Calendrier de l'Avent Divers

Jour 5 : 28 juin 1998, le jour où le catch prit un virage extrême

Le 28 juin 1998, WWE – à l’époque World Wrestling Federation – organise l’un de ses rendez-vous majeurs, le King of the Ring. Ce soir-là, l’Undertaker affronte Mankind – de son vrai nom Mick Foley – dans un des combats principaux de la soirée. Ce combat, se déroulant dans une cage d’acier connue sous le nom de « Hell in A Cell », sera le point culminant d’une époque où violence et catch ne faisaient qu’un.

La Hell in a Cell, une cage métallique en forme de cube et d’une hauteur de 5 mètres à l’époque, fut le témoin de la bataille entre les deux catcheurs. Source: CBS Sports

Le récit d’un combat qui changea l’histoire

Le combat démarre sur les chapeaux de roues. En effet, Mankind monte directement sur le toit de la cage avant même que la cloche signifiant le début de la rencontre puisse retentir. L’Undertaker le rejoint alors et les deux hommes se battent désormais à 6 mètres du sol. Il ne suffira que de quelques instants pour que l’Undertaker projette Mankind, du haut de la structure métallique, sur la table des commentateurs américains. Une chute de 5 mètres, impressionnante, qui disloquera l’épaule de Mick Foley.

Suite à cette chute, les médecins et même d’autres catcheurs viennent au secours de Mick Foley. Devant ce spectacle, la foule de Pittsburgh en Pennsylvanie pense alors que le match est terminé. C’est sans compter sur la combativité de ce dernier. Alors que les médecins tentent de le ramener en civière, Mankind se relève et remonte immédiatement sur le toit de la cage. Malheureusement pour lui, l’Undertaker l’intercepte et le fait passer à travers la cage cette fois-ci. Une deuxième chute donc, d’à peu près la même hauteur que la précedente, qui brisa plusieurs côtes et cassa une dent à Mick Foley.

La première chute de Mick Foley, d’une hauteur de 5 mètres, directement sur la table des commentateurs. Crédit Vidéo: Reddit

Alors que les médecins et plusieurs catcheurs se précipitent dans la cage pour constater l’état du catcheur, tout le monde s’accorde à dire que la rencontre est finie. Après tout, qui pourrait se relever de deux chutes de 5 mètres chacune ? Mais la bataille reprît lorsque l’Undertaker descendit de la cage et frappa un des catcheurs – Terry Funk – qui se trouvait aux côtés de Mick Foley. Mankind se releva et le combat continua, cette fois-ci, dans la cage. Au bout de quelques minutes, le combat prit une autre tournure. En effet, Mankind sortit un sac rempli de punaises pour le répondre sur le ring. Malheuresement pour lui, c’est l’Undertaker qui l’écrasera sur les punaises avant de lui porter un Tombstone Piledriver et de lui river les épaules pour la victoire.

L’influence de ce combat sur le catch moderne

De par sa violence, l’affrontement entre l’Undertaker et Mankind eut une importance non négligeable sur le catch tel que l’on connaît aujourd’hui. En effet, suite à ce match, des voix s’élevèrent pour dénoncer la surenchère des prises de risque liée au catch. Une surenchère qui pourrait avoir des conséquences dramatiques, tant le catch est une discipline risquée.

Pour autant, ce match est à placer dans le contexte de l’époque. En effet, en 1998, WWF se battait face à sa fédération rivale, WCW – World Championship Wrestling -, afin de gagner la guerre des audiences. Cette guerre du lundi soir fut donc le prétexte pour pousser le spectacle à son paroxysme, incitant les catcheurs à donner le meilleur d’eux-mêmes chaque semaine.

Enfin, ce combat incita d’autres fédérations de catch à promouvoir « l’ultraviolence » comme base de leur produit. On peut par exemple, citer CZW, Combat Zone Wrestling. Créee en 1999, la fédération n’hésite pas à utiliser des armes tel que des néons, du barbelé, des punaises ou même du feu afin de garantir le spectacle pour ses fans. Nul doute que ce 28 juin 1998, une page de l’histoire fut écrite, pour le meilleur, comme pour le pire.

Source: ballecourbe.ca
Lucas Charpiot

(2 commentaires)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :