Tennis

Covid et surprises, que nous réserve l’Open d’Australie version 2021 ?

En 2020, seul l’Open d’Australie a été épargné par la crise sanitaire. Ce lundi 8 Janvier 2021, les amoureux de tennis auront droit à son retour. Avec une jauge de 30 000 spectateurs sur la première semaine puis de 25 000 à partir des quarts de finale, le premier Grand Chelem de l’année promet de régaler le public. Joueurs forts du moment et cadors en danger, retour sur le prologue de cet Open d’Australie

La particularité frappante de cette année est la préparation différente de chacun des joueurs avant la reprise. Le mois de février a tout de même été l’occasion pour la majorité des joueurs de reprendre la compétition. L’échéance principale de ce mois-ci, auquel tous les participants se sont préparés tant bien que mal, reste le Grand Chelem australien. Depuis la nuit de jeudi à vendredi, tous sont fixés sur les adversaires qu’il leur sera possible de rencontrer au fur et à mesure du tournoi. Les Olympistes se penchent sur les forces en présence à ne pas perdre de vue.

Djokovic, bien entouré

En route vers un neuvième titre, le tenant du titre, Novak Djokovic n’a pas été épargné par le tirage au sort. Dès le premier tour, il sera confronté à un des Français les plus en forme du moment, le 66e mondial Jérémy Chardy. On peut également trouver dans leur partie de tableau, un bon nombre de joueurs pouvant se révéler dangereux comme Dennis Novak et Corentin Moutet qui, comme Chardy, a réalisé une très bonne entrée en matière au Murray River Open (demi-finalistes).

Mais cette partie de tableau se trouve bien faible en leaders. Si Zverev et Djoko semblent être les principaux favoris pour atteindre les demies, les têtes de séries restantes ne sont que peu inquiétantes. Déclarant forfait à son précédent tournoi, Wawrinka témoigne de la difficulté à se préparer convenablement au Grand Chelem. Touché par le Covid-19 fin 2020, le Suisse a dû réduire ses entraînements physiques mais cela ne l’a pas empêché de faire le voyage en Australie. Monfils, Mannarino, Raonic, Lajovic sont de très bons joueurs mais aucun d’entre eux n’a montré de belles choses en ce début d’année pour venir inquiéter Sascha et Nole. Ces deux-là devraient se rencontrer en quart de finale, lors d’un match tout autant prometteur que leur dernier, ce vendredi à l’ATP Cup, difficilement remporté par le n°1 mondial.

Résultat de recherche d'images pour "wawrinka 2021"
Wawrinka et son difficile séjour de préparation australien. Crédit Photo: L’Equipe

Des outsiders en force

Dominic Thiem, lui, n’a que peu brillé en ce début d’année, que ce soit à l’ATP Cup ou à Adélaïde face à Rafael Nadal en exhibition. Mais l’Autrichien a réalisé trop de performances l’an passé pour qu’on puisse encore douter de sa capacité à faire vaciller les cadors. Une partie de tableau assez dégagée lui est également favorable. Seuls risques importants, un Canadien d’1m93 et un Argentin d’1m68. En effet, Auger-Aliassime, finaliste sur le Murray River Open, a pu se mettre en jambes, et Schwartzman, n°9 mondial, ne fait que monter en puissance d’année en année.

Les Français Ugo Humbert et Benoît Paire figurent eux aussi, dans cette partie de tableau mais leurs performances insatisfaisantes de ce début de saison ne font pas d’eux des têtes de séries menaçantes. À noter également, la participation au tournoi d’un certain Nick Kyrgios qui pourra potentiellement déranger Humbert puis Thiem. À domicile, le joueur peut créer la surprise ou bien renforcer son image de joueur nerveux.

Un Nadal incertain, une porte ouverte

Affaibli par une douleur au dos résultant de l’exhibition à Adélaïde, Rafael Nadal a décidé de ne pas retourner sur les terrains pour l’ATP Cup. Nul ne l’ignore, la Rod Laver Arena ne lui a pas souvent réussi, seule la finale de 2009 fait exception. Le Majorquais a déjà été défait à quatre reprises en finales de l’Open d’Australie.

Résultat de recherche d'images pour "nadal atp cup 2021"
Rafael Nadal sur le banc de l’équipe espagnole lors d’une rencontre de l’ATP Cup à cause d’une douleur au dos. Crédit Photo: EN24 World

Sur son tableau, se dresse d’abord un Daniel Evans en très grande forme,  vainqueur au Murray River Open, qui ne manquera pas de faire vaciller Rafa s’il le retrouve au 3e tour. Viennent ensuite, des joueurs que l’on sait dangereux comme Fabio Fognini et Alex De Minaur. Mais si Nadal est encore de loin favori face à ces joueurs, ce sera plus discutable en quart de finale. L’Espagnol devrait rencontrer un joueur prometteur que ce soit Khachanov, Tsitsipas (qui rencontre Gilles Simon au premier tour) ou encore Berrettini. Ces trois joueurs n’ont fait que briller et régaler le public en ce début d’année. Mention spéciale pour l’Italien, qui a enchaîné les matchs dès janvier (avec l’Antalya Open) et qui a notamment fait tomber Thiem, Monfils et Bautista-Agut. Attention toutefois à la fatigue qui pourrait saisir ces joueurs et les mettre en difficulté.

Un Russe en demi-finale ?

Nadal, Tsitsipas et Berrettini auront tout de même fort à faire pour se qualifier jusqu’en finale. Avant cette échéance, le demi-finaliste attendu sera également, sans nul doute, un joueur qui mérite tout autant sa place qu’eux. Comme potentiel adversaire, on retrouve le Russe Daniil Medvedev, le plus dangereux des outsiders. N°4 mondial, sa dernière défaite remonte au tournoi de Vienne en octobre 2020 et il bénéficiera d’une partie de tableau assez légère lors de ce premier Grand Chelem de l’année. L’homme en forme du moment peut toutefois rencontrer ses premières difficultés en quart face à son compatriote Rublev, qui n’a pas encore perdu de matchs cette année non plus.

Résultat de recherche d'images pour "rublev 2021"
Rublev représentant la ténacité russe à l’ATP Cup, remportée avec Medvedev. Crédit Photo: ATP Tour

Le tableau des hommes promet donc des duels importants. Djokovic devra lutter pour rattraper son retard en nombre de Grands Chelems sur Federer et Nadal. L’Espagnol, affaibli, tentera tant bien que mal de prendre l’avantage. Le spectacle ne risque pas de manquer à l’appel également grâce à des outsiders tels que Medvedev, Berrettini ou encore Sinner. Ce dernier, seulement 36e mondial, a montré de belles choses en ce début de saison, remportant le Great Ocean Road Open, éliminant notamment Karen Khachanov. Il nous promet donc un choc grandiose dès le premier tour face au Canadien Shapovalov, s’il n’a pas déjà épuisé l’ensemble de ses forces.

Des Françaises fantômes ?

Six Françaises participeront à cette édition de l’Open d’Australie et sans surprise aucune d’entre elles n’est tête de série. On peut presque dire qu’aucune d’entre elles n’a eu un tirage au sort favorable. Clara Burel et Chloé Paquet, toutes les deux issues des qualifications, auront leur chance au premier tour mais tomberont inévitablement au tour suivant face à une tête de série. Pour Kristina Mladenovic, l’affaire est différente. Elle, qui a déjà fait deux firsts cette année, tombe dès le premier tour face à la Grecque Sakkari, n°22. Avec guère plus de chances, Garcia risque de rencontrer Naomi Osaka, n°3, dès le deuxième tour. La Française, qui a passé quelques tours la semaine passée, pourra peut-être nous surprendre lors de ce tournoi.

Résultat de recherche d'images pour "garcia melbourne 2021"
Caroline Garcia sur une bonne lancée à Melbourne. Crédit Photo: Tennis Actu

Alizé Cornet, elle, n’a pas réussi se préparer convenablement avant ce Grand Chelem et s’est d’ailleurs beaucoup plainte des restrictions sanitaires de l’évènement. Elle tombe toutefois face à des adversaires atteignables jusqu’au 3e tour où l’attendra Sabalenka, tête de série n°7. La n°1 française Fiona Ferro est, elle aussi, tombée dans une partie de tableau relativement peu élevée. Il lui faudra tout de même faire tomber les têtes de séries Swiatek et Rybakina pour espérer rencontrer Halep en huitièmes, alors qu’elle n’a encore joué qu’un match cette saison, se soldant par une défaite.

Un tableau féminin surprenant (de Serena Williams à Francesca Jones)

Le reste du tableau devrait laisser aux joueuses en tête du classement la possibilité de réaliser de belles choses. Serena Williams, après sa victoire face à Osaka à Adelaïde, promettait un grand retour avant de se blesser à l’épaule droite et de déclarer forfait pour la demi-finale du Yarra Valley Classic. Ce tournoi aura tout de même, permis à Ashleigh Barty, qui n’avait pas disputé de match officiel depuis février 2020, de retrouver un très haut niveau en remportant la finale face à Muguruza. L’Australienne, n’ayant qu’un seul Grand Chelem à son palmarès, espère remporter celui à domicile et, pourquoi pas, dès cette édition.

Sur sa route vers la finale se dressera des joueuses pouvant se révéler dangereuses telles que Pliskova, Svitolina et/ou Kenin, de quoi assurer le spectacle. De l’autre côté, Muguruza, qui a fait ses preuves cette semaine, pourrait venir déranger Osaka, elle aussi plutôt en forme. Sans oublier la Roumaine Simona Halep qui risque de retrouver Williams ou Sabalenka en quart mais qui est toujours aussi redoutée. Elle devrait tout de même réussir à passer plusieurs tours.

Résultat de recherche d'images pour "ashleigh barty 2021"
Barty en forme et en route vers un deuxième titre du Grand Chelem. Crédit Photo: parlersport

Les qualifications du tableau féminin auront également révélé une Britannique de 20 ans, Francesca Jones, née avec seulement huit doigts et sept orteils. Elle s’est qualifiée pour la première fois à un Grand Chelem alors que les médecins lui ont répété qu’elle ne pourrait jamais joué au tennis à cause de sa maladie du développement embryonnaire. Jones rencontrera Shelby Rogers au premier tour du tableau final de l’Open d’Australie 2021.

Crédit Photo: Championship Tennis Tours

Nils Gobardhan

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :