Tennis

WTA Finals : les pronos de la rédac’

Déjà 6 jours que le coup d’envoi des WTA Finals a été donné. Mais à partir de maintenant, les choses sérieuses commencent. Fini les matchs de poules, place aux phases finales. On sait maintenant quelles sont les quatre joueuses qualifiées pour les demi-finales. Il s’agit de Paula Badosa, Anett Kontaveit, Garbine Muguruza et Maria Sakkari. Les Olympistes vous proposent les pronos de la rédaction pour la suite du tournoi.

Les pronos de Mila : Badosa/Muguruza

Concernant la première demi-finale 100% Espagnole entre Badosa et Muguruza, je vois bien la première sortir gagnante. J’imagine un match serré, peut-être en 3 sets. Mais pour moi, Badosa a actuellement plus d’armes, et est plus complète que son adversaire. Elle est dans une spirale très positive depuis son sacre à Indian Wells et ne cesse d’augmenter son niveau de jeu.

Malmenée d’un break face à Sabalenka lors du premier tour, elle ne s’est pas affolée et a remporté le 1er set 6/4. Après, non seulement la Biélorusse a complètement lâché, mais Badosa a été irréprochable sur tous les secteurs de jeu. Le 6-0 l’a forcément mis en confiance pour son match face à Maria Sakkari. Match plus indécis, mais tout autant maitrisé par l’Espagnole. Un tie-break bien géré et une avance tout le temps conservée. Enfin, il y a la défaite anecdotique en 2 sets contre Swiatek. Badosa a eu raison de ne pas s’embarquer dans une troisième manche et de se conserver pour sa demi.

J’aime beaucoup Paula Badosa et il m’est difficile de rester objective, mais je crois honnêtement qu’elle est pour l’instant la plus impressionnante du tournoi. Je pense que sa plus grande force est son mental. A chaque match, elle démontre tant de caractère et contrôle qu’on dirait qu’il est impossible de l’atteindre. Il y a aussi son service, arme indispensable. Je ne sous-estime pas Muguruza pour autant. Tout le monde la connait et sait de quoi elle est capable. Elle a l’expérience, beaucoup d’agressivité, et a tout de même battu Kontaveit, à qui tout réussissait jusqu’à présent. L’ex numéro 1 mondiale à l’habitude de se retrouver dans le dernier carré mais cette fois-ci, elle sera opposée à une joueuse qu’elle ne connait pas. A voir comment elle s’adaptera et mettra en place sa stratégie. La seule chose dont on peut tous être sûrs, c’est que ça va frapper sur le court central.

Les pronos de Nils : Badosa/Muguruza

Je vois également bien Paula Badosa atteindre la finale ici à Guadalajara. Cela pourrait ainsi être la cerise sur le gâteau de sa fin de saison. Mais en face d’elle, sa compatriote ne lui laissera pas continuer son chemin en toute tranquillité. Cette ancienne du circuit a les capacités de venir déranger Badosa et même lui prendre un set.

Muguruza a peiné pour parvenir à sortir des poules alors que la route a été moins sinueuse du côté de Badosa. L’entrée en matière fut compliquée pour l’Espagnole de 28 ans, qui compte déjà Roland-Garros et Wimbledon à son palmarès. Son premier match de poule était contre Karolina Pliskova, 4e mondiale. C’est en trois sets que Muguruza s’est inclinée dû en particulier à son manque de réalisme lorsqu’il a été question de concrétiser ses balles de break. Le match suivant s’est également joué en trois sets et dura plus de plus de deux heures, mais il se solda cette fois-ci par une victoire. Garbine Muguruza n’avait donc d’autre choix que de gagner en deux sets le dernier match pour s’assurer une place au tour suivant. Et c’est chose faite, elle bat alors Anett Kontaveit, déjà qualifiée, 6/4-6/4 en breakant à chaque fois d’entrée de manche.

En soi, le choc promet d’être rude entre les deux compatriotes. Muguruza ne se laissera pas faire mais sa fin de saison en dent de scie ne permet pas d’affirmer qu’elle peut se qualifier pour la finale. Malgré l’expertise, cette dernière est, selon moi, trop fébrile dans les moments importants pour parvenir à stopper les frappes puissantes de Badosa et ne pas la laisser prendre le dessus. En effet, la numéro 10 mondiale a les armes, en particulier son revers, pour vite déborder sa compatriote de 28 ans. Elle n’a qu’à revisionner le match l’opposant à Pliskova pour déceler les zones qui sont bonnes à jouer afin d’être sûre de faire le point et ainsi plier le match.

Les pronos de Mathis : Badosa/Muguruza

Pour cette première demi-finale, je possède un avis différent de Mila et Nils. Avec une fin de saison impressionnante, je vois en Paula Badosa un grand potentiel pour mettre en difficulté Garbine Muguruza. Mais le surplus d’expérience et la montée en puissance dans ces WTA Finals de la joueuse hispano-vénézuélienne lui permettront, à mon avis, de venir à bout de Badosa.

Le progrès du niveau de jeu de Muguruza dans cet ultime tournoi de la saison est marquant. Elle l’a confirmé avec ce dernier succès en deux sets face à Anett Kontaveit (6-4 / 6-4) qui était sur une série de 12 victoires consécutives. Lors de ses trois derniers sets disputés dans ce tournoi, elle n’a concédé aucun break alors qu’elle en avait concédé 8 sur les 5 premiers, face à Karolina Pliskova et Barbora Krejcikova. Cela illustre bien cette montée en puissance, ainsi que le gain d’une meilleure assurance derrière sa première balle de service. Statistiquement, Badosa et Muguruza sont presque égales quant au pourcentage du nombre de points marqués derrière la première balle. Léger avantage pour cette dernière qui prendra, selon moi, le dessus au fur et à mesure du match.

Crédit photo : WTA Tennis

L’expérience sera un facteur clé du match. Muguruza a déjà disputé trois fois les WTA Finals, et notamment atteint les demi-finales en 2015 (défaite face à la Polonaise Agnieszka Radwanska). Elle aura donc une revanche à prendre. L’enjeu sera aussi de taille pour la 5ème mondiale puisqu’elle a l’occasion de revenir dans le top 3 en cas de victoire ce soir. La force mentale sera alors très importante, et à ce petit jeu là, je prends le risque de déclarer que la chouchoute de Mila ne sera pas au-dessus.

Les pronos de Mila : Kontaveit/Sakkari

Pour ce qui est de la deuxième finale qui oppose Kontaveit et Sakkari, l’Estonienne est ma favorite. A l’image de Badosa, elle connait une fin de saison spectaculaire avec pas moins de 4 titres en septembre/octobre. Qui aurait parié sur cette joueuse il y a quelques mois ? Pas grand monde. Face à Sakkari, elle me semble plus préparée. Elle joue un tennis très propre, étant toujours très concentrée.

La tête de série numéro 8 (qualifiée in extrémis), a survolé ses deux premiers matchs. Elle a balayé les Tchèques Pliskova et Krejcikova en 2 petits sets, sans grande difficulté. C’est Muguruza qui a stoppé sa série de 12 victoires d’affilée. Mais étant déjà qualifiée pour les demi, cette rencontre était sans enjeu pour Kontaveit. Elle pourrait d’ailleurs retrouver l’Espagnole en finale.

Attention tout de même à la puissance de la Grecque. Le petit gabarit de Sakkari ne l’empêche pas d’envoyer des parpaings du fond du court, ni de courir partout jusqu’à épuisement de son adversaire. A ce niveau là, avantage Kontaveit qui n’a pas connu de match très long à l’inverse de Sakkari qui sort d’un gros combat face à Sabalenka. La bataille sera sûrement très physique, et seule la plus intelligente tactiquement l’emportera. A noter que les deux joueuses se connaissent bien, et même si Sakkari l’emporte au face à face (6-5), c’est Kontaveit qui avait gagné le dernier tête à tête, à Ostrava. Un avantage psychologique certain…

Les pronos de Nils : Kontaveit/Sakkari

Sur ce coup-là, je ne suis pas d’accord avec Mila. Pour moi c’est Sakkari qui a le plus de chances de l’emporter. Kontaveit est sur un nuage en cette fin de saison mais la Grecque a l’expérience du haut niveau qui parle pour elle. Demi-finaliste à Roland-Garros comme à l’US Open cette saison, Sakkari a les armes et les compétences physiques pour atteindre la finale des Masters. Kontaveit peut surtout s’essouffler à force d’enchaîner les compétitions. Ce tournoi qui rassemble uniquement les meilleures joueuses de la planète demande une application totale et beaucoup de régularité. A voir si Anett Kontaveit peut réellement réussir à enchaîner après sa victoire en Russie et en Roumanie…

Crédit photo : Eurosport

Maria Sakkari incarne puissance et lucidité à la fois. Elle ne frappe par sans cesse et sans réfléchir, bien au contraire. Sa stratégie est rôdée et sa régularité lui permet de faire vaciller maintes fois ses adversaires. Très solide en retour également, la joueuse grecque prend régulièrement les jeux de service de ses adversaires. Sa défaite face à Paula Badosa le prouve. Malgré le fait qu’elle perde les deux manches, Sakkari parvient à breaker l’Espagnole dans chacune d’elle. Et puis, lors de son dernier match de poule qui lui a permis de se qualifier, Sakkari élimine la n°2 mondiale. Cette victoire sur Sabalenka assure sa performance et peut lui permettre d’être en confiance pour les matchs qui suivent (car oui, il en reste deux pour Sakkari).

Les pronos de Mathis : Kontaveit/Sakkari

Pour cette deuxième demi-finale, je vois l’Estonienne s’imposer. Comme le rappelait Mila, Anett Kontaveit est l’une des joueuses les plus en forme, voire la plus en forme en ce moment, avec 4 titres remportés depuis fin août à Cleveland, Ostrava, Moscou et Cluj-Napoca. Qui plus est, tous sur surface dur, comme à Guadalajara.

La récente collaboration entre Kontaveit et l’ex-entraîneur de Sabalenka, le russe Dmitri Toursounov, a propulsé la joueuse à un échelon supérieur. Elle a facilement renversé les 3ème et 4ème joueuses mondiales lors des phases de poule, respectivement Krejcikova et Pliskova, sans concéder le moindre break. Avec un service solide, un coup-droit puissant et un revers rasant, pas facile de trouver la recette pour déstabiliser la jeune femme. Son tennis habituel n’était pas au rendez-vous lors de son dernier match face à Muguruza mais, étant déjà qualifiée, celui-ci était secondaire pour celle qui rêve de soulever un premier titre majeur en carrière.

En face, Maria Sakkari peut être dangereuse, mais la joueuse grecque n’est pas dans une grande forme. Elle est battue début octobre à Indian Wells par la 43ème mondiale, la Suissesse Viktorija Golubic. Puis, contrainte à l’abandon face à la Russe Ekaterina Alexandrova à Moscou fin octobre, pour des problèmes de tension. En bref, Sakkari n’est pas dans les meilleures conditions, même si lors des phases de poule, on a pu constater que sa puissance et sa solidité derrière sa ligne de fond restaient intactes. Cependant, elle sera à mon avis en dessous lors de cette demi-finale.

Les pronos de Mila : La finale

Je prédis donc une finale Badosa/Kontaveit, les têtes de séries 7 et 8. Cela serait un message fort envoyé à Sabalenka, Barty (absente cette année), Pliskova, Krejcikova, etc. J’apprécie particulièrement ces deux joueuses, aussi bien leur personalité que leur jeu. Ce sont deux jeunes (25 et 24 ans) qui explosent cette année sur le circuit, et qui ont un palmarès de fin de saison impressionnant. En plus de cela, leur parcours aux Masters est très similaire. Difficile donc de donner une gagnante. Je vais dire Badosa pour le petit supplément d’âme qui l’anime mais le résultat me satisfera dans tous les cas. Quoiqu’il arrive, c’est le carré final que j’aurais voulu. Les 4 prétendantes ont toutes des forces différentes, et chacune d’entre elles mériterait de soulever le trophée. Muguruza aura tout de même dur à faire entourée de toute cette nouvelle génération, bien décidée à prendre le contrôle du circuit féminin.

Crédit photo : L’Equipe

Les pronos de Nils : La finale

Mes favorites pour la finale sont donc Badosa et Sakkari. Ce duel s’annonce alléchant. Badosa aura réussi à mener sa barque jusque-là avec brio et sera pleine de confiance. Je pense que d’un point de vue tactique, l’Espagnole est au dessus mais physiquement la Grecque a l’ascendant. Cependant, l’enchaînement des longs matchs de Sakkari pourrait lui causer du tord à ce stade de la compétition. Si sa puissance de frappe est diminuée pour cause de fatigue, elle ne pourra compter que sur son mental. Et on sait que celui-ci est solide également. Je prédis tout de même que Paula Badosa remportera ce tournoi mexicain. Elle finirait ainsi cette saison par la plus belle des récompenses et enverrait un signal très fort pour l’année prochaine. Ces deux joueuses sont, quoiqu’il arrive, à suivre dans les futurs tournois et monteront rapidement en classement. Il ne serait pas étonnant qu’on les revoit lors des WTA Finals dans les années à suivre et pourquoi pas, encore dans le carré final.

Les pronos de Mathis : La finale

Ma prédiction est donc d’une finale entre l’ancienne numéro 1 mondiale Garbine Muguruza et la toute récente surprise, qualifiée sur le fil, Anett Kontaveit. Une finale qui aura des aires de revanche pour elle qui s’est inclinée face à la native de Caracas lors des phases de poules et qui perd désormais 3-2 dans les confrontations directes. Une finale très intéressante qui pour moi révèlera bien la qualité de cette nouvelle génération. Une « NextGen » arrivée subitement cette année pour chambouler le top 10 (Kontaveit, Badosa, Sakkari), face à ces anciennes qui ne font plus forcément l’unanimité à chaque compétition (Muguruza, Pliskova). Je mise alors sur une première victoire Estonienne dans ces WTA Finals, celle de l’outsider Anett Kontaveit.

Crédit photo : Twitter WTA
Mila Buchet, Nils Gobardhan, Mathis Dangre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :