Rugby

Parra-Bézy : à qui le neuf ?

Barré par la concurrence de Dupont à Toulouse, Sébastien Bézy a posé bagage cet été en Auvergne pour se frotter à celle de Morgan Parra. Mais plus qu’un simple remplaçant de luxe, ce transfert vient bousculer la hiérarchie de titulaire à la mêlée occupée depuis des années par Parra.

Exit la ville rose et bonjour les volcans d’Auvergne. C’est le choix qu’a réalisé Sébastien Bézy (28 ans) en débarquant à Clermont à l’intersaison. En s’engageant pour trois saisons chez les « jaune et bleu », il vient pallier au départ de l’écossais Greg Laidlaw. Il aspire à être mieux que simple joker de luxe dans ce nouveau défi. Si la place de titulaire d’Antoine Dupont est indéniable tant il apporte au Stade Toulousain et en Équipe de France, quand est-il pour Morgan Parra ? L’international français (71 sélections) entame sa douzième saison à Clermont et n’a plus ses jambes de vingt ans. En témoigne le temps de jeu de Bézy depuis le début de la saison. Crédit photo: L’Equipe. Sébastien Bézy sous ses nouvelles couleurs de Clermont.

Crédit photo – L’Equipe

Un temps de jeu partagé depuis le début de la saison

Car si la confiance avait été donnée à l’expérience de Morgan Parra lors de la demi-finale de coupe d’Europe face au Racing, quel en a été le résultat ? Une défaite nette des Clermontois (27-36) laissant filer les franciliens en demi-finale. Et surtout une sortie prématurée du capitaine dès la 51e minute. Il laisse alors Bézy terminer sa campagne européenne débutée avec Toulouse et donc conclue en Auvergne.

Difficile cependant de blâmer le capitaine emblématique tant la prestation collective à été en demi teinte au Michelin. En Top 14, la confiance a été donnée par deux fois à Sébastien Bézy pour deux victoires sur Toulouse et Agen. Contre une seule fois à Morgan Parra lors de la défaite des « jaune et bleu » sur la pelouse de Bayonne. Il est en revanche trop tôt pour y voir là une passation de pouvoir. Morgan Parra reste le capitaine et le leader de l’équipe. Il faudra encore du temps à Bézy pour trouver tous les automatismes avec sa nouvelle équipe. Et surtout avec Camille Lopez, indiscutable à l’ouverture et dont la paire qu’il forme avec Parra fait des ravages depuis des années.

Morgan Parra lors du quart de finale de Champions Cup contre le Racing 92. Crédit photo – Midi Olympique

Deux profils distincts

Clermont peut se targuer d’avoir enrôlé un profil différent et complémentaire à celui de Parra. Avec Morgan Parra, Clermont tient un défenseur de fer avec une grande qualité de jeu au pied et un leadership naturel. Bézy viendra ajouter sa technique, son punch et son art de la passe. La concurrence entre les deux hommes semble seine. Franck Azéma se voit offrir de nouvelles possibilités. (Une nouvelle flèche à son arc pour animer les actions de son équipe).

Il ne faut pas voir en Bézy le successeur de Parra. Le joueur de 31 ans n’est pas prêt à rendre les clefs du camion et il lui reste de belles années à fouler les pelouses du top 14. Chacun des deux hommes peut apporter à l’autre. Il ne fait aucun doute que les deux joueurs se partageront le numéro neuf cette saison offrant différentes possibilités de jeux et de combinaisons selon les adversaires de l’ASM. Sans oublier la polyvalence des deux hommes pouvant aussi évoluer à l’ouverture. Dans le début de saison en demi teinte des Clermontois, nul doute que Morgan Parra et Sébastien Bézy auront fort à faire dans les prochaines semaines. Ce ne sera pas ce week-end, le match UBB-ASM a été annulé ( trois cas de coronavirus dans l’effectif bordelais).

Crédit photo : Midi Olympique
Noa Roche

(6 commentaires)

  1. TRES TRES BIEN SUPER BIEN AMENE LES COMMENTAIRES SONT REELS ET APPORTENT TOUTE LA VERITE
    BRAVO NOA CONTINU TU ES SUR LA BONNE VOIX

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :