Basket-ball Sport en Nord

L’ESBVA-LM en ordre de marche avant les playoffs

Les 1/4 de finale de Ligue Féminine débutent ce samedi et les Nordistes de Villeneuve d’Ascq (2e de la phase régulière) entendent bien poursuivre leur excellente dynamique. Ce mercredi, nous avons assisté à l’entrainement des « Guerrières », l’occasion de mesurer l’excitation qui parcourt les rangs avant un mois de mai palpitant.

Il est 11h, sur le parquet du Palacium. Toutes les joueuses sont au rendez-vous. L’ambiance est au beau fixe, avec à la baguette Caroline Hériaud et Johanne Gomis. Après une bonne demi-heure de réveil musculaire, le rythme est monté d’un cran sous la houlette de Rachid Méziane. « C’est une semaine normale d’entraînement estime le coach à la sortie de l’entraînement. On ne change pas grand chose parce que c’est les playoffs. Ce sont des petits ajustements techniques, tactiques. On ne va pas changer tout notre projet de jeu offensif« .

« Aller chercher une finale »

Le groupe a déjà tourné la page du succès devant Basket Landes samedi dernier (85-80), qui a permis de sécuriser la deuxième place, pour très vite se projeter vers Angers. « Ça va tellement vite qu’une demi-heure après le match j’avais déjà switché sur la suite. Déjà hier on a bien fait sentir au groupe que le temps de savourer était derrière nous« , ajoute Méziane. « On est satisfaites de notre saison, on finit avec une belle deuxième place confie Caroline Hériaud. On a fini en apothéose samedi dernier. Mais on a faim, on en veut encore plus. On a hâte que ça commence« . La meneuse internationale est lucide et mesure le chemin parcouru par son équipe, mal en point début 2021 avec à l’époque un podium qui semblait bien hypothétique.

« On surfe sur une belle vague : mi-janvier, début février tout le monde nous pensait un peu morts avec la fin de l’aventure en Eurocup, la demi-finale de Coupe de France perdue reprend Hériaud. On a su se remettre en question et rebondir« . L’une des forces de ce groupe cette saison aura été de ne pas passer complètement à côté de trop de rencontres. Au final, le bilan de 16 victoire pour 6 défaites met en lumières les quelques accrocs face aux autres très grosses écuries (ASVEL et Bourges notamment) mais aussi une régularité et un sérieux face aux formations moins huppées.

« Il y a un mois on a réajusté à la hausse nos objectifs, là c’est pareil et on a envie de faire partie du dernier carré et peut-être encore un peu plus aller chercher une finale » se projette le technicien nordiste.

Pendant près d’une heure, les Villeneuvoises ont enchainé les séquences offensives et défensives pour s’habituer aux schémas de jeu préférentiels d’Angers. Crédit photo : Thomas Palmier

Eviter le piège angevin

Mais avant une éventuelle finale au meilleur des 5 matchs, se profile la double voire triple confrontation face à Angers, 7e de la phase régulière et avant-dernier qualifié. « Il faut prendre au sérieux cette équipe d’Angers clame Caroline Hériaud. Comme on les a battues récemment (61-67, le 27 avril), elles vont venir avec un esprit de revanche avec le statut d’équipe qui n’a rien à perdre. L’avantage du terrain va nous porter parce que c’est vrai que le Palacium est chaud bouillant de plus en plus. C’est juste un énorme plaisir de pouvoir évoluer dans cette salle« .

« On souhaiterait profiter de l’avantage du terrain, et ça ne peut être le cas qu’avec notre public qui nous pousse. On espère qu’il sera aussi nombreux que samedi conclue le coach. Il ne faut pas considérer Angers comme une petite équipe, car Angers a été capable de grosses performances cette année. Elles ont perdu je crois une joueuse intérieur, ce qui va peut-être les obliger à faire d’autres choses. C’est pour ça que ce matin on a fait beaucoup d’attaques de zone, pour ne pas être surpris« .

La bonne humeur a laissé place à la concentration et à l’intensité à J-3 du match 1. Crédit photo : Thomas Palmier.

Parer à toutes les éventualités pour être le moins possible dans l’improvisation face à une éventuelle surprise tactique de la part des Angevines, c’est l’enjeu majeur de cette semaine d’entraînement. Même si le coach de l’ESBVA note les qualités tactiques de son équipe, capable de changer dans un même match plusieurs fois de plan de jeu, il faudra contenir des visiteuses qui auront la dalle. Face à une équipe d’Angers décomplexée, pour qui la saison est d’ores et déjà réussie, Villeneuve devra être à l’affut afin de s’éviter un mauvais scénario même si ces premiers tours de playoffs au meilleur des 3 matchs évitent toute mauvaise surprise lors d’un match sec.

Villeneuve d’Ascq / Angers : match 1 ce samedi à 20h.

Thomas Palmier
Crédit photo : Thomas Palmier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :