Calendrier de l'Avent Divers

Jour 21 : Pierre de Coubertin, champion olympique !

Pierre de Coubertin; ce nom vous est sûrement familier. Et pour cause, ce dernier n’est autre que l’homme qui fit renaître les Jeux Olympiques de leurs cendres pour créer les Jeux modernes. Pourtant, ce monsieur à la moustache parfaite et à l’élégance naturelle, surnommée le « Baron », a lui-même été champion olympique en 1912 aux Jeux de Stockholm. Oui, oui, vous ne rêvez pas, champion olympique ! Explications dans cette jolie anecdote du jour 21.

À l’origine des Jeux Olympiques

Avant d’entrer dans le vif du sujet, remontons le temps et partons à la découverte de la naissance des JO modernes. Pour cela, direction les années 1890, une période charnière de l’institutionnalisation du sport français. À cette période, le jeune Pierrot devient vite l’acteur central du mouvement sportif en France. En 1892, il arbitre, par exemple, la finale du premier championnat de France de rugby entre le Racing et le Stade Français. Il dessine même le trophée de la compétition : le Bouclier de « Brennus ».

C’est en cette même année,1892, que l’œuvre de sa vie commence à prendre forme. Ce dernier, par ses relations avec Georges de Saint-Clair, président de l’USFSA (une des premières fédérations sportives françaises), participe à la célébration du 50ème anniversaire de l’USFSA à la Sorbonne. En ce soir du 25 novembre 1892, son discours restera à jamais gravé dans l’histoire. Il appelle de ses vœux  » le rétablissement des Jeux Olympiques « , ce qui laisse pourtant, au départ,  l’assemblée  perplexe voire hostile.

Affiche des Jeux Olympiques de Paris en 1924. Crédit Photo : Wikipedia

Mais ce dernier ne se décourage pas et convaincu de son projet convoque le Congrès International du renouveau athlétique en 1894. Le 23 juin 1894, au soir, la renaissance des Jeux Olympiques est finalement entérinée par le Congrès. Ça y est, le mouvement olympique est né ! Cependant, Coubertin est déjà victime de son succès. Alors qu’il aurait souhaité que les premiers Jeux Olympiques de l’ère moderne se tiennent à Paris en 1900, les délégués décident que ceux-ci auront lieu dès 1896, à Athènes, pour honorer la Grèce Antique.

Champion olympique de littérature

Ce que peu savent en revanche, c’est que Pierre de Coubertin, fut lui-même médaillé olympique. Aux Jeux de Stockholm en 1912, le Concours de littérature est remporté M. Hohrod pour son poème en prose « Ode au Sport« . Sous ce pseudonyme se cache en fait le président du CIO, Pierre de Coubertin, qui devient donc champion olympique de littérature ! Une consécration pour ce dernier qui écrira au cours de sa vie plus de 1400 ouvrages et articles.

Par ailleurs, il faut rappeler que les tous premiers jeux comportaient en fait des disciplines artistiques. Dans son idéal « d’un esprit sain dans un corps sain », le Baron avait également imaginé un « Pentathlon des Muses » qui décernait des médailles dans cinq domaines artistiques : la peinture, l’architecture, la musique, la sculpture et la littérature, en plus des disciplines purement sportives. Les disciplines artistiques disparurent néanmoins du programme olympique en 1954 pour cause de professionnalisation des artistes. En effet, jusque dans les années 1980, l’olympisme réfutait toute forme de professionnalisme et prônait l’amateurisme des athlètes.

Crédit Photo : CNOSF
Eloi Thouault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :