Cyclisme

Alexander Kristoff s’impose sur la Clasica de Almeria

Récemment arrivé chez l'équipe belge Intermarché Wanty-Gobert, le Norvégien Alexander Kristoff signe sa première victoire de l'année sur la Clasica de Almeria.

Récemment arrivé chez l’équipe belge Intermarché Wanty-Gobert, le Norvégien Alexander Kristoff signe sa première victoire de l’année sur la Clasica de Almeria. Nacer Bouhanni de retour sur le vélo après un accident en janvier signe quant à lui une très belle deuxième place pour sa première course de la saison.

Au lendemain de la victoire d’Alessandro Covi (UAE Team Emirates) sur la Vuelta de Murcia, une autre course espagnole a eu lieu ce dimanche : la Clasica de Almeria. Nichée entre les montagnes désertiques de la province d’Almeria et la mer Méditerranée, cette épreuve, moins vallonée que sa consœur, a cette année encore sourit à un sprinteur : Alexander Kristoff. Le Norvégien, vainqueur de quatre étapes sur le Tour de France a fait parler sa puissance pour succéder à l’Italien Giacomo Nizzolo, qui finit aujourd’hui troisième.

Dès les premiers kilomètres de la course, trois hommes se sont très vite extirpés du peloton : l’Espagnol Xabier Mikel Azparren (Euskaltel-Euskadi) – déjà à l’avant samedi sur le Tour de Murcia, l’expérimenté autrichien Lukas Pöstlberger, (BORA-hansgrohe) et le Belge Gilles De Wilde (Sport Vlaanderen-Baloise). Au total, ces derniers comptabiliseront près de 4 minutes 30 d’avance sur un peloton bien décidé d’aller au sprint.

Préparation pour les trains* des sprinteurs

Après le Saudi Tour (1 au 5 février) et l’Etoile de Béssèges (2 au 6 février), les équipes de sprinteur sont en effet venues chercher à Almeria des repères et surtout des réponses sur le fonctionnement de leur train en vue des prochaines échéances à venir. Avec un plateau de sprinteurs plutôt relevé (Alexander Kristoff, Nacer Bouhanni, Giacomo Nizzolo, Nicolo Bonifazio), la Clasica Almeria était l’occasion pour certains de juger son état de forme en ce début de saison face aux concurrents directs.

Arkéa-Samsic a pris la course en main dans les derniers kilomètres pour amener au mieux Nacer Bouhanni au sprint. Crédit Photo : ELOI THOUAULT

C’est à 24 kilomètres de l’arrivée (fin de l’échappée) que les équipes de sprinteur ont commencé à mettre en place leur train. Si le vent s’est levé en fin de parcours, pouvant faire craindre quelques coups de bordure, cela n’a pas été le cas. Dans ce désert andalou saccagé par l’agriculture intensive, d’innombrables serres plastiques longent les routes du sud-est de la péninsule ibérique, pour cultiver les tomates et les fraises qui se retrouvent tout le long de l’année sur les étales de nos supermarchés. Des serres plastiques représentant un réel danger pour l’écologie mais qui ont néanmoins protéger les coureurs du vent et des bordures sur cette course.

Une reprise encourageante pour Nacer Bouhanni

Malgré une chute à 12 kilomètres de l’arrivée tous les favoris étaient bien présents dans l’emballage final. Une nouvelle fois bien déposé par Andrea Pasqualon et Adrien Petit, Alexander Kristoff (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) est parvenu à résister au gros retour de Nacer Bouhanni (Team Arkéa-Samsic) pour remporter sa première course en Espagne et par la même occasion sa première victoire avec sa nouvelle équipe. Ce dimanche 13 février était donc une journée de premières pour l’ancien champion d’Europe.

« Je suis très fier de ma première victoire de la saison, la première de ma carrière en Espagne ! Je la dois à toute l’équipe, elle a été formidable du premier au dernier kilomètre. D’abord pour contrôler l’écart avec le groupe de tête, ensuite dans les tours de circuit avec de nombreux passages techniques. L’approche du sprint a été assez chaotique à cause du vent de face, mais ils ont malgré tout réussi à me guider vers la meilleure position possible dans la dernière ligne droite. Le sprint était cependant loin d’être gagné en raison du vent de face mais heureusement j’avais assez de force dans les jambes achever le travail de l’équipe ! Ce succès si tôt dans la saison me fait beaucoup de bien. Je n’ai gagné que deux fois l’an dernier, donc cette victoire confère beaucoup de confiance en vue des classiques et des autres échéances à commencer par le Tour d’Algarve la semaine prochaine. », a déclaré Alexander Kristoff après la course.

Alors que Nairo Quintana s’était imposé une heure plus tôt sur le Tour de Provence (vainqueur du général et de la dernière étape), la deuxième place de Nacer Bouhanni sur la Clasica de Almeria confirme le très bon début de saison de la formation bretonne Arkéa-Samsic. Victime d’une commotion cérébrale à l’entrainement en janvier en Espagne, le sprinteur de la formation d’Yvon Ledanois signe une très belle deuxième place pour son retour à la compétition. S’il n’a pas souhaité répondre à nos questions après la course, ce dernier a expliqué sur le site officiel d’Arkéa Samsic : « Pour la reprise je suis content de mes sensations. C’était quand même un peu intense : je suis quand même resté neuf jours sans vélo suite à ma commotion cérébrale, donc j’étais un peu dans l’inconnu. J’ai voulu passer le dernier virage en tête mais j’étais dans la roue de Kristoff… Après il était très fort, je n’ai pas réussi à le remonter dans les derniers mètres ».

*Train: Accélération brusque d’une équipe dans les derniers kilomètres pour placer un leader ou un sprinter en tête de peloton, en vue d’un sprint massif.

Crédit Photo: Tim de Waele / Getty Images
De notre correspondant Eloi Thouault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :