Foot

Qui pour remplacer Boubakary Soumaré ?

C’est une rumeur qui fait son chemin depuis plusieurs semaines. Sauf retournement de situation, Boubakary Soumaré quittera le LOSC cet été, quatre ans après son arrivée. Difficile en effet de retenir un joueur de 22 ans à qui l’Angleterre fait les yeux doux, surtout avec les problèmes financiers nordistes. Pour pallier ce départ, portrait de sept profils plus ou moins accessibles.

C’est officiel pour l’un, ça ne saurait tarder pour l’autre. Si Boubakary Soumaré n’a pas encore quitté le navire lillois, c’est le cas de Christophe Galtier. Nous sommes donc partis dans l’hypothèse que son successeur gardera un système similaire avec deux récupérateurs. Nous avons aussi pris en compte le modèle sportif et économique lillois en ne sélectionnant que de jeunes joueurs dont le profil est proche de celui de l’international espoirs français.

Boubakary Soumaré est un joueur très complet, à l’aise balle au pied (85,7% de dribbles réussis, meilleur ratio de son équipe parmi les joueurs en ayant tenté au moins 20 cette saison). Défensivement, il s’est montré très complémentaire avec Benjamin André devant la paire de défenseurs centraux, avec 40 interceptions (devancé par Reinildo et son partenaire André). Sa taille (1,88m) lui permet de gagner beaucoup de duels aériens (61% de réussite, 4ème meilleur ratio de son équipe parmi les joueurs ayant joué au moins 20 matchs). L’espoir français brille aussi par sa qualité de passes, notamment longues.

La solution de proximité : Cheick Doucouré

Le premier joueur de notre liste n’aurait pas un long déplacement à effectuer pour rejoindre le LOSC. En effet, Cheick Doucouré n’aurait qu’une trentaine de kilomètres à parcourir pour quitter le RC Lens et rejoindre le club nordiste. Le joueur de 21 ans a répondu aux attentes pour sa première saison en Ligue 1. Titulaire indiscutable, il est le troisième joueur le plus utilisé par Franck Haise derrière Jean-Louis Leca et Jonathan Gradit. Il est indéniablement un des artisans majeurs de la très bonne saison des Artésiens.

Sa principale qualité est son jeu long vers l’avant. Le Malien a réussi 85% de ses passes de plus de 30 mètres (210/247), meilleur ratio de son équipe, un atout de taille et qui est parfaitement compatible avec l’animation offensive lilloise, basée notamment sur la rapidité de ses transitions. Mais outre sa qualité de passes, son profil défensif est un atout de poids. Presque 10 centimètres moins grand que Soumaré, c’est au sol qu’excelle le Malien. Doucouré a réussi 89 tacles cette saison (meilleur total de son équipe) dont 59 ont abouti à une récupération de balle.

Cheick Doucouré sera très convoité cet été. Crédit photo : Severine Courbé

Néanmoins, une des limites concernant Cheick Doucouré est sans doute son indiscipline. Le Lensois a récolté 8 cartons jaunes cette saison, contre seulement 3 pour Bouba’ Soumaré. Associer dans un double pivot un joueur régulièrement averti à Benjamin André, lui aussi spécialiste des avertissements (13 TCC cette saison) comporte un certain risque. Le joueur de 20 ans va très souvent au sol pour récupérer la balle, ce qui pourrait expliquer cette indiscipline. Alors qu’il est statistiquement le meilleur joueur de son équipe dans les récupérations au sol, il n’est pas dans le Top 5 de son équipe dans les contres debout.

Autre limite à la solution Doucouré, le prix exigé par le club artésien (15 million d’euros selon La Voix du Nord) et la concurrence pour un joueur qui sera très sollicité cet été. Enfin, pour son premier mercato en tant que président des Dogues, Olivier Létang aurait sûrement intérêt à ne pas recruter un joueur lensois.

La solution anglaise : Ethan Galbraith

Recruter Ethan Galbraith pour en faire le remplaçant de Soumaré représenterait un sacré coup de poker de la part du LOSC. Pourquoi ? Car le joueur de l’équipe U23 de Manchester United n’a que 2 petites minutes en professionnel. Mais on connaît l’appétence des dirigeants lillois concernant ce genre de joueur. L’exemple de Zeki Celik, recruté en deuxième division turque, en est le meilleur exemple. Ethan Galbraith vient de souffler sa vingtième bougie mais outre-Manche la comparaison avec Paul Scholes commence à faire son chemin. Car ses performances chez les minots Red Devils ont frappé l’œil de plus d’un. Sa complicité avec Hannibal Mejbri (élu meilleur joueur U23 de MU cette saison) dans l’entrejeu lui permet de montrer à chacune de ses apparitions sa qualité de passe et sa faculté à se libérer de la pression adverse.

Rien n’est sûr concernant l’avenir d’Ethan Galbraith même si la tendance actuelle n’est pas au départ. Crédit photo : Matthew Peters/ Getty Images

De plus, l’international nord-irlandais est polyvalent. Son poste de prédilection est milieu défensif juste devant la défense, mais il a fait quelques piges à presque tous les postes au milieu de terrain et même en défense centrale. Le Mancunien est l’un des plus grands espoirs de son pays, en témoignent les éloges signés Jim Magilton, un de ses formateurs : « Je me souviens avoir amené Ethan à des entraînements de notre équipe U21 alors qu’il n’avait que 16 ans car il avait quelque chose de différent des autres. Et il a été le phare de cette équipe.« 

Sous contrat jusqu’en juin 2023, Ole Gunnar Solskjaer n’a convoqué qu’à une seule reprise le joueur de 20 ans. Mais l’impatience du côté de Manchester de voir Galbraith évoluer avec l’équipe première est aussi grande qu’il sera difficile pour les Lillois d’enrôler le jeune milieu de 20 ans.

La solution offensive : Jens Cajuste

Zlatan forfait pour l’Euro, vous aurez donc vos deux yeux pour admirer un autre Suédois : Jens Cajuste. Si le premier était assuré d’être titularisé par le sélectionneur Janne Anderson, le second ne peut pas se targuer de pareille assurance. Cependant, le joueur de Midtjylland n’a raté que 4 matches de championnat danois cette saison et s’est imposé comme un titulaire indiscutable. À 21 ans, Jens Cajuste a joué à plusieurs postes cette saison, tantôt dans un double pivot à droite ou à gauche, puis un cran plus haut dans un 4-3-3. Mais le Suédois a surtout brillé à droite. En cas d’arrivée dans le Nord, c’est plutôt de l’autre côté qu’il sera amené à évoluer.

Jens Cajuste a découvert la Ligue des Champions cette saison et a été sélectionné pour l’Euro. Crédit photo : Jan Christensen/Getty Images

Le Suédois est un joueur plus offensif que Soumaré. C’est un joueur qui garde longtemps et qui dans la configuration de son équipe tire relativement souvent (1,34 tir/match cette saison). Le profil de Jens Cajuste est très intéressant car il peut apporter très vite le danger et le surnombre. Le joueur de 21 ans pourrait être une solution pour le LOSC qui a eu des soucis dans l’animation offensive face aux blocs bas. Mais outre ses qualités offensives, il est aussi un très bon récupérateur en ayant réussi 33 tacles cette saison qui ont abouti à une récupération de balle (meilleur total de son équipe). Défensivement, le joueur de 21 ans n’est pas en reste et est dans les normes de Soumaré dans ce domaine.

La solution lusophone : Danilo

Avec Tiago Djalo, José Fonte, Xeka, Renato Sanches et Luis Araujo, le Portugais est proche d’être la seconde langue du vestiaire lillois cette saison. Depuis le départ de Michel Seydoux, de nombreux Sud-Américains ont posé leurs valises au Domaine de Luchin. Comme Thiago Mendes, Thiago Maia, Junior Alonso ou Gabriel. Danilo n’arriverait donc pas en terrain totalement inconnu. Âgé de 20 ans, le joueur de Palmeiras a déjà un palmarès puisqu’il a remporté la Copa Libertadores et la Coupe du Brésil en 2020. Le gaucher d’1m77 a gagné sa place de titulaire cette saison et s’est imposé comme un « élément fondamental » de Palmeiras selon la Gazeta Esportiva. Ses bonnes performances en ont même fait pendant un temps un candidat à une place dans la sélection olympique cet été.

Crédit photo : Getty Images

Ses qualités physiques font de Danilo un joueur très performant à la récupération (5,4 récupérations/match, 2ème meilleur total de son équipe) et capable de se projeter très vite vers l’avant balle aux pieds. Dans un jeu de transition rapide comme celui prôné par le LOSC, sa qualité de passes longues (65% de réussite cette saison, 2ème meilleur ratio à son poste) est un atout. Très peu sanctionné (2 cartons jaunes cette saison), il serait tout à fait compatible avec un Benjamin André plus agressif et moins porté vers l’offensive. De plus, il joue déjà dans un 4-2-3-1 à Palmeiras, mais pas forcément animé de la même façon que les Lillois cette cette saison. Néanmoins, les joueurs Auriverde ont tous connu un temps d’adaptation avant de s’imposer dans le Nord (Thiago Mendes, Luiz Araujo, Michel Bastos) ou de partir sans gloire (Thiago Maia).

À lire aussi : André et Soumaré, les oubliés ?

Malgré un contrat qui court jusqu’en 2025, le club brésilien serait prêt à accepter une offre de 15 millions d’euros. Une somme qui, malgré les problèmes financiers lillois, serait dans les cordes du club nordiste.

La solution audacieuse : Luca Connell

Jeune milieu défensif qui envoie des pralines et maître à jouer de son équipe invaincue en championnat cette saison, ça fait rêver ? Bien sûr, mais faire de Luca Connell, à peine 20 ans et prêté par le Celtic au Queen’s Park en 4ème division écossaise, le remplaçant désigné de Soumaré risque d’être très prématuré. Le jeune international irlandais a tout du petit crack à qui il n’a manqué que quelques piges en pro pour montrer toute l’étendue de son potentiel.

Une coupe à la Justin Bieber, on lui souhaite la même carrière. Crédit photo : @Celtic

Formé et révélé à Bolton en Championship, il a rejoint ensuite le Celtic. Jamais utilisé, il est prêté au Queen’s Park afin d’augmenter son temps de jeu et montrer ses aptitudes. Un espace pour avancer ? Luca Connell avance. La possibilité de trouver un coéquipier entre les lignes adverses ? Luca Connell tente la passe. Personne ne l’attaque à 30 mètres du but ? Le natif de Liverpool arme son pied gauche pour frapper.

Joueur très libre en pointe basse d’un 4-3-3, capable de jouer sur l’aile gauche, le jeune milieu fougueux explique n’avoir aucun soucis à s’adapter à différents systèmes : « Je pense que pour performer dans ce sport, il faut se forcer à faire des choses que l’on n’aurait pas tenté naturellement ». Né en 2001 et coiffé comme Justin Bieber dans ses plus jeunes années, Luca Connell a déjà été sélectionné avec l’équipe nationale. Surveillé par plusieurs clubs de Premier League, il fait partie des 50 jeunes britanniques les plus passionnants selon le magasine Four Four Two.

Les solutions internes : Cheick Niasse et Eugenio Pizzuto

Pourquoi aller voir ailleurs quand la solution à un éventuel départ de Soumaré est déjà chez soi ? Prêté depuis février au Panathinaïkos, Cheick Niasse devrait revenir dans le Nord de la France. Les Grecs ne sont pas qualifiés pour la coupe d’Europe et le nouveau directeur sportif du club n’est pas particulièrement attaché au Lillois. Le Sénégalais a été aligné en pointe basse du 4-3-3 du Panathinaïkos à 15 reprises. De plus, il connaît la maison lilloise puisqu’il y a été formé et qu’il y a joué une quarantaine de matchs professionnels.

Enfin, le Mexicain Eugenio Pizzuto, recruté l’été dernier, pourrait aussi faire ses débuts professionnels sous la tunique lilloise. Finaliste de la coupe du Monde U17 en 2019, le joueur de 21 ans a fait quelques apparitions dans le groupe professionnel. Mais avec André, Soumaré, Xeka et Sanches, Christophe Galtier n’a pas manqué de solutions et n’a, de ce fait, jamais fait appel à Pizzuto. Cette saison, l’entraîneur lillois a utilisé ces quatre joueurs dans son double pivot lors des 49 rencontres officielles. En cas de départ d’un de ces joueurs, le Mexicain pourrait alors entrer dans la rotation.

Sources Stats : Sofascore, FBref
Crédit photo : PIB-VDNPQR
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :