Football Ligue Des Champions

Quand les clubs français brillent en Europe 2/3 : Borussia Dortmund – AS Monaco 2017

Après l’exploit du PSG face aux Real Madrid, nous quittons le Parc des Princes pour le Signal Iduna Park de Dortmund . Dans ce deuxième épisode de la série, un quart de finale de Ligue des Champions est à l’affiche : Borussia Dortmund – AS Monaco. 

BVB – AS Monaco 2017 : contexte et compositions

La saison 2016 – 2017 restera à jamais gravée dans le coeur des supporters monégasques. Champion de France que personne n’attendait, l’ASM fait trembler l’Hexagone : 95 points pris (30V, 5N, 3D), 107 buts marqués, 31 encaissés. Une demi-finale de Coupe de France et une finale de Coupe de la Ligue viennent étoffer le palmarès de cette saison.

Mais les clubs français ne seront pas les seuls à faire les frais de la redoutable équipe de Léonardo Jardim. En Ligue des Champions, l’ASM termine premier de sa poule devant le Bayer Leverkusen, Tottenham et le CSKA Moscou. Et les performances ne s’arrêtent pas là. Confrontés à Manchester City en huitièmes, les monégasques s’inclinent à l’aller au terme d’un match fou : 5-3 pour les Anglais. De retour au stade Louis II, l’ASM réalise un match digne des plus grands, et écrase les Citizens par 3 buts à 1, validant leur qualification.

crédit photo : mirror.co.uk

La tâche qui attend Monaco en quarts de finale est tout aussi grande. Il s’agit cette fois-ci de vaincre le Borussia Dortmund et son sérial buteur, Pierre-Emerick Aubameyang. Le match aller s’annonce mouvementé : l’ASM se déplace dans l’antre du BVB, bien connue pour son incroyable « mur jaune », gigantesque tribune remplie de supporters bouillants.

Mais le 11 avril, une attaque à l’explosif se produit, visant le bus des joueurs allemands. Heureusement, seuls le défenseur Marc Bartra et un policier sont légèrement blessés. Le monde du football est en état de choc, et le match est logiquement reporté au 13 avril. Le jour de la rencontre finit néanmoins par arriver. Des deux côtés, les équipes connaissent le niveau de l’adversaire et comptent bien le faire déjouer.

Thomas Tuchel propose un 3-4-1-2 : Bürki – Piszczek, Papastathopoulos, Bender – Ginter, Weigl, Guerreiro, Schmelzer – Kagawa – Dembélé, Aubameyang.

crédit photo : L’Express.fr

Léonardo Jardim aligne un 4-4-2 : Subasic – Raggi, Jemerson, Glik, Touré – Lemar, Fabinho, Moutinho, Silva – Mbappé, Falcao

crédit photo : Sport24.LeFigaro.fr

Le match : un festival offensif

Dès les premières minutes, la bataille fait rage. 10ème minute, Aubameyang manque le cadre de peu. 5 minutes plus tard, Papastathopoulos est pris de vitesse par Mbappé, l’accroche et fait faute dans la surface. Fabinho se charge du pénalty, mais sa frappe trop croisée passe à gauche des buts de Bürki. Les Monégasques ne baissent pas les bras pour autant et 3 minutes plus tard, Thomas Lemar délivre un centre enroulé pied gauche dans la surface allemande. Mbappé est surpris, mais dévie la balle du genou et ouvre le score. 0-1 !

A la 30ème, Ginter se défait de Raggi sur le côté droit de la surface de l’ASM, et offre un caviar à Kagawa. Pourtant, le milieu japonais écrase trop son tir et manque l’égalisation. Le match ne va pas s’arranger pour le BVB. 4 minutes plus tard, pressé par Falcao, Bender trompe son propre gardien d’une tête plongeante sur un centre de Raggi. 0-2 pour l’ASM à la pause.

Au retour des vestiaires, le Borussia compte bien ne pas laisser Monaco s’en tirer aussi facilement. À la 56ème minute, Guerreiro centre sur Aubameyang qui surprend toute la défense d’une subtile talonnade aérienne. Kagawa a bien suivi, et remise le ballon sur son Dembélé qui réduit le score à 1-2.

crédit photo : vosgesmatin.fr

À la 75ème minute, alors que le match s’était légèrement calmé, Lemar lance Falcao dans la profondeur. D’un beau contrôle aérien, le buteur colombien se défait de Bürki, mais manque complètement sa frappe enchaînée pied gauche.

3 minutes plus tard, Mbappé intercepte une mauvaise passe en retrait de Piszczek, et fonce à toute vitesse vers les cages du BVB. Le bouillant prodige français fait parler la poudre, et envoie une mine dans la lucarne d’un Bürki impuissant. 1-3 pour Monaco !

Dortmund n’a pas encore dit son dernier mot. À 6 minutes de la fin du temps règlementaire, Kagawa réceptionne un centre venu du côté droit, élimine son vis-à-vis d’une superbe feinte de frappe, et réduit l’écart à 2-3. Malgré une dernière alerte pour les Monégasques à la 92ème, le score en restera là.

Le joueur clé : Kylian Mbappé

Intenable tout au long de la rencontre, le jeune attaquant alors âgé de 18 ans s’est fait un nom dans le monde du football ce soir-là. Il a fait preuve d’une maturité impressionnante, assortie d’une qualité de dribble et d’une pointe de vitesse qui ont tapé dans l’oeil des plus grands clubs.

crédit photo : LeSoir.be

Titularisé par Léonardo Jardim, il a démontré sa capacité à faire la différence dans les grands matches. Débordant de vivacité, il a mis le feu dans la défense allemande, permettant à son équipe de remporter une importante victoire européenne. Le pénalty provoqué et le doublé viennent témoigner de l’influence du joueur. Malgré quelques déchets dans son jeu et une petite tendance à foncer tête baissée, Kylian Mbappé a prouvé à tout le monde ce soir que le futur du football français s’annonce étincelant.

Aymeric Leplat

crédit photo : sport.francetvinfo.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :