Calendrier de l'Avent Tennis

Jour 6: Lacoste, de René à Novak

Aujourd’hui, Lacoste est la marque de textile haut de gamme de référence en France. Spécialisé dans le prêt-à-porter, le crocodile s’est imposé dans le style de vie des Français jusque dans l’univers tennistique international. L’histoire du célèbre croco commence pourtant d’une anecdote méconnue du grand public, qui s’est déroulée le siècle dernier.

Lacoste, un joueur avant tout

Avant d’être des polos, des parfums ou des chaussures, Lacoste est un joueur de tennis. Un grand champion même. René Lacoste est en effet un des véritables « Quatre Mousquetaires » avec qui il ramène pour la première fois la Coupe Davis à la France. Il a participé à la victoire en 1927 et en 1928 avec ses compagnons, Borotra, Brugnon et Cochet qui, eux, l’ont d’ailleurs remporté sans lui, les quatre années suivantes. Même après avoir échoués plusieurs fois à deux pas du Saladier d’Argent, ils restent une génération bien plus dorée que ceux que les médias appelleront, presque un siècle plus tard, les nouveaux « Quatre Mousquetaires ».

René Lacoste, l'homme multiple | LACOSTE
René Lacoste remportant un de ses nombreux titres. Crédit Image : Lacoste

Lacoste fait également ses preuves en simple. Il remporte Roland-Garros en 1925, 1927 et 1929, ainsi que Wimbledon et l’US Open à deux reprises durant cette même période. Il brille tout autant en double avec son fidèle partenaire Jean Borotra avec qui il comptabilise trois titres du Grand Chelem.

L’apparition du croco

Le champion créé sa propre marque de vêtements, une fois retraité, en 1933, avec André Gillier, alors directeur d’une société de bonneterie et créateur d’une marque de sous-vêtements masculins. Pourquoi un crocodile comme logo ? Il s’avère qu’en 1925, le capitaine de l’équipe française de Coupe Davis lance un pari à Lacoste. Il lui promet de lui offrir une valise en peau de crocodile que le joueur avait repéré lors du déplacement aux Etats-Unis, si ce dernier remporte un match important lors de la rencontre se tenant à Boston. Bien que le deal perdu, les médias américains eurent écho de l’affaire et surnomment ainsi le joueur français, « Le Crocodile ».

Cette démarcation conquit rapidement le public des deux côtés de l’Atlantique, symbolisant sa ténacité et sa force mentale qui le pousse à ne jamais rien lâcher pendant un match, aussi compliqué soit-il. Il joue alors depuis 1926 avec un crocodile vert brodé dessiné par un ami sur sa tenue, alors qu’à l’époque régnait le monopole de la tenue blanche unie, sans personnalisation. Cette tradition perdure d’ailleurs aujourd’hui encore sur les courts de Wimbledon. Le crocodile devenu signe de distinction du champion français, va donc incontestablement devenir le logo officiel lors de la commercialisation des premiers vêtements. René y rajoute uniquement les écailles blanches.

Qu’en est-il actuellement ?

La marque Lacoste s’est vite faite une place dans la mode du tennis. Alors que tous les riches gens pratiquaient le tennis les bras couverts de longues manches, le crocodile propose les chemises à manches courtes. La firme s’est par la suite diversifiée, proposant des lunettes, des chaussures, des raquettes… Ces produits s’exportent dans un nombre de pays toujours plus croissant, des Etats-Unis au Japon en passant par la Serbie. Ce dernier pays, aujourd’hui grande nation du tennis, a vu éclore le grand champion de nos jours, aujourd’hui n°1 mondial et aussi meilleur publicité possible pour Lacoste, Novak Djokovic. Le Serbe réalise effectivement les meilleurs défilésque la marque pouvait espérer, en enchaînant les tours, avec les polos frappés du crocodile.

Novak Djokovic rallies to win Australian Open final
Nole soulevant le trophée de l’Open d’Australie en début d’année et portant sur le toit du monde les couleurs du crocodile. Crédit Image: New York Post

Mais le Serbe n’est pas la seule égérie de Lacoste sur les courts. Les joueurs français portent également bien haut les couleurs de la marque nationale. Le duo Pierre-Hugues Herbert / Nicolas Mahut, Benoît Paire, Jérémy Chardy ou encore Edouard Roger-Vasselin, le seul français présent à l’ATP Finals de Londres en double en cette fin de saison, sont en effet des moteurs et des boosts de publicité pour le crocodile.

VIDÉO - Enragé, Benoît Paire détruit trois raquettes en moins de 2 minutes
Benoît Paire et ses coups d’humeur, une médiatisation de plus ou moins bonne qualité pour la marque. Crédit Image: RTL

La marque de textile a au fil des années, des styles et des époques, su se renouveler en se diversifiant et gagner toujours plus en visibilité jusqu’à porter au plus haut les couleurs de la France, en particulier sur la scène tennistique. Le nom Lacoste reste et restera à jamais associé aux grands champions, du fait que René l’ait porté et que Novak porte encore son emblème.

Crédit photo – Graphiste.com
Nils Gobardhan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :