Sport en Nord Tennis

Le Français Halys affrontera Berankis en finale

Ce samedi, se tenaient les demi-finales du simple Messieurs du Play In Challenger de Lille. Le public est venu massivement pour cette occasion. En plus de la bonne ambiance qui régnait toute la semaine, aujourd’hui un speaker et un DJ étaient chargés d’enflammer le public. Ca promet…

Bras de fer franco-français

Constant Lestienne et Quentin Halys, joueurs de la première demi ont eu l’opportunité d’entrer sur le court sous des applaudissements nourris et de s’échauffer sur des airs de « We Will Rock You ». Lestienne a joué l’ensemble du match, un strap sur le mollet gauche. Ceci ne l’empêche pas de claquer un jeu blanc d’entrée. Mais Halys rassure en remportant son jeu. Il va même mener 0/30 au troisième jeu puis obtenir une première balle de break. Lestienne la sauve et remporte très difficilement son deuxième jeu de service. Il prend du temps parfois entre les points pour s’étirer, probablement par rapport à son mollet. Alors que la partie ne lui souriait pas, Constant est le premier à breaker grâce à une double faute d’ Halys, qui n’a passé que 53% de ses premières balles dans le premier set. A l’inverse, Lestienne est très efficace au service mais Quentin défend bien sur la diagonale revers et réalise des coups droits de décalage si possible.

Le public était au rendez-vous pour accueillir le choc franco-français. Crédit : Laurent Sanson / Play In Challenger Lille

A 4/2, Lestienne se plaint d’une petite douleur à l’épaule droite, son adversaire obtient trois balles de break qu’il va concrétiser. Le natif d’Amiens commence à s’énerver à 5/4. Puis son comportement empire lorsqu’il conteste une annonce et s’adresse directement à un juge en lui demandant d’ouvrir les yeux. Toujours en forme sur son service, il reste néanmoins en tête. Mais Halys recolle à 6/6 et c’est lui qui remporte le jeu décisif par un ace, 8/6.

Il n’en restera qu’un

C’est Lestienne qui prend l’avantage en début de set entre les deux hommes, en breakant d’entrée. Cependant, la tension monte entre joueurs et arbitres. A 2/0 Lestienne, les deux joueurs s’énervent et s’unissent pour aller dire à l’arbitre que ces annonces ou non-annonces perturbent le jeu et ce, sur des points importants (balle de break en l’occurrence). « On jouait très bien tous les deux, c’est ce qui m’a aidé à rester dedans » affirme Halys, malgré les nombreuses « erreurs (d’arbitrage) dans les deux sens« . Puis Lestienne double-breake, ce qui lui permet de servir pour le match à 5/2. Mais Halys débreake et revient à 5/3 contre toute attente. Lestienne sort mentalement du match en s’énervant contre l’arbitrage. Il se prend un jeu blanc sur le service de son compatriote. Mais son jeu de service sera le bon, Constant remporte la deuxième manche.

Le troisième set débute intensément. Lestienne surfe sur la vague et breake d’entrée. Mais Halys ne perd pas de temps pour débreaker. Au terme, d’une bataille très serrée, il l’emporte en parvenant à prendre le service de son adversaire au dernier moment. Lestienne avait perdu de son efficacité au service, il remportait seulement 50% de ses points engagés sur une première balle. C’est donc Quentin Halys, le Francilien, qui sort vainqueur de ce long duel et qui sera le représentant français en finale demain. Il appelle les amateurs de tennis à venir nombreux « le pousser » et l’aider à gagner un titre de plus après Pau, il y a quelques semaines.

Halys remporte une belle bagarre. Crédit : Laurent Sanson / Play In Challenger Lille

Berankis passe, sans casse

On ne pouvait pas prévoir cette demi-finale à l’avance. Ricardas Berankis est tête de série 1 alors que Jonas Forejtek est issu des qualifications. C’est pourtant ce dernier qui entame magistralement le match. Forejtek claque trois aces dans le premier jeu. Malheureusement pour lui, il passe à côté de son troisième jeu de service. Berankis en profite et breake blanc. Cependant, le jeune tchèque ne se laisse pas faire et s’offre trois balles de break dans le jeu suivant. Mais rien n’y fait, l’expérience parle pour Berankis, ex-50e mondial, qui fixe son adversaire derrière sa ligne de fond de court avant de conclure. Cette construction de points lui permet de revenir au score. Il sauve cinq balles de break dans ce jeu et se saisit de sa première balle de jeu pour transformer l’essai et confirmer son break. Forejtek lutte ensuite pour ne pas se faire double breaker. Malgré un nombre conséquent d’aces encaissés, Berankis s’avère être à l’aise au retour. Il devra toutefois attendre son jeu de service pour remporter la première manche, 6 jeux à 4.

Impérial Berankis qui décroche son billet pour la finale. Crédit : Laurent Sanson / Play In Challenger Lille

Rebelote au second set. Berankis est très bon en retour. Il prend tôt un jeu de service à son adversaire et mène 3/1 en début de set. Le break est logique étant donné que le joueur de 21 ans en face fait beaucoup de fautes. On sent la fatigue arriver chez ce joueur qui n’a pas eu un jour de repos depuis le 20 mars. Ricardas Berankis en profite et n’est nullement mis en danger sur son service. Il remporte près de 85% des points qu’il engage et réalise trois jeux blancs, dont les deux derniers. C’est donc le Lituanien de 31 ans qui l’emporte 6/4-6/4 et file rejoindre Quentin Halys pour une finale prometteuse. Quoi de mieux pour les organisateurs du tournoi que de le clôturer par un match entre les deux premières têtes de série.

Crédit photo: Laurent Sanson / Play In Challenger Lille
Nils Gobardhan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :