Tennis

La Monf’ dit stop !

Pas de victoire depuis février, un Roland Garros raté et un abandon sur blessure à Vienne le mois dernier; Gaël Monfils n’y arrive plus. Toujours à la 11ème place mondiale, le Parisien cale depuis le « restart » et connaît une fin de saison catastrophique, elle qui avait pourtant si bien commencée.

Des débuts 2020 flamboyants

Souvenez vous, sa saison ne pouvait pas mieux démarrer en terme de résultats. C’est bien cet homme qui, début 2020, s’invitait aux huitièmes de l’Open d’Australie, enchaînait deux titres à Montpellier (ATP 250) puis à Rotterdam (ATP 500), et qui s’offrait même trois balles de match face à Djokovic en demi-finale à Dubaï (ATP 500).

Troisième à la Race début mars, classement qui permet de déterminer les huit participants aux Masters de Londres en fin de saison, le Français alors en pleine forme, démarrait 2020 sur les chapeaux de roues. Il était même monté à la 9ème place mondiale. Confiant, efficace dans le jeu, le tennisman s’est vu récompensé de tous ses efforts, lui qui avait connu une saison 2019 en demi-teinte. Un Monfils « on fire » qui séduisait à tous les niveaux de jeu. De bonne augure pour la suite ? C’est ce qu’on pensait et lui le premier.

Monfils célèbre sa victoire sur Auger-Aliassime à Rotterdam, en février 2020. Crédit Photo: France TV Sport

Un confinement connecté mais meurtrier

Et puis le confinement est arrivé, synonyme de longues semaines sans tennis. Même s’il fut éloigné des terrains, Monfils ne s’est pas laissé abattre et a trouvé une nouvelle façon de partir à la rencontre de ses fans : le monde de Twitch. Les lives ont été nombreux, le tennisman a crée son émission « Smash Club », où il a eu l’occasion de recevoir de nombreux sportifs français. Tony Parker, Martin Fourcade, Teddy Riner et ses copains du tennis Benoît Paire ou encore Kristina Mladenovic y sont tous passés. La Monf’ a même lancé sa chaîne Youtube !

Monfils en train de faire un live Twitch, chez lui. Crédit Photo: Twitter de Gael Monfils

Retour perdant

Une pause dommageable pour Monfils qui n’a retrouvé aucun automatisme lors de son retour sur le circuit et n’a pas su s’adapter. Éteint physiquement et absent mentalement, personne n’a reconnu le Monfils de ce début d’année, à qui rien ne résistait. Il n’avait d’ailleurs plus perdu quatre matches de suite depuis 2007. Absent lors de la tournée nord-américaine au mois d’août et sorti d’entrée à Rome étant tête de série numéro 5 ; les contre-performances se sont alors enchaînées. Éliminé aux premiers tours d’Hambourg et de Roland Garros, le Parisien n’a remporté qu’un seul set depuis la reprise des tournois. Et pour couronner le tout, il a été contraint d’abandonner face à Carreno Busta au premier tour de Vienne pour des cervicales douloureuses.

Monfils au tournoi de Vienne en octobre 2020. Crédit photo: Le10sport.com

Fin de saison, nouveaux objectifs

Alors quand il a fallut s’exprimer sur cette spirale négative, Monfils a organisé une conférence de presse sur Twitch, en compagnie de deux journalistes.

« Je ne serai pas à Bercy et je mets d’ailleurs un terme à ma saison 2020 ». Parmi ses nombreuses déclarations, il a annoncé stopper sa saison, et se dit triste de cette situation. Il faut dire que pour ce showman habitué du public, les tribunes sont presque vides depuis le « restart ». Une situation défavorable pour lui. Depuis le déconfinement, Monfils passe plus de temps sur Twitch qu’à jouer au tennis. Beaucoup de raisons qui font que ce retour sur les courts ne se soit pas passé comme prévu.

« Ne pas me préoccuper du tennis ». Conscient de cette mauvaise passe, c’est ce que le joueur de 34 ans compte faire jusqu’à la fin de l’année. Il devra cependant mettre toutes les chances de son côté, s’il ne veut pas manquer son retour. Cette période hivernale pourrait, en effet,  davantage l’amputer s’il ne se préparait pas correctement. En réponse à l’une des nombreuses questions des fans, Monfils assure qu’il sera présent pour la tournée australienne début 2021, si la situation sanitaire le permet. Le Français reste donc positif et pleins d’ambitions pour l’année à venir. Alors espérons que la Monf’ sera à bloc dès janvier prochain !

Crédit photo: Eurosport
Mila Buchet

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :