Tennis

Giovanni Mpetshi, l’espoir tant attendu du tennis français

Giovanni Mpetshi Perricard. Retenez bien ce nom car d’ici quelques années, vous pourriez bien  retrouver ce jeune homme de 17 ans et 2 mètres 03 soulever la Coupe des Mousquetaires sur le central de Roland-Garros. Et c’est avec calme et confiance que le jeune prodige du tennis français aborde la suite de sa carrière. Portrait.

Tel un coup droit fouetté de Rafael Nadal ou un service surpuissant de John Isner, le tennis français est actuellement frappé de plein fouet par un manque de résultats criant. Alors que Monfils, Tsonga, Gasquet et Simon sont plus près de la retraite que d’une victoire en Grand Chelem, la relève commence à se faire attendre. Si Gaston, Humbert et Moutet ont offert quelques motifs d’espoir la saison dernière, ces derniers peinent à confirmer cette année.

Est-ce grave docteur ? Si le mal français parait profond, les remèdes existent. Et c’est toute une génération prometteuse qui arrive pour soigner le tennis français. Actuellement, quatre Français sont dans le top 20 mondial junior, seuls les États-Unis nous dépassent avec six joueurs. En tête du cortège, Giovanni Mpetshi Perricard, 17 ans, n°8 mondial (1001 à l’ATP) et meilleur français chez les juniors, apparait comme une des meilleures chances pour succéder au triomphe de Yannick Noah en 1983.

La force tranquille

Si les attentes sont nombreuses autour de Giovanni Mpetshi, ce dernier semble imperméable à cette pression. Au téléphone, c’est avec calme, tranquillité et lucidité qu’il répond aux questions. « Avant, j’étais très nerveux mais je suis plus calme. J’ai beaucoup travaillé dessus avec un préparateur mental pour être apaisé sur le terrain ». Un sang-froid sur le terrain qui lui a permis de briller cette année avec de très belles performances à la fois sur le circuit professionnel et junior.

« Je n’ai pas très bien commencé l’année avec quelques défaites au premier tour en Futur. Mais le passage sur terre m’a aidé et j’ai eu de bons résultats récemment. Donc je suis plutôt confiant pour la suite ». Vainqueur en avril d’un tournoi junior en Espagne (à Villena), le natif de la région Rhône-Alpes semble lancé pour remporter Roland chez les juniors. « Gagner un Grand Chelem junior est clairement l’objectif de cette année 2021″, affirme-t-il.

Grand fan de Rafael Nadal, avec qui il a déjà pu échanger quelques balles lors d’un évènement ; le jeune homme de 17 ans nourrit également des ambitions Porte d’Auteuil chez les professionnels. Si bien sûr le titre est inaccessible, Giovanni Mpetshi ne se ferme aucune porte pour atteindre le tableau principal. « Si j’ai la WC, je vais essayer de tout faire pour me qualifier pour le grand tableau ». Rappelons que l’année dernière, ce dernier avait buté sur l’expérimenté japonais Go Soeda en 3 sets (6/4, 0/6, 7/6) au premier tour des qualifications.

L’archétype du joueur moderne

Avec ses 2 mètres 03, le numéro 8 junior est l’archétype du joueur moderne. Un joueur puissant, souple et qui reste mobile sur le terrain. « Comme je suis un grand gabarit, j’ai un jeu plutôt offensif ; forcément il faut que je joue avec mes atouts physiques. On m’a entrainé pour que je devienne un joueur agressif avec un coup droit, un service puissant et une bonne volée. Pour ma taille, je défends et je cours très bien sur le court », explique-t-il.

Mais ce dernier reste lucide et sait que certains axes de son jeu sont encore à améliorer. « Je sais que je peux aller davantage vers l’avant sur des balles faciles. Mon retour de service est aussi un point sur lequel je peux encore m’améliorer ». Des améliorations nécessaires pour l’espoir français pour gagner et s’imposer sur le circuit professionnel et notamment en Futur. Car oui, l’écart est important entre le circuit junior et les tournois Futur. « Quand tu joues avec les professionnels en Futur, tu vois que les adversaires sont là pour gagner et ne pas être ton pote. Le poids de la balle n’est pas le même. Il faut être attentif sur des petits détails pour pouvoir gagner dans ces compétitions« .

Giovanni Mpetshi Perricard - Giovanni Mpetshi Perricard Photos - Zimbio
Crédit Photo : Getty Images

Si les premiers pas en Futur ont été difficiles, depuis quelques semaines, Giovanni Mpetshi semble enfin s’acclimater à ce nouveau profil de jeu. Demi-finaliste du Futur d’Angers en avril (défaite en demi contre Manuel Guinard) et vainqueur d’un Futur en double avec Arthur Fils, le numéro 1 français chez les juniors est sur la bonne voie. « À Angers, j’ai produit un bon niveau de jeu. Si je produis ce niveau-là sur une semaine complète, je pense que je pourrais gagner mon premier Futur. Mais il faut continuer à travailler car pour l’instant je n’ai fait qu’une demi, mais c’est un bon indicateur pour la suite ».

« Se consacrer pleinement au tennis »

Avec son ancien entraineur Tarik Benhabiles (entraîneur d’Andy Roddick dans les années 90) et son coach actuel, Jérôme Pothier (ancien n°68 mondial), Giovanni continue son apprentissage pour s’intégrer au plus vite au monde du tennis professionnel. Désormais, le tennisman français souhaite « se consacrer pleinement au tennis et laisser les études de côté pour le moment ». Car oui, si les apparences sont trompeuses avec ses deux mètres, le jeune homme n’a que 17 ans et passe le BAC cette année. « Grâce à une plateforme, j’arrive à suivre des cours en ligne du lycée un peu partout dans le monde ».

2
Giovanni Mpetshi lors de la Borotra Cup. Tournoi qu’il remporte en écartant en finale Jurgen Briand. Crédit Photo : Pavel Clauzard.

Né dans une famille de footballeurs (son père Ghislain Mpetshi ancien défenseur de Bourg-Peronnas en National dans les années 2000), Giovanni Mpetshi ne semble pas s’être trompé de voie avec le tennis. Ce dernier sera-t-il le successeur tant attendu de Yannick Noah sur la terre ocre de Roland ? Seul l’avenir nous le dira.

Crédit Photo : Twitter Giovanni Mpetshi
Eloi Thouault

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :