134 matchs à plus de 20 points, ce qui est colossal. Lebron n’y peut rien, c’est un chasseur de records. 

Dans la nuit de samedi à dimanche :

Les Lakers au fond du trou

Et de 5 pour les Lakers. Face aux Timberwolves de Minnesota, l’équipe de Los Angeles subit sa cinquième défaite de suite, et toujours pas de victoire. La dernière fois que Lebron avait commencé une saison avec autant de défaites, il n’était encore qu’un rookie, ce qui souligne bien la médiocrité de cette performance de début de saison. Avec les Nuggets de Denver comme prochain adversaire, il est possible que les choses ne s’améliorent pas tout de suite à Los Angeles. (P. S. les Lakers ont finalement gagnés le match…)

Dans la nuit de dimanche à lundi :

La chair de Poole

Les Pistons de Detroit étaient sur 5 défaites d’affilée, pour éviter  de prolonger la série, il leur fallait la victoire face aux Golden States Warriors. Battre les champions en titre n’est pas chose facile, et comme on pouvait s’y attendre, les Dubs* dominent le début de match. Mais rapidement, les Pistons reprennent le dessus, et conservent cet avantage jusqu’à la fin du match. Malgré un énorme coup de chaud de l’ailier des Warriors, Jordan Poole, qui score 12 points en 52 secondes, les Pistons restent solides et arrachent leur deuxième victoire de la saison.  

Notre joueur de la semaine : Luka Doncić

Luka Doncic – (Gareth Patterson / ASSOCIATED PRESS)

Moyennes de la semaine :

38,2 points – 9 passes décisives – 10,2 rebonds

2 victoires – 2 défaites

Classement du 31 Octobre 2022 :

Conférence Ouest / Conférence Est

vie Bein Sport

*Lexique :

*Triple-double : 10 unités dans au moins 3 des stats majeurs (points, passes décisives, rebond, interceptions, contres.). Exemples : 10 points, 10 rebonds, 10 contres. 

*Dubs : Surnom des Golden States Warriors

Crédit photo : AP Photo
Arthur BETTON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :