Cyclisme

Joshua Dubau brille enfin dans la boue

Joshua Dubau a assumé son statut de favori et décroché à 25 ans son premier titre national. PHOTO MATTHIEU BOTTE - La Voix Des Sports

Hier après-midi, sous le rare soleil de Liévin, Joshua Dubau a remporté les Championnats de France de cyclo-cross. Leur course élite homme clôturait ce week-end de championnat. Dans la boue, les coureurs ont eu besoin d’autant de mental et de persévérance que de cuisses et de mollets. Retour sur une heure de course riche en rebondissements, sous les applaudissements du public nordiste.

Une course élite homme mouvementée

La boue contraint Fabien Doubey à porter son vélo. Crédit photo: Matthieu Heyman

Les Championnats de France démarrent sur les chapeaux de roue avec un sprint long de presque 300 mètres. Les coureurs pénètrent ensuite dans le sous-bois. C’est ici que la différence se fait. Ornières, cailloux, dévers sont au rendez-vous. Mais ce n’est pas tout. Le principal ennemi des cyclistes est la boue. Grasse et collante, elle encrasse les machines bien que toujours plus sophistiquées. Sandy Dujardin prend la tête de la course. Ce départ, peut être un peu trop rapide, offre du spectacle au public. La tête de course est changeante. Elle est lors des tout premiers tours trustée par les coureurs de l’équipe Total Direct Energie. La boue est de plus en plus collante et contraint les coureurs à changer de vélo à chaque tour voire demi-tour. Une grande partie de la course se fait à pied, le vélo sur l’épaule, le terrain étant impraticable.

Le départ de ces Championnats de France de cyclo-cross. Crédit photo: Matthieu Delour

Au fil des tours, le podium se dessine. Fabien Doubey occupe la 1ère place, suivi de près par Yan Gras. Joshua Dubau est à présent à une vingtaine de secondes de la tête de course. C. Venturini se situe à près de 50 secondes (Gras et Doubey occuperont respectivement la 2ème et 3ème place). Le tenant du titre s’est en effet retrouvé dès le premier tour très loin des avant-postes. Les trois hommes de tête sont à présent dans un mouchoir de poche. Joshua Dubau profite de son expérience de vététiste dans les sections les plus techniques et bascule en tête. Il ne la quitte pas jusqu’à la ligne d’arrivée qu’il franchit fièrement, les bras en V. Les spectateurs alors au rendez-vous ont, comme tout au long du parcours, acclamé le vainqueur, ainsi que les autres coureurs. Si l’ambiance de cet après-midi n’était pas tout à fait digne de celle que peuvent offrir la Belgique ou les Pays-Bas lors de tels championnats, on aurait presque pu s’y méprendre. Des cloches sonnaient, petits et grands donnaient de la voie et les cornes de brumes retentissaient sur l’ensemble du circuit.

Le podium de ces Championnats de France de cyclo-cross. Crédit photo: Matthieu Heyman

Joshua Dubau nous confie que cette course était l’objectif de la saison. Après avoir fini plusieurs fois 2ème, derrière son frère dans les plus petites catégories, et dans l’ombre de Venturini lors des éditions précédentes, ce titre est une consécration. C’est à force de travail qu’il a fini par accéder à la plus haute marche du podium. Effectivement, sa saison avait alors été organisée autour de cette course. Tout avait été mis en œuvre pour arriver en forme sur la ligne de départ. Il était hors de question de manquer à son statut de favori. Il part pourtant en assez moyenne position. C’est ensuite à la force des cuisses, saillantes malgré la boue, qu’il remonte en tête de course.  Mais ce n’est pas une fin en soi. Il veut continuer à progresser avec pour prochain objectif les Championnats du monde. Aux Etats-Unis, il devra se passer de la compagnie des deux ogres de la discipline ; à savoir Matthieu Van Der Poel et Wout Van Aert. Le tout nouveau champion de France espère intégrer le top de 10 lors de sa prochaine course.

Le mot du doyen

Steve Chainel a quant à lui tourné pendant un long moment autour de la 10ème place. Avec un palmarès des plus remarquables, le coureur de 38ans termine 6ème. Il nous livre son ressenti sur cette course mouvementée :

 » Ça reste un sport de guerrier, c’est du spectacle, tout le monde a pu voir aujourd’hui qu’on est des coureurs qui aiment se faire mal à la gueule. Sur un circuit comme ça il n’y avait pas vraiment de tactique à mettre en place c’était tellement physique qu’il fallait se mettre à son rythme et la preuve, c’est que Joshua Dubau était au-delà de la 15eme place à la fin du 1er tour. Tactique ou pas, aujourd’hui il fallait être dans un grand jour. Je suis très content pour Joshua Dubau, c’est un maillot qui se mérite. Il sera bien porté l’année prochaine puisque c’est un coureur qui court tout l’hiver. « 

 » Malheureusement j’ai été victime de deux crevaisons, mais j’étais à mon niveau. Je pouvais jouer la médaille. Il fallait être dans un grand jour et je pense que je l’étais. Mais pour avoir une médaille ou un titre il faut que les planètes soient alignées; ce n’était pas trop mon cas. Aujourd’hui, j’ai 38 ans et je me fais encore plaisir donc pourquoi ne pas continuer ! « 

Le maillot tricolore change d’épaules

Le grand battu de cette journée est Clément Venturini. Le triple champion de France en titre termine aujourd’hui 10ème, insuffisant pour conserver son titre. N’ayant participé qu’à très peu de cyclocross cette saison, il n’a pas pu accumuler assez de points UCI. Il ne prend le départ que sur la 2ème ligne. Sa course s’inscrit sous le signe de l’espoir, celui de remonter jusqu’à l’avant de la course où tout se joue. Mais une série d’erreurs techniques, et peut-être de malchance, font que Clément reste au second plan.

Clément Venturini au sommet des marches. Crédit photo: Matthieu Heyman

Il faut cependant noter que les Championnats de France de cyclo-cross n’étaient cette année pas sa priorité. En effet, la saison sur route au sein de l’équipe AG2R Citroën Team fait cette fois-ci l’objet d’une plus grande concentration. De plus, certains problèmes de staff sont survenus la saison passée, l’empêchant de se montrer à son plus haut niveau en cyclocross. Comme quoi, face au gratin national, la différence se fait grâce aux détails.

Crédit photo: MATTHIEU BOTTE/La Voix Des Sports
Matthieu Delour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :