Football

Ligue 1 : les pronos pour la fin de saison 1/2

À la veille de la reprise de notre magnifique championnat, on parle bien évidemment de la Ligue 1 Uber Eats, la rédaction des Olympistes s’est lancée dans un jeu des pronostics. La première partie de nos prédictions concernera les équipes ! Alors, qui de Paris, Lille ou Lyon finira champion ? Qui terminera relégable ? Vous l’aurez vu ici en premier…

Le favori pour le titre : Paris

En course pour le 10ème titre de leur histoire, le PSG pourrait rejoindre Saint-Etienne (club le plus titré de France). Mais Paris connaît un début de saison compliqué. L’équipe de Thomas Tuchel a surtout eu du mal face aux « gros ». Avec seulement une victoire contre le top 5 de ligue 1 (contre Rennes), le club de la capitale est pour l’instant classé à la troisième place du championnat. Et malgré une victoire 4-0 contre Strasbourg, l’entraineur allemand a été démis de ses fonctions… Et cela sera surement bénéfique.

L’arrivée de Mauricio Pochettino, un ancien du club, devrait redonner motivation à son équipe. Clairement peu inspirés depuis la finale de Ligue des Champions le 23 août dernier, la venue d’un nouvel entraineur entrainera un nouvel objectif pour les coéquipiers de Neymar. L’Argentin amènera une nouvelle philosophie de jeu, bien connue du grand public. Pressing intense à la perte du ballon, agressivité sur le porteur, des idées propre à l’ancien entraineur des Spurs. Tottenham, avec qui il a notamment atteint la finale de la Coupe aux grandes oreilles, jouait bien. De plus, le PSG est pour l’instant bien contrarié par les nombreuses blessures. Dès lors que l’infirmerie sera vide, les prestations de l’équipe vont logiquement s’améliorer tant sur le plan collectif qu’individuel. Certaines recrues s’adaptent de mieux en mieux. Le club devrait retrouver de sa superbe assez rapidement. Ainsi, l’effectif le mieux fourni de Ligue 1 finira probablement 1er.

Le top 3 : PSG-OL-LOSC

Crédit photo : 90 min

Pour les raisons évoquées auparavant, nous voyons Paris terminer 1er.

Pour la deuxième place, ce sera encore une fois très serrée et ni Lyon, ni Lille ne se distingue réellement. Deux équipes qui proposent du jeu depuis quelques mois et une tactique portée vers l’offensif. …. 34 et 31 buts marqués en 17 rencontres de championnat, les attaques priment. Et lorsque les attaques sont moins inspirées, les clubs peuvent s’appuyer sur une défense solide (moins d’un but encaissé par match chacun). Les deux clubs sont 1er ex-aequo, l’OL en tête du classement grâce à une meilleure différence de but (+20 contre +19 pour le LOSC).

Crédit photo : Onze Mondial 

Malgré les nombreux points communs entre eux, pour nous, Lyon finira devant. L’inconvénient de ne pas jouer de coupe d’Europe se transforme en fin de compte en avantage et l’arrêt de la Coupe de la Ligue donnera toujours plus de motivation aux Lyonnais pour se consacrer seulement au championnat. Même si l’effectif de Christophe Galtier est qualitatif en plus d’être quantitatif, l’enchainement des matchs dans une saison « étrange » pourrait épuiser les Lillois. De plus, il est possible que le club nordiste  soit affecté par son aspect extra-sportif.

Invaincus depuis maintenant 14 matchs et la défaite à Montpellier, le club rhodanien dispose lui aussi d’un effectif impressionnant. Cette année aussi, le club entrainé par Rudi Garcia est bon contre les « petits ». Ce qui leur faisait défaut les années précédentes (même si quelques points ont été perdus contre Brest ou Lorient entre autres), les coéquipiers d’Houssem Aouar affiche un plus beau visage contre des clubs moins bien classés qu’eux.  Léger avantage pour Lyon donc, même si les Dogues seront surement collés au duo devant eux. Le trio de tête actuel devrait donc retrouver la ligue des champions ensemble.

Les 4ème et 5ème places : Stade Rennais-OM

Moins en forme que la saison dernière, Rennes est mieux depuis quelques matchs. Depuis l’élimination en Ligue des Champions, le club breton reste sur 4 victoires de suite en championnat et le contenu est plus satisfaisant. Moins friables défensivement que leurs homologues monégasques et plus réguliers que l’OM, Rennes terminera sans doute 4ème. Julien Stéphan saura trouver les mots pour donner motivation à son équipe qui n’est plus en lice en coupe d’Europe.

Crédit photo : L’internaute

De leur côté, Marseille surprend depuis le début de saison. Si l’on en croit les expected points du club, les Marseillais gagnent environ 1,5 fois plus de points que ce qu’ils auraient dû gagner. Dans le jeu, on n’est pas loin du néant. Pourtant, malgré la faible proposition de jeu et le réalisme invraisemblable de l’équipe olympienne, nous les voyons accrocher cette 5ème place . Eux aussi n’ont que la Ligue 1 à jouer mais l’expérience devrait parler. Critiqué, André Villas Boas a cependant l’avantage d’être un entraineur expérimenté et qui sait gérer ce genre de situations. Avec un effectif peuplé de quelques talents et des cadres bien définis, l’OM part légèrement favori à la course aux places européennes.

Du côté de l’ASM, le manque de maturité jouera en leur défaveur. Les partenaires de Ben Yedder sont capables du meilleur comme du pire. Prendre une rouste 4-1 contre l’OL pour dérouler 7 jours plus tard 4-0 à domicile contre Bordeaux, le contraste est frappant. Cependant, les rouge et blanc éprouvent certaines difficultés face aux leaders (seulement une victoire contre les clubs du top 5).  Leur moyenne d’âge de 24,7 ans, soit l’effectif le plus jeune de Ligue 1, pourrait causer problème au club de la Principauté lors de matchs charnières. Les appréhensions défensives auront également leur impact, et avec une moyenne d’environ 1,5 buts encaissé par match, difficile de ne pas céder de points.

Crédit photo : Monaco Tribune

Les 3 relégables : Lorient-Dijon-Nimes

Pour les Olympistes, les 3 actuels derniers de Ligue 1 devraient se retrouver aux mêmes places à la fin de la saison.

Pour Dijon et Nîmes, y’a t’il vraiment débat quant à leurs capacités à rester dans l’élite ? Aucun jeu proposé ou presque et un effectif plus faible que leurs concurrents , les deux équipes devraient descendre à l’issue de la saison. Des prestations offensives (moins d’un but par match) et défensives (plus d’un but par match pour Dijon, 2 pour Nîmes) pas à la hauteur et des équipes qu’on sent démotivées, la relégation est plus que probable.

Crédit photo : Objectif Gard                                                                        Crédit Photo: France Bleu

Pour la 18ème place en revanche, c’est beaucoup plus discutable. Strasbourg, Nantes ou Reims entre autres, certaines équipes déçoivent en cette première partie de saison. Néanmoins, et comme depuis quelques années désormais, c’est un promu qui devrait aller aux barrages. Lorient, malgré un effectif plus fourni que ses homologues nîmois et dijonnais a peiné durant cette fin d’année. Même si l’équipe sous performe (le FCL tourne à 0,7points pris par match au lieu d’1,27 si l’on se fie aux expected points), l’innocence des bretons ne va rien arranger. Les clubs jouant le maintien cette saison sont tous là depuis quelques années maintenant. Le FC Nantes est un club historique de l’élite, Strasbourg a retrouvé la Ligue 1 depuis 4 ans. Du côté de Reims, mise à part un passage en Ligue 2 de 2016 à 2018, les rouge et blanc ont un vécu important du championnat et ont l’habitude de lutter pour le maintien. Un bagage expérimental qui pourrait faire la différence à la fin… contre Lorient que nous voyons finir 18ème, suivi par Dijon et Nîmes.

Équipe décevante : l’OGC Nice

Un mercato enthousiasmant, un club bien géré, un projet sur la durée et un effectif prometteur, c’est ce qu’annonçait Nice en début de saison. La réalité est tout autre. Positionné à la 12ème place de Ligue 1 à la mi-saison, on pourrait dire que c’est mérité. Un jeu stéréotypé et des résultats insuffisants (aussi bien en Ligue 1 qu’en Europa League) ont couté la place de Patrick Vieira sur le banc niçois.

Crédit photo : L’express

Le onze type est pourtant alléchant et les Aiglons disposent de remplaçants qu’on pourrait qualifier de « jokers de luxe » (JRA, Lees-Melou pour ne citer qu’eux). Même si le Gym possède une infirmerie assez remplie, on ne pouvait s’attendre qu’à mieux. Avec des joueurs d’une telle qualité encadrée par des patrons remplis d’expérience, le bilan de l’OGC Nice est bien en dessous des attentes.

Équipe surprise : Le RC Lens

Emmenés par un Gael Kakuta époustouflant depuis le début de saison, Lens est une équipe plaisante à voir jouer. Le promu n’est pas impressionné par la Ligue 1 et le classement le montre. 7ème avec un match en retard, l’équipe nordiste affiche des prestations de haute volée. Un jeu tourné vers l’offensif et des joueurs qui explosent, le collectif huilé du Racing reste sur les mêmes bases que la saison passée.

Crédit photo : But Football Club

Sous la houlette de Franck Haise, les Lensois nous proposent un jeu attirant. Et ce dernier se montre ambitieux quant à la suite de la saison : « se dire qu’il faut finir dans le top 10 ou 13ème, pour moi ça n’a pas de sens ». Et face aux formations leaders, les Lensois sont loin d’être ridicules et peuvent même se targuer d’avoir battu Paris, Monaco ou encore Rennes. La reprise face à l’OL demain devrait nous montrer si les sang et or sont capables de tenir la cadence. En tout cas, 27 points pris en 17 journées : pas mal pour un promu !

Crédit photo mise en avant : Follow Win Betting
C. M-B

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :