Calendrier de l'Avent Formule 1

Jour 10 : Duel sanglant Pironi-Villeneuve

Didier Pironi-Gilles Villeneuve, le duel de pilotes le plus excitant du début des années 1980. Deux pilotes, morts de faim, prêts à tout pour prouver leur supériorité au sein de la Scuderia Ferrari. Cette soif de vitesse poussera Gilles Villeneuve à se tuer sur un circuit et Didier Pironi à se blesser gravement en F1 puis se tuer sur un off-shore durant une course.

Toujours plus vite, pousser les limites toujours plus loin était devenu une obsession pour les deux pilotes de Maranello. L’objectif d’un pilote est de surpasser les autres mais spécialement son coéquipier. En F1, il n’y a pas la place pour deux, les pilotes sont comparés, adulés ou virés. Mais ces deux hommes étaient complètement fous, complètement obsédés, au point de se lancer le défi de rejoindre le plus rapidement Milan depuis Maranello.

Deux Ferrari dans les rues

Gilles Villeneuve avait l’habitude depuis son arrivée chez Ferrari d’en emprunter une et essayer de battre des records de vitesse sur des routes publiques. Le Canadien n’avait peur de rien et surtout pas de l’illégalité. Tout ce qu’il voulait était de rejoindre un point A à un point B avec la meilleure moyenne de vitesse. Il poussait les limites de sa Ferrari 308 GTs à chaque sortie. Il a notamment bâti le record de 2h25 pour 432km entre Monaco et Maranello, que d’autres pilotes plus récents ont essayé de battre de nuit (pour éviter les contrôles). En 1981, il est rejoint chez les Rouges, par le jeune prodige et insoucieux Français Didier Pironi. Ils partagent alors une amitié basée sur leurs goûts pour la vitesse et le risque.

La 308GTs de la course et du record dans le musée Ferrari. Crédit Photo : MotoriOnline

Les deux coéquipiers se lancent alors un défi, un soir d’une semaine de test à l’usine de Maranello, de rejoindre Milan. Didier Pironi, assez fou, accepte le défi. Les deux pilotes se lancent à plus de 230km/h sur les routes et autoroutes italiennes, zigzagant entre les voitures, prenant la voie d’arrêt d’urgence dans le but de devancer l’autre au bout. Bien évidemment, ce jeu est très dangereux et le couple franco-canadien se fait arrêter par la police à mi-chemin. Les policiers les arrêtent, l’actualité fait le tour des journaux italiens le lendemain matin.

Réponse d’Enzo Ferrari

Les deux amis contents d’avoir pu rentabiliser leur Ferrari au-delà des circuits et des limitations de vitesse, sont très rapidement convoqués dans le bureau du grand patron Ferrari. Enzo Ferrari à ce moment âgé de 82 ans s’éloigne de plus en plus de sa firme. Mais à cet instant, il doit réagir. Les deux pilotes ont risqué leur vie pour satisfaire leurs égos. Pour autant, ce n’est pas ça qui encourage Enzo Ferrari à convoquer les deux pilotes.

« Ils pensaient se faire disputer mais ce n’a pas été le cas » Gilles et Didier Pironi, fils de Didier Pironi.

Au lieu de les réprimander, Enzo Ferrari les félicite. Quel coup de pub pour la marque au cheval cabré. Aujourd’hui, on demande même à Charles Leclerc de pousser une Ferrari de vente dans les rues de Monaco. À l’époque, sans le vouloir, Didier et Gilles ont tout simplement montré au monde entier la fiabilité et la vitesse des Ferrari. Au diable la bonne conscience, le chiffre d’affaires de la marque italienne bondit.

De droite à gauche, Pironi-Ferrari-Villeneuve. Crédit Photo : Pironi.fr

Cette non-dispute a tout de même été nuancé par une entente entre les deux pilotes et le patron de ne plus défier les lois de la sorte. Ça ne ralentira pas les deux hommes, qui planteront également deux voitures de location aux abords du circuit Paul Ricard voulant passer un long virage à fond.

Les pilotes se battront sur les circuits de Formule 1 jusqu’au drame du 8 mai 1982 et la mort prématurée de Gilles Villeneuve. Didier Pironi continuera à piloter jusqu’à un accident qui mettra un terme anticipé de sa carrière. Cette merveilleuse histoire vous est conté dans le reportage Rouges Sangs.

Crédit Photo : RDS
Thomas Fraisse

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :