Sport en Nord Volleyball

Les Louves ont manqué de mordant

Ce samedi, les joueuses du Volley Club de Marcq en Baroeul recevaient Nantes pour le compte de la 15ème journée de Ligue A Féminine. Retour sur cette rencontre à deux vitesses conclue par un succès logique des visiteuses (25-20/22-25/22-25/14-25).

Après le match de mardi annulé en raison de cas de Covid au sein de l’effectif de Mulhouse, les Nordistes avaient à coeur de commencer l’année du bon pied. Une mission qui a échoué au terme d’une belle partie. Favorites sur le papier, les Loiraines se sont montrées solides dans les moments clés du match et privent le public de la salle Saint-Exupéry d’une reprise réussie.

Une rencontre en deux temps

Tout avait pourtant bien commencé. Malgré un départ canon des Nantaises et deux monster block consécutifs signés Keene (5-9), le VCMB s’est accroché. Quelques coups d’éclats, un ace de Carabali et une série au service de Orle ont entretenu les espoirs des Louves (15-15). D’autant plus que de l’autre côté du filet, Nantes est faillible en réception et les attaques de Kokkonen manquent de tranchant. Martinez, Carabali ou encore Nana: l’ensemble de l’effectif du VCMB se met alors à contribution pour en profiter et empocher le premier set (25-20). Même scénario dans le second acte. En défense, Meyer est impériale et Keene enchaîne au bloc (1-7). Mais là encore, les Louves ne paniquent pas et recollent à force de caractère (12-12).

La Serbe Sanja Gommans a fait mal aux Marcquoises offensivement

Sauf que cette fois-ci, la balance va pencher du côté visiteuses. Au bout d’un mano à mano dans le money time, c’est finalement Nantes qui remporte le combat grâce notamment à sa présence au filet (22-25). Systématiquement, les Loiraines montent à deux sur les offensives adverses, forçant les Nordistes à prendre des risques et donc à faire des fautes. C’est dans ce secteur du jeu que la différence sera faite tout au long de la rencontre, qui est un véritable bras de fer. Assommées dans le troisième set, les Louves ne se relèveront pas et laissent filer le bateau nantais qui avait pris le large. La réception manquée de Orle sera à l’image d’un quatrième set à oublier. Loin de ses standards habituels dans la première moitié du match, les protégées de Cyril Ong ont rectifié le tir et récité leur volley par la suite.

Schmit, joker de luxe

En provenance du club finlandais d’Hameelinna, Dana Schmit a déposé ses valises au VCMB pour la seconde moitié de la saison. Et à peine arrivée, elle a déjà fait ses premiers pas avec le collectif hier face à Nantes. « Je suis très content de sa prestation et de son intégration« , se réjouissait d’ailleurs Thibaut Gosselin à l’issue de la rencontre. En effet, l’internationale autrichienne a livré une belle copie avec peu de déchets à la passe et une combativité exemplaire. On ne l’a pas vue ne pas se jeter sur un seul ballon.

La hargne de Dana Schmit (numéro 8, au centre), nouvelle recrue du VCMB qui a les crocs

Nul doute que ce recrutement va faire un bien fou au club marcquois dans la mesure où l’absence d’Aziliz Divoux, blessée depuis novembre, se fait ressentir. « On a besoin d’un peu plus de régularité. Loane a fait un super boulot, mais ce n’était pas prévu qu’elle le fasse aussi longtemps. Même à l’entrainement, s’entraîner avec une seule passeuse n’est pas facile et les filles ont fait beaucoup d’efforts. Je ne peux que leur tirer un grand coup de chapeau« , analyse Thibaut Gosselin.

« On vit au jour le jour »

En raison de la reprise épidémique, le championnat est durement touché. Sur les deux dernières journées, ce sont quatre rencontres à chaque fois qui ont dû être reportées. Une situation qui n’est pas sans conséquences sur les clubs et sur le VCMB, qui s’était déplacé à Mulhouse avant d’apprendre la présence de cas Covid dans l’effectif alsacien. « Ça fait mal en fatigue et au budget. On ne décide de rien, on subit et on vit au jour le jour. Il y a des questions à se poser, pourquoi pas faire une petite pause, reprogrammer et réajuster les playoffs pour que ça dure moins longtemps. J’aimerai bien que les dirigeants pensent à notre santé« , regrette Thibaut Gosselin. Affaire à suivre…

Pour les Louves, prochaine échéance samedi prochain avec un déplacement qui s’annonce périlleux face à Cannes, solide dans son antre depuis le début de la saison.

Crédit photo: Eliot Morelle
Hugo Saez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :