Basket-ball Sport en Nord

Villeneuve tenait le bon Bourges

Hier après-midi, dans un Palacium chaud bouillant, l’ESBVA-LM recevait Bourges pour la demi-finale de Coupe de France. Opération finale échouée pour les joueuses de Rachid Meziane, qui n’ont pourtant pas déméritées et qui n’étaient pas loin de l’exploit avant le dernier quart temps (69-85).

À la fois frustrant et logique. Certes, le score est fleuve. Mais Villeneuve aura fait mieux que résister pendant les trois premiers quart-temps. Les Nordistes ont même basculé en tête à l’approche du dernier quart (57-56). Sauf qu’en face, c’est de l’artillerie lourde et quand la machine corrige le tir, les ballons finissent dans le cercle. Pas de finale pour l’ESBVA, mais du positif est tout de même à retenir. « On n’est pas encore assez forts pour battre cette équipe de Bourges sur 40 minutes”, confie Rachid Meziane en conférence de presse.

Villeneuve a fait l’élastique

Bourges est rentré rapidement dans son match en mettant la pression aux Villeneuvoises en défense. Les filles de l’ESBVA commettent quelques erreurs et perdent des ballons. Elles sont de suite punies par l’adresse des berruyères et le bon début de match d’Iliana Rupert avec sept points inscrits en cinq petites minutes. Les Guerrières s’accrochent grâce notamment à une bonne rotation défensive sur Isabelle Yacoubou dans la raquette.

La bataille a fait rage dans la raquette. Crédit photo: Hugo Saez

A cinq minutes de la mi-temps, les Villeneuvoises sont menées de dix points mais ne lâchent pas et réalisent une grosse fin de deuxième quart temps. Il reste une possession aux Nordistes et le ballon circule bien. Mousdandy Djaldi-Tabdi reçoit la balle derrière la ligne à trois points, récite sa gestuelle de gauchère et enflamme le public du Palacium pour recoller à 37-37. Encore 3  petites secondes à jouer et Elin Eldebrink prend un shoot du milieu de terrain pour Bourges. Il passe très loin de l’arceau mais l’arbitre siffle une faute copieusement contestée par les gradins. La berruyère rentre ses trois lancers francs et l’ESBVA est mené 37-40 à la mi-temps.

Troisième quart-temps de folie

Le troisième quart temps prend la même physionomie que le deuxième. Durant les cinq premières minutes, les joueuses du Tango prennent le large avec huit points d’avance. Toujours emmenée par Johanna Gomis, l’ESBVA n’abdique pas et défend de mieux en mieux. A l’intérieur, on assiste à un rude combat entre Isabelle Yacoubou et Christelle Diallo. Bourges perd un peu le Nord et les Guerrières en profitent. Comme un symbole, c’est Johanna Gomis qui score sur lancer franc et permet à l’ESBVA de passer devant pour la première fois de la partie.

Iliana Rupert a fait mal à la défense nordiste. Crédit photo: Hugo Saez

L’euphorie monte à Villeneuve d’Ascq et dans les tribunes on croit à l’exploit.  Mais, elle va retomber assez vite car les joueuses de Bourges remettent la machine en marche et Villeneuve n’arrive pas à enchaîner. “On doit apprendre des grandes équipes, gérer les situations avec plus de lucidité” analyse Rachid Meziane, à la fin du match. Le Tango prend le large et ne voit plus Villeneuve dans le rétro. Les championnes de France en titre s’imposent 69-85 et ont rendez-vous en finale à Bercy où elles retrouveront Basket Landes.

Les étoiles du match

5 étoiles : Keisha Hampton et Iliana Rupert

Difficile de départager les deux joueuses clés côté Bourges cet après-midi. Concernant Hampton, l’arrière Américaine est montée en puissance au fil des minutes. Discrète en début de match, elle est sortie de sa boîte en seconde période notamment, au moment où Bourges avait besoin d’elle avec un total de 20 points au total. Ses 31 minutes passées sur le parquet ne sont pas anodines.

Rupert, quant à elle, a été le métronome et véritable chef d’orchestre du jeu berrichon que les Villeneuvoises ont bien eu du mal à enrayer. Elle est l’auteure d’un double double avec 19 points (72,7% au shoot) et 10 rebonds. Ajoutez à cela 6 passes décisives et 5 interceptions pour clore le récital de la joueuse du Tango.

4 étoiles : Johanne Gomis

La capitaine de l’ESBVA-LM a porté son équipe. Meilleure marqueuse de la rencontre avec 21 points, Gomis s’est montrée disponible et a fait preuve d’une certaine adresse au shoot (80% de réussite). Dommage que sa grosse prestation n’ai pas suffit à emmener les Nordistes en finale 

3 étoiles : Isabelle Yacoubou 

Ce n’est pas la joueuse qui a passé le plus de temps sur le parquet (11 minutes seulement), ni celle qui a marqué le plus de points. Mais par sa présence dans la raquette, Isabelle Yacoubou s’est encore une fois montrée précieuse et c’est pourquoi nous avions envie de saluer sa performance dans nos étoiles du match.

Crédit photo: Hugo Saez
Paul Marcille – Hugo Saez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :