Cyclisme

Au départ de leur premier grand tour

Ce samedi aura lieu le grand départ du Giro d’Italia 2020 à Monreale. Les Olympistes ont pu poser leurs questions à Aleksandr Vlasov, Alexander Cepeda et Einer Rubio, dans le cadre d’une interview croisée. Le Russe, l’Équatorien et le Colombien sont pleins d’envie avant leur tout premier grand tour. 

Sur les 176 coureurs inscrits au Giro, 37 n’ont jamais participé à un grand tour. C’est inédit. La reprogrammation des courses en raison du COVID- 19 explique cela. Parmi tous ces novices, nous portons notre attention sur trois d’entre eux : Aleksandr Vlasov (Astana Pro Team), Alexander Cepeda (Androni Giocattoli Sidermec) et Einer Rubio (Movistar Team).

Ils ont deux points communs. D’une part, leur jeune âge : respectivement 24, 22 et 22 ans. D’autre part, ils ont brillé dans la catégorie espoir et notamment en Italie. Vlasov a remporté le Giro d’Italia U23 2018 et confirme cette année en enchainant les performances de haut niveau. Le Russe vient de remporter le Mont Ventoux Denivelé Challenge et le Giro dell’Emilia. Il a aussi terminé troisième du Tour de Lombardie. Cepeda, compagnon d’entraînement de Richard Carapaz, en Équateur, a remporté une étape du Tour de l’Avenir l’an dernier et de nombreuses épreuves réputées en Colombie. Rubio, talent colombien formé à l’école italienne a lui pris la deuxième place du Giro d’Italia U23 2019.

https://www.eluniverso.com/sites/default/files/styles/powgallery_1024/public/fotos/2020/08/alexander_cepeda10.jpg?itok=V-JHr07O
Alexander Cepeda, le masque sur le nez, lors de la Settimana Coppi e Bartali. Crédits Photo : El Universo

 

Comment vous sentez-vous avant votre première épreuve de trois semaines ?

Alexander Cepeda (A.C) : « Je me sens très heureux, très ému. Je me rends compte que j’ai accompli le rêve, que j’avais petit, d’être au départ d’un grand tour ».

Einer Rubio (E.R) : « Je me sens très bien et très heureux en raison de l’opportunité que m’a offert mon équipe. C’est un rêve devenu réalité et maintenant je commence à rêver d’un bon résultat ».

Aleksandr Vlasov (A.V) : « Je suis très impatient. C’est un grand rêve pour moi ».

 

Quel est votre état de forme ?

A.C : « Nous avons passé 6 jours en stage avec l’équipe à Sestrières (station de ski italienne proche de Turin dans le Piémont, ndlr), nous nous sommes préparés de la meilleure manière. J’ai fait pas mal d’heures d’entraînement pour arriver au top sur le Giro ».

E.R : « Mon état de forme est bon mais ce sera ma première course de 3 semaines. J’espère que mon corps supportera la charge et que je serai plus fort lors de la dernière semaine ».

A.V : « Je vais bien. J’espère maintenir ma forme jusqu’à la troisième semaine ».

http://www.astanaproteam.kz/upload_pic/news_idnews3726_photo_1600096093.jpg
Aleksandr Vlasov est en forme. Il a terminé meilleure jeune de Tirreno Adriatico début septembre. Crédits Photo : Getty Images

Quels sont les objectifs de votre équipe ?

A.C : « Les objectifs de l’équipe (Androni Giocattoli, ndlr) sont de gagner des étapes et d’être acteur de la course ».

E.R : « Ce sera d’essayer de gagner des étapes et on espère qu’un de nos huit coureurs (Movistar Team, ndlr) fera un bon classement général ».

A.V : « C’est le classement général avec Jakob Fuglsang (Astana Pro Team, ndlr) »

 

Qu’en est t-il de vos objectifs personnels ?

A.C : « Mon objectif personnel est de faire de mon mieux. C’est à dire toujours profiter de chaque journée et pourquoi pas rêver d’une victoire d’étape ».

E.R : « Mon objectif personnel est de gagner beaucoup en expérience. Et cela dépendra de mes sensations si je joue le classement général ou une étape ».

A.V : « Oui je pourrais jouer un rôle. Je peux essayer de me battre pour le maillot blanc (ses concurrents devraient être James Knox, Joao Almeida et Sam Oomen, ndlr) »

https://movistarteam.com/wp-content/uploads/2019/12/Einer-Rubio-2020-Victoria-M-1380x920.jpg
Einer Rubio lors de la présentation de l’équipe Movistar en janvier. Le Colombien était fier de rejoindre les Espagnols. Crédits Photo : Movistar

Que pensez-vous du parcours ?

A.C : « Et bien… c’est un très joli tracé. Je sais qu’il y a beaucoup de montagne. Je connais l’étape qui arrivera à Sestrières (l’étape 19 empruntant le Col d’Agnel et l’Izoard – la dernière explication en altitude, ndlr) et ça m’a l’air d’être une étape intéressante ».

E.R : « Le parcours est très dur. Je l’aime beaucoup. Je connais une bonne partie du parcours puisque j’ai vécu en Italie pendant 3 ans (lors de son passage dans le club amateur Vejus VC, il a aussi terminé 2eme du Giro d’Italia U23 2019, ndlr) ».

A.V : « Ça va être une course difficile. J’ai reconnu le contre la montre de la quatorzième étape (un long chrono de 34 kilomètres entre Conegliano  et  Valdobbiadene, ndlr) ainsi que l’étape 18 (l’étape reine qui passera par le Stelvio, Cima Coppi de l’édition 2020, à 2746 mètres d’altitude, ndlr) »

Aleksandr Vlasov wins Giro dell'Emilia | Cyclingnews
Aleksandr Vlasov fêtant sa victoire sur le Giro dell’Emilia. Crédits Photo : Getty Images
Crédits Photo : Charlotte Pudepiéce
Aymeric Peze

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :