Sport en Nord Volleyball

Chamalières, montagne auvergnate trop dure à franchir pour Marcq

Hier soir, le Volley Club de Marcq en Baroeul recevait Chamalières pour le match en retard de la 19ème journée de Ligue AF. Une rencontre pleine de rebondissements où les visiteuses, pourtant mal embarquées, sont venues surprendre les Nordistes (25-20/25-22/22-25/23-25/13-15).

On dit souvent que dominer n’est pas gagner. Ou encore que tant qu’un match n’est pas terminé, il peut se passer plein de choses. Et Chamalières nous l’a prouvé hier. Menées deux sets à zéro, les Auvergnates ont renversé la vapeur en seconde moitié de rencontre, pleines de panache. Nouvel exploit pour les joueuses d’Atman Toubani après la victoire face à Béziers (3-0), cinquième défaite de rang à domicile pour les Marcquoises. Une défaite qui fait mal aux Nordistes, d’autant plus qu’avant ce match, leurs adversaires du soir n’avaient pris que six points en dix déplacements depuis le début de la saison.

Un scénario dualiste

On a d’abord eu le jour. Deux premiers sets où les Louves ont fait cavalier seul du début à la fin. Dans les échanges, Marcq est plus tranchant et joue simple, efficace. Schmit se régale à la passe, Nana est impériale à l’attaque pour le plus grand plaisir des supporters. De l’autre côté du filet, les Auvergnates sont prises de vitesse, éprouvent des difficultés en réception et sont imprécises en attaque. Les visiteuses paraissent sans solutions, presque coincées. En bref, le VCMB récite son volley pendant que Chamalières bafoue le sien.

Christelle Nana, ici en extension, a été très en vue pendant les deux premiers sets. Crédit photo: Éric Morelle

Puis la nuit. À 2-0 et 22-21 dans le troisième set, le vent a tourné et la tendance s’est inversée. Est-ce les Marcquoises qui se sont relâchées ? Ou Chamalières qui s’est réveillé ? Difficile de le savoir. En tout cas une chose est sûre, les Nordistes n’ont pas réussi à finir le boulot. À l’inverse des Auvergnates, pragmatiques en fin de set. Deux monsters blocs leur permettent de s’offrir un tie break décisif. Une heure plus tôt, personne (ou presque) n’y aurait cru. Une efficacité au bloc retrouvée a été l’un des facteurs déterminants de leur folle remontée. Nana est muselée, Orle en échec. Les échanges s’allongent et à ce petit jeu là, Chamalières est au-dessus. C’est aussi « physiquement » que les visiteuses ont pris l’ascendant selon leur coach Atman Toubani. Une remontada conclue par un bloc signé Elouga qui a jeté un coup de froid sur la salle Saint-Exupéry.

Mission impossible ?

Pourtant, Aziliz Divoux, rentrée en cours de match, croît encore aux playoffs. « Il faudra prendre les trois points samedi, et après on arrivera bien ce qu’on arrive à faire. Même contre des équipes fortes comme Mulhouse ou Le Cannet, on peut faire quelque chose. Maintenant c’est à nous de faire le travail« , déclarait la passeuse en conférence de presse. Au classement, la mission playoffs s’annoncé compliquée. Les Louves pointent à la dixième place, à 4 points de Saint-Raphaël, huitième. Une qualification pour s’offrir une fin de saison digne de ce nom passera forcément par des exploits quoiqu’il arrive. Les points perdus hier soir devront être regagner sur des matchs où les Nordistes n’avaient pas forcément l’idée d’en prendre.

Rojas Martinez et Finé Martinez, symboles d’un bloc retrouvé. Crédit photo: Éric Morelle

L’autre élément marquant de la soirée a été l’attitude du coach de Chamalières. Toujours calme et serein, malgré « l’ascenseur émotionnel » que venaient de lui faire vivre ses joueuses. Atman Toubani semblait imperturbable. « Je ne suis pas un entraîneur en haut de la pyramide, qui dicte ce qu’il faut faire. Je préfère faire confiance aux joueuses. D’ailleurs à un moment du tie-break, j’ai demandé à servir court en 2 sur Nana, elles sont allées chercher le poste 4 et ça a marché« , se réjouissait-il à l’issue de la rencontre.

Pour le VCMB, prochaine échéance dès ce samedi avec la réception de Paris Saint-Cloud et une victoire impérative. Les Chamaliéroises, quant à elles, tenteront de poursuivre leur bonne série avec la réception du Cannet, une équipe qui fait partie des costauds du championnat. « On va essayer de les taquiner« , nous confiait Atman Toubani hier soir.

Crédit photo: Éric Morelle
Hugo Saez (avec Thomas Palmier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :