Rugby Sport en Nord

Le LMRCV fait un pas vers le maintien

Après un succès en terres chiroquoises le week-end dernier, le LMRCV recevait Rouen pour conclure la phase aller des play-down. Cette rencontre, qui devait avoir lieu en février dernier mais qui a été reportée en raison d’un trop grand nombre de cas Covid, constituait des enjeux pour ces deux équipes dont l’objectif principal est le maintien. Finalement, les Nordistes ont assumé leur statut de favorites et l’ont logiquement emporté sur un score sans appel (36-0).

Une rencontre à sens unique

Tout n’a pas été parfait pour le LMRCV, qui a mis du temps à rentrer dans son match. De la nervosité, de nombreuses imprécisions et des fautes à répétition ont bien failli coûter cher aux joueuses de Cyril Fouda et d’Alexandra Pertus. Symbole d’une entame de match timide, il a fallu attendre le quart d’heure de jeu pour assister à une incursion lilloise dans les 22 mètres adverses. En face, Rouen a su monopoliser la possession du ballon, enchaîner les temps de jeu mais sans pour autant réussir à concrétiser sa domination territoriale. Peu à peu, la tendance s’est inversée…

Le LMRCV a dominé en conquête – Crédit photo: Aglaé Courtial

C’est alors que les Nordistes sonnent le réveil. Les « Putain de Nanas » se libèrent, sont plus présentes dans les duels et envoient plus de jeu. Ce regain d’agressivité leur permet de franchir les lignes et de prendre le dessus sur les Rouennaises. Le LMRCV déroule et l’essai inscrit par Miléna Soloch en fin de rencontre vient conclure une bonne prestation collective. Pourtant, la demi de mêlée Yanna Rivoalen se veut critique sur le match de son équipe. « On a alterné le bon et le moins bon. Défensivement, on est montés en puissance. Par contre offensivement, on n’a pas été assez sereines pour concrétiser », a-t-elle déclaré.

Alycia Christiaens avait des fourmis dans les jambes

Déjà élue femme du match le week-end dernier contre Chilly Mazarin, Alycia Christiaens a encore fait parler la poudre cet après midi. Décisive, elle a sonné la révolte en première mi-temps. En effet, elle est l’auteure des deux premiers essais de la rencontre. Tranchante sur les appuis, appliquée défensivement et très en jambes, sa vitesse a été précieuse. Le premier essai, qui a débloqué le match, provient d’une relance de près de…40 mètres ! Une fougue qui avait de quoi ravir ses coéquipières, venues supporter leurs copines dans un stade à huit clos.

Alycia Christiaens a été l’une des joueuses clés de la rencontre – Crédit photo: Aglaé Courtial

Justement, l’absence de public commence à peser sur les filles du LMRCV. « C’est toujours frustrant, on joue aussi pour nos familles car on fait beaucoup de concessions donc c’est aussi une récompense pour eux que de venir nous voir jouer », déclare Miléna Soloch. À défaut de pouvoir accueillir du public, les coéquipières de l’équipe première ont fait le déplacement pour donner de la voix en tribunes. Un soutien non négligeable pour les joueuses. « On sait que beaucoup de gens nous suivent sur les réseaux sociaux, mais ça fait toujours du bien d’entendre les supporters en tribune », ajoute l’internationale tricolore Yanna Rivoalen.

Un premier pas vers le maintien

Grâce à ce succès bonifié, les « Putain de Nanas » se rapprochent peu à peu du maintien. À l’issue de la phase aller, le LMRCV est deuxième de sa poule juste derrière le LOU. Même si tout n’a pas été parfait, le collectif ne revoit pas ses objectifs à la baisse. « Nous devons continuer à prendre un maximum de points et essayer d’aller chercher la première place de notre poule », ambitionne la talonneuse Mélina Soloch.

La joie des joueuses après cette victoire – Crédit photo: Aglaé Courtial

Pour les Rouennaises, la situation se complique. Bonnes dernières au classement, la relégation se profile pour les Valkyries. Pourtant, l’entraîneur des avants reste optimiste quant à la fin de saison. « Le score est lourd, nous n’avons pas réussi à concrétiser et c’est frustrant. L’objectif, c’est de continuer la progression collective de ce groupe tout en prenant les matchs un par un » précise-t-il.

Pour la suite de la compétition, le LMRCV se déplacera à Rouen le 2 mai prochain. D’ici là, les joueuses peuvent prendre un peu de repos avant de se remettre au travail pour préparer la phase retour qui s’annonce passionnante.

Crédit photo: Aglaé Courtial
Hugo Saez

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :