Football

Les Sang et Or rois du Nord

Dans un derby du Nord marqué par le retour des supporters qui retrouvaient enfin la saveur d’un derby, les Lensois ont pris le dessus sur leurs homologues Lillois grâce à un but de leur latéral Frankowski. Le match a été interrompu pendant plus d’une demi-heure suite aux débordements entre supporters durant la mi-temps.

15 ans ! 15 ans que le public lensois n’avait plus vu son équipe s’imposer face au voisin lillois. « Plus c’est long, plus c’est bon… ». Quand cette phrase arrive tout droit de la bouche de Franck Haise, le coach lensois, on peut le croire. Et encore plus au moment du coup de sifflet final, quand Bollaert a laissé éclater tout son bonheur. Les joueurs ne s’y sont pas trompés en restant de longues minutes fêter leur victoire dans un stade incandescent. Ce n’était forcément pas la même ambiance côté lillois. Une défaite qui aura certainement beaucoup de mal à passer après un début de saison raté.

Une intensité niveau derby

Les Lillois pourront regretter leur manque de réalisme, comme lors du match disputé un peu plus tôt dans la semaine contre Wolfsburg. Ils auront été au rendez-vous dans l’état d’esprit, l’engagement, et souvent tranchants dans leurs transitions offensives. Mais ils se sont aussi heurtés au pressing des Lensois. Des Lensois qui arrivaient avec de la confiance et quelques certitudes (toujours invaincus cette saison, 9 points pris en 5 matchs).

Les Lensois ont accueilli leurs voisins dans la plus pure tradition derby.
Crédit photo: la Voix du Nord

Sans se procurer de grosses occasions, les Sang et Or étaient bien mieux installés sur la pelouse de Bollaert-Delelis que lors du dernier derby. Dès le coup d’envoi, on a vite compris que Lillois et Lensois souhaitaient éviter de laisser trop d’espaces à l’adversaire. Les Dogues ont répondu à l’habituel pressing lensois avec du jeu en profondeur. Cela a failli payer au quart d’heure de jeu, lorsque les frappes d’Ikoné puis Yilmaz furent contrées in extremis par les défenseurs lensois. Les Sang et Or ont été dangereux à partir du moment où leurs pistons ont été trouvés dans le bon tempo. Mais aussi et surtout lorsqu’ils réussissaient à trouver des espaces dans la défense lilloise. Sotoca a ainsi raté de peu l’ouverture du score juste avant la mi-temps mais Ivo Grbic veillait au grain. « La première période a été équilibrée. On ne voulait pas s’ouvrir n’importe comment » indiquait le coach lensois à l’issue du match.

Un Leca décisif

Au retour des vestiaires, les attaques étaient devenues plus incisives, notamment côté lillois. Symbole du manque de réussite des Dogues, Yilmaz manqua une tête à la réception d’un centre d’André au 2ème poteau.  Les Lensois semblaient pourtant battus. Et si le parcage lillois scandait « Burak! Burak! », ce n’était pas le jour du Turc. D’autant que 5 minutes plus tard, Jean-Louis Leca sortait un magnifique arrêt face à Ikoné qui s’était bien emmené le ballon dans la surface lensoise. Yilmaz pensait ensuite pouvoir reprendre le ballon mais le gardien lensois se jetait dans les pieds du Turc pour l’empêcher d’ouvrir la marque. Avant de s’emparer du ballon sous la pression de 3 Lillois! Le public lensois ne s’y est pas trompé et a acclamé son gardien, précieux dans sa lecture du jeu et ses sorties loin de ses cages. Cet arrêt en trois temps sonnait comme le tournant du match. Quelques instants plus tard, Frankowski, le piston gauche lensois arrivé au club durant l’intersaison, contrait le dégagement de Fonte pour aller ajuster Grbic.

A partir de là, il ne pouvait plus rien arriver aux Lensois portés par un stade en fusion. Les fans Sang et Or ont même exultés une seconde fois avant que l’arbitre n’annule le second but de Said pour une position de hors jeu. Une dernière incursion de Clauss dans la surface lilloise, des fautes grattées, un public toujours plus présent. Enfin, une fin de match maitrisée des Sang et Or permet au Racing de remporter la première victoire contre les Dogues depuis belle lurette.

Le joueur du match: Przemyslaw Frankowski

Le latéral polonais n’était certainement pas attendu aussi vite et aussi fort. Auteur d’un début de saison canon, avec notamment 3 passes décisives, le droitier « capable de jouer à tous les postes » selon son coach s’épanouit pleinement dans ce rôle de piston gauche. Au point de pousser sur le banc les 3 autres latéraux gauches de l’effectif lensois. Celui qui est arrivé des Chicago Fire (MLS) a eu l’avantage d’intégrer le groupe alors qu’il était en pleine saison aux USA. Un atout qu’il a vite su mettre à profit pour prendre rapidement sa place. Même s’il a parfois encore du déchet, son jeu plein de générosité fera certainement les belles heures lensoises. Pour l’heure, il permet à son équipe de se retrouver provisoirement à la 2ème place au classement. Il fragilise dans le même temps un peu plus les Lillois et leur coach.

Le latéral polonais, ici sous la pression d’Ikoné, a confirmé son bon début de saison sous ses nouvelles couleurs en inscrivant un but plein d’abnégation.

L’édito: Des débordements inacceptables

Les retrouvailles entre les deux clubs phares de la région devant du public étaient attendues depuis longtemps. Très longtemps. Pourtant, elles ont déçu. Alors peut-être, déçu est un grand mot mais voir quelques personnes gâcher la fête, au lendemain de Nice-OM, est tout simplement 0. En attendant les sanctions, qui tomberont très vite, nous aurons surement des ultras qui demanderont plus de « libertés » et qui s’étonneront de ne peut plus pouvoir se déplacer. Jusqu’où va t-on aller? Aujourd’hui, il y a 6 blessés légers. Cependant, les chaises et morceaux de métal lancés sur les supporters (et familles) lensoises par quelques fans du parcage auraient pu faire bien plus. Quelle image laissée aux enfants, venus voir un spectacle et vivre une après-midi avec leurs parents ou grands-parents passionnés? Dommage d’encore et toujours voir les mêmes incidents dans les tribunes de football. Oui, vraiment, dommage.

Le parcage lillois après le match.
Crédit photo image mise en avant: icon sport
Eliot Rullier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :