Basket-ball NBA

Les pronos de la rédac’

Ça y est, il est l’heure: la NBA est de retour ! Ce mercredi les deux premiers matchs opposant les Brooklyn Nets aux Milwaukee Bucks et les Golden States Warriors aux Los Angeles Lakers vont avoir lieu. De belles affiches pour fêter la 75ème saison de l’histoire la NBA qui a décidé d’en mettre plein les yeux aux fans de basketball avec un court-métrage mélangeant légendes du ballon rond et joueurs actuels. Aujourd’hui, l’équipe des Olympistes vous dévoile les équipes favorites pour remporter le titre et celles à suivre, qui peuvent faire sensation.

Le favori d’Arthur : les Milwaukee Bucks

Choix peu original au vu de leur palmarès de l’année dernière mais leurs concurrents directs de conférence se sont renforcés massivement. Fournier à New-York ; Lowry à Miami ; une pléiade de All-Stars à Brooklyn ; ou DeRozan, Lonzo Ball entre autres à Chicago. Et que dire à l’Ouest où les Lakers ont clairement craqué avec la signature de Russell Westbrook, Dwight Howard de retour…

Mais pour ma part, Milwaukee reste favori puisqu’ils ont fait le choix de ne pas bouleverser cet effectif qui a ramené le titre la saison dernière; seulement des réajustements à l’image de l’ajout de snipers en les personnes de Grayson Allen et Rodney Hood, et l’inclusion des jeunes rookies. Pourquoi changer une recette qui marche en même temps ? P.J. Tucker parti ? Loin d’être une grosse perte à mon sens, des joueurs déjà présents dans l’effectif peuvent largement assurer le scoring ou la rigueur défensive qu’il pouvait imposer la saison dernière, à l’image de Jordan Nwora que l’on a pu voir bien à son aise aux JO avec son équipe du Nigéria pour qui il a par exemple planté 33 points contre l’Allemagne.

Et que dire du Greek Freak, Giannis Antetokounmpo, que l’on ne présente plus. La machine à scorer des Bucks revient après un été de célébrations mais aussi de travail acharné avec l’envie de faire le repeat. Pour cela il peut compter sur celui qu’il voit comme l’âme de l’équipe, Khris Middleton. L’arrière-ailier débloque bien souvent des espaces pour le MVP des Finales 2021, lui permettant d’assurer une moyenne de près de 30 points par match par saison. Et quand le Grec n’est pas en forme ou verrouillé par une défense de fer, c’est le Sergent Khris qui prend le lead avec des performances notables à plus de quarante points en un match.

Pour ce qui est du meneur, on peut compter sur Jrue Holiday. Arrivé libre l’année dernière en provenance de la Nouvelle-Orléans, le joueur de 31 ans a connu une adaptation poussive à ses débuts avant d’endosser son rôle de deuxième voire troisième choix offensif. Mais c’est surtout pour sa hargne en défense Holiday a fait la différence par rapport à ce qui pouvait se faire dans le Wisconsin aux postes 1 et 2. Son adresse de loin change aussi des pourcentages quelques peu hasardeux de Eric Bledsoe, dont la série de Play-off contre le Heat dans la bulle posait des questions sur s’il ne jouait finalement pas pour Miami…… Des raisons de croire aux deux d’affilée de Milwaukee !

L’Equipe à suivre d’Erwan : les Los Angeles Lakers

Durant l’intersaison, les Lakers n’ont pas fait semblant ! En effet suite à l’élimination de l’équipe de Lebron James au premier tour des playoffs, le roster a presque complètement changé ! Seuls Anthony Davis et le jeune Talen Horton-Tucker (20 ans) ont été conservés.

Ce changement porte un nom : Russell Westbrook. Le roi du triple double débarque à Los Angeles afin de former un incroyable big three avec Lebron James et Anthony Davis. L’enfant de UCLA revient chez lui pour gagner sa première bague NBA. « Secretly, yes that’s what I wanted. I think any player wants to play at home. And I think now the timing is right, the context is right, the team is right. Everything is aligned. »

Pour gagner ce titre Russell Westbrook va pouvoir compter sur de nouveaux arrivants (comme Malik Monk ou Deandre Jordan) ainsi que sur d’anciens Angelenos ! Rajon Rondo, Dwight Howard, Avery Bradley, Trevor Ariza, Kent Bazemore et Wayne Ellington reviennent dans l’effectif des « purple et gold » afin de constituer une belle équipe et d’apporter leur longue expérience en NBA.

Une équipe surnommée ironiquement « the old team » et pour cause la moyenne d’âge est de 31 ans ! Ainsi si les Lakers gagnent le trophée Larry O’Brien elle deviendrait l’équipe la plus âgée de l’histoire à remporter le titre. Mais attention les vétérans vont peut-être connaître quelques pépins physiques cette saison ce qui pourrait compromettre leur espoir de titre…

L’équipe à suivre d’Arthur : les Dallas Mavericks

Une équipe rôdée avec comme chef d’orchestre le spectaculaire Slovène Luka Doncic, un effectif européen : de quoi attirer nos yeux du vieux continent. Crédit photo : SemiPro Media.

Pourquoi ? Peut-être d’abord par chauvinisme. Car Dallas a enregistré l’arrivée de Frank Ntilikina cet été. Le Français, le mieux classé dans la draft à son époque, était sur le bout du bout du banc à New York où on lui préférait des vétérans peu efficaces comme Elfrid Payton… Mais Dallas a sauté sur l’occasion et a décidé de le faire venir pour renforcer un poste de meneur qui est occupé par Luka Doncic. Encore bouché ? Pas forcément car le Français est un vrai pitbull en défense, dur sur l’homme, qui ne lâche rien. Alors on peut se permettre d’imaginer le retour de Luka Doncic à son poste initial d’arrière pour ainsi avoir une doublette d’arrières européennes solide en défense grâce au French Prince (son surnom à New York) et une attaque gérée avec brio par Doncic.

Car Doncic est un, si ce n’est le phénomène de la NBA. Il explose tous les records de précocité : il est le plus jeune joueur à avoir inscrit plus de quarante points en match 7 de play-off, à un peu plus de 22 ans soit plus d’un an plus tôt que son dauphin, un certain LeBron James… De quoi situer le joueur. Aussi ses stats sont ahurissantes : 28pts, 8 rebonds, près de 9 passes décisives de moyenne par match la saison passée. Alors pour le spectacle et pourquoi pas pour l’histoire, il faut regarder Dallas.

S’ajoute un mystère à élucider : le cas Porzinigis. L’ailier-fort letton arrivé de New York peine à trouver ses marques depuis son arrivée et fait douter tous les analystes qui n’hésitent pas à le critiquer. Le joueur, d’un côté passe d’un rôle de franchise player à New York à celui de second couteau à Dallas. Certes un pli à prendre mais ce n’est pas le seul doute. Le principal reste celui de sa santé. Les grands segments du Letton ne l’épargnent pas depuis son début de carrière et l’empêche quelque part d’arriver à un rythme de croisière. D’entorses en entorses, le géant de 2.21m souffre régulièrement du dos. On attend encore l’envol de la Licorne.

L’Equipe à suivre d’Erwan : les Chicago Bulls

Eh oui cela peut paraître surprenant mais les Bulls sont une équipe qui vont enfin être intéressante à suivre en NBA ! Et pour cause les dirigeants de Chicago ont certainement réalisé la meilleur intersaison de la ligue en attirant Demar DeRozan, Lonzo Ball et le GOAT Alex Caruso !

Plus sérieusement, les Bulls ont réussi à effectuer un bon recrutement afin de disposer d’un vrai effectif capable d’atteindre les playoffs. C’est en tout cas ce que pense la plupart des bookmakers NBA et pour cause le 5 majeur des Bulls claque pas mal (Lonzo Ball, Zach Lavine, Demar DeRozan, Patrick Williams, Nikola Vucevic). Et puis les Bulls ont aussi su renforcer leur banc avec l’arrivée d’Air Caruso et de Derrick Jones Jr. qui vont pouvoir former une bonne second unit avec le jeune Coby White.

Reste maintenant à savoir si tout ce beau monde (y comprit les starters) va arriver à fonctionner ensemble, à se partager le ballon, à défendre… Le début de la saison nous donnera certainement quelques éléments de réponses.

Crédit photo: NBA
Erwan Sermadiras et Arthur Puybertier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :