Basket-ball Sport en Nord

L’ESBVA se balade à domicile

Une ambiance chaleureuse et un public énergique étaient présents ce samedi dans l’enceinte du Palacium pour soutenir les joueuses de l’ESBVA. Pour sa première rencontre à domicile, le club de Villeneuve d’Ascq marque le coup avec une victoire fleuve. 

Elles ne sont pas leaders du championnat pour rien les Villeneuvoises. Lors des deux premiers matchs de la saison, les joueuses de l’Entente Sportive Basket de Villeneuve-d’Ascq s’étaient imposé aisément. Ce samedi, elles recevaient l’équipe de Lattes Montpellier (BLMA), entraînée par Valéry Demory. Le voyage à l’autre bout de la France a une saveur amère pour les vice-championnes de France 2021, qui repartent défaites 80 à 48. Les trois dernières confrontations entre ces deux équipes avaient débouchées sur une défaite de l’ESBVA.

Mais cette fois-ci, l’équipe de Montpellier a enchainé les matchs. Après avoir remporté, le week-end dernier, leur premier match de championnat face aux Flammes Carolo Basket Ardennes, elles ont reçues l’USK Prague pour l’Euroligue mercredi. C’est de peu que les Montpelliéraines vainquent les Tchèques (75/74). De leur côté, les joueuses de l’ESBVA ont triomphé de +42 le week-end dernier à Charnay. Les deux équipes sont donc en bonne forme mais une différence de fatigue peut subsister. Le coach de l’ESBVA, Rachid Meziane le sait d’ailleurs : « Au-delà des aspects techniques et tactiques, on a misé sur le fait qu’elles seraient peut-être un peu fatiguées. L’intensité que l’on allait imposer allait construire notre victoire. »

Les Bleues de Montpellier en attaque. Crédit Photo : Thomas Palmier

L’envolée

Le match débute doucement, les deux camps se neutralisent. Montpellier mène 4/2 durant quelques minutes, mais encaisse juste après sept points de suite. La meneuse de Villeneuve, Ygueravide, inscrit les cinq premiers points de l’équipe. Le BLMA recolle difficilement à 8/9 grâce à deux lancers francs. Et puis l’ESBVA est moins précis sur ses lancers francs moins d’une minute plus tard, n’en rentre qu’un mais garde quand même le lead. Après être parvenues à égaliser 10/10 puis 12/12, les Montpelliéraines reprennent la tête 15/14 grâce à un sublime 3 points de Haley Peters. Celui-ci sera d’ailleurs le seul du quart-temps pour son équipe. Toutefois, grâce à deux nouveaux lancers francs marqués par Anderson pour Villeneuve-d’Ascq, et une présence offensive de Ygueravide remarquable (quatre paniers dont deux 3 points), c’est l’équipe receveuse qui domine. Les joueuses du Nord terminent le quart-temps à +2.

Les instruments du KOP étaient bien de sortie pour le premier match de l’ESBVA à domicile. Crédit Photo : Thomas Palmier

Ce que les Montpelliéraines ne pouvaient soupçonner, c’est qu’elles ne mèneront plus jamais au score. L’ESBVA prend littéralement son envol dans le deuxième quart-temps. Toute l’équipe y met du sien offensivement, mais c’est surtout Caroline Heriaud et son « adresse » (selon ses mots) qui permet aux joueuses de dominer. L’équipe adverse commet de nombreuses erreurs et perdent très souvent les rebonds. Seule Epoupa, la capitaine, a l’air de faire des efforts défensifs en plus de son rôle de meneuse en se rendant très présente au rebond dans la première partie du quart-temps. Au bout de cinq minutes, le BLMA est mené de +10. Les Montpelliéraines réduisent la marque (24/29) mais ont toujours du mal sous le panier. Alors que la défense du Nord est très solide, Heriaud et Gomis mènent l’attaque d’une main de maître. Les Villeneuvoises enchaînent les réussites et terminent le deuxième quart-temps à +20 (44/24). Montpellier a beau user des temps morts, rien ne stoppe la dynamique de l’ESBVA avant la mi-temps, ce qui ravit ses supporters. Alors que Meziane avait prévu de creuser l’écart tout au long du match, ses joueuses font mieux encore, dès la première mi-temps.

Deuxième mi-temps : faillir ou revenir ?

La mi-temps et les mots du coach auraient dû chambouler les joueuses du BLMA, mais l’équipe de Villeneuve-d’Ascq est restée très solide et motivée. Malgré l’encaissement d’un 3 points dès l’ouverture, Montpellier grapille quelques points revenant à 47/31. L’équipe commet encore beaucoup d’erreurs à l’image du raté de Epoupa, pourtant seule sous le panier en début de quart-temps. L’internationale française et meneuse de l’équipe de Montpellier est très marquée par l’adversaire. « Je m’étais surtout fixée l’objectif de ralentir Olivia Epoupa. Offensivement ça a suivi mais l’objectif était avant tout défensif. Au vu de son match, que ce soit Sandra (Ygueravide) ou moi on a réussi à la limiter. » déclare Caroline Heriaud. Cette dernière régale d’ailleurs l’ESBVA avec ses jolis 3 points durant ce quart-temps. Elle en inscrit deux. L’équipe s’appuie aussi sur les performances de Janelle Salaun qui tente beaucoup et qui est très « efficace » aux yeux de son coach. Les Montpelliéraines lâchent également en défense et Villeneuve-d’Ascq en profite dans la fin du quart-temps qui se termine à +27 en leur faveur (62/35).

Le dernier quart est plus nuancé. Le BLMA peine toujours à inscrire des points mais la défense villeneuvoise se détend également. En conférence de presse, Rachid Meziane le regrette faisant parler son perfectionnisme « on s’est un peu relâchées sur une grosse partie du dernier quart temps… ».  A l’offensive, l’ESBVA continue à dérouler et inscrire des 3 points jusqu’à mener 70 à 39. La réaction du camp d’en face est timide, mais Sydney Wallace marque également à deux reprises 3 points, revenant ainsi à « seulement » +25. Mais à une minute de la fin, l’ESBVA  continue à enfoncer le clou terminant le travail par deux lancers francs réussis. Le match se clôt donc sur le score de 80/48.

Meziane qui s’agite sur le bord du terrain pour que son équipe ne se relâche pas. Crédit Photo : Thomas Palmier

Meziane, fier de son équipe

Caroline a fait un excellent match ce soir. On sait pourquoi on l’a recrutée.

Rachid Meziane retiendra beaucoup de positif de ce match et en particulier de sa nouvelle meneuse, Caroline Heriaud qu’il ne manque pas de glorifier : « Caroline a fait un excellent match ce soir. On sait pourquoi on l’a recrutée. C’est une joueuse capable de scorer mais aussi de passer la balle et de défendre fort. On a pas construit une équipe avec des superstars mais on a montré sur ce match qu’on savait jouer en équipe. ». C’est d’ailleurs, elle, qui s’est chargée de rythmer le clapping à la fin du match en communion avec les supporters tout comme elle a su rythmer et mener le match. La meneuse se félicite timidement de son apport à l’équipe en conférence de presse : « C’est un nouveau challenge pour moi après avoir passé six ans dans le même club. C’est la première fois que je change de club. J’essaie juste de me faire plaisir. Je joue libérée et pour l’instant ça me va ! »

Le coach de l’ESBVA souligne aussi le très bon match de Janelle Salaun qui « progresse de semaine en semaine ». Il insiste également sur sa volonté de performer « Elle ne progresse pas par magie, c’est une grosse travailleuse. C’est une fille qui a bien les pieds sur terre et qui va dès demain très certainement me solliciter pour du travail individuel. Elle a envie de progresser, elle a faim. Comme beaucoup de joueuses dans l’équipe. ».

Crédit Photo : Thomas Palmier
Nils Gobardhan et Thomas Palmier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :