Football Sport en Nord

Le LOSC dans les starting-blocks

Préparez-vous, les Dogues sont de retour. Après cinq mois et demi sans compétition officielle, les joueurs du LOSC reprennent le chemin de la pelouse samedi soir face à Rennes. Un match déjà alléchant opposant le troisième au quatrième de Ligue 1 la saison dernière. L’occasion de débriefer cette pré-saison et de dresser les premiers objectifs du club nordiste.

Pour notre plus grand bonheur, le football français reprendra ses droits ce week-end. Oui, c’est vrai, après plus de cinq mois d’arrêt elle nous avait manqué la « Ligue des talents ». Mais n’attendez plus, la voilà. Certes sans les tacles de Loïc Perrin ni la traditionnelle défaite toulousaine mais avec un LOSC aux ambitions débordantes.

Retrouver le podium

Difficile de juger la saison 2019-2020 du côté du LOSC tant elle semble tronquée par l’arrêt du championnat. Après un début de saison mitigé, en partie due à la campagne européenne compliquée du club, le LOSC a su rebondir au cours de la saison pour finir en fanfare. En effet, les Dogues ont su hausser leur niveau de jeu et ont fini en pleine forme. Enchaînant six victoires sur les sept derniers matchs et lorgnant sur la troisième place rennaise. Les Lillois comptaient sur cette fin de championnat pour accrocher le podium. Mais c’était sans compter sur le Covid-19. La suite, on la connait, l’arrêt définitif du championnat et les Dogues finiront la saison à la quatrième place synonyme de qualification en Europa League. Une décision qui a soulevé des vagues de protestations mais qui s’est avérée raisonnable au niveau sanitaire et prolifique au niveau sportif (deux équipes en demi-finale de LDC).

Quoi qu’il en soit, l’ambition du LOSC est claire : retrouver le podium de Ligue 1 et s’y installer. Le président Gérard Lopez l’a d’ailleurs rappelé dernièrement dans une interview à l’AFP : « Mon objectif c’est d’aller chercher le podium de L1, ça doit devenir la norme. On a une équipe et un budget pour jouer le podium.  »

En effet, avec 141 millions d’euros pour couvrir l’exercice 2020-2021, le LOSC s’installe années après années comme l’un des clubs les plus importants de France et ne pas accrocher un podium cette saison serait une véritable déception. Avec un effectif solide et un entraîneur reconnu, les Dogues semblent avoir les armes pour, encore une fois, jouer des coudes avec l’OM, le Stade Rennais ou encore l’OL en Ligue 1.

Un effectif intéressant

Comme l’année passée, le LOSC a vendu. Et très bien vendu même. Victor Osimhen, la pépite nigériane a quitté le club il y a quelques semaines pour rejoindre le Napoli contre une somme record (70 millions hors bonus). Et Gabriel, pilier de la défense nordiste devrait lui emboîter le pas d’ici quelques jours contre un chèque d’environ 30 millions. Des plus-values énormes qui montrent la qualité des dirigeants en terme d’achat mais aussi de vente. Le club assume son modèle de « trading » de jeunes joueurs, mais les dirigeants semblent prêts à faire les investissements nécessaires pour garder une compétitivité sportive. Celle-ci leur permettant de viser le podium chaque année voire plus si affinités. Jonathan David la recrue star du mercato, mais aussi Sven Botman et Isaac Lihadji sont autant d’exemples d’un réseau de recrutement bien huilé dirigé d’une main de maître par l’expérimenté Luis Campos. Au delà des recrues, le club a également montré sa volonté de conserver certains cadres. L’officialisation de la conservation de Renato Sanches marque d’ailleurs un réel point positif dans ce sens. À voir si ces choix seront payants mais tous les voyants semblent être au vert du côté de l’effectif lillois.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

𝐵𝑖𝑒𝑛𝑣𝑒𝑛𝑢𝑒 𝑐ℎ𝑒𝑧 𝑡𝑜𝑖, 𝐽𝑜 👋

Une publication partagée par LOSC (@losclive) le

Une présaison compliquée

Les six matchs de préparation n’ont pas été un long fleuve tranquille pour Christophe Galtier et ses hommes. Avec quatre défaites (Bruges, Mouscron, Alkmaar et Brest) et 2 victoires (Mouscron et Anderlecht), dont trois défaites consécutives sur les trois derniers matchs, les résultats peuvent poser question. Mais malgré les apparences, tout n’a pas été à jeter côté lillois. Les Dogues sont montés en puissance aussi bien dans l’organisation tactique que dans leur forme physique au fil des matchs. Souvent dominateurs, ils ont régulièrement manqué de réalisme devant le but. Un problème à corriger rapidement mais qui pourrait se résoudre par l’apport offensif de Jonathan David, déjà très intéressant pour son premier match. Le LOSC devra bien entendu rapidement monter en puissance s’il veut s’imposer face à Rennes. Ces matchs de préparation, occasion unique de tester les différents systèmes et de créer les automatismes entre coéquipiers doivent  néanmoins toujours être analysés avec du recul.

La vraie réponse sur la forme actuelle du LOSC sera donc apportée dans les prochaines semaines et tout particulièrement samedi, contre le Stade Rennais. Un début à ne pas rater puisque le club breton sera un concurrent direct pour le podium cette saison. Les questions sont nombreuses : quel sera le niveau de jeu affiché ? Qui aura le mieux travaillé pendant sa préparation ? Rarement un début de saison de Ligue 1 n’aura été aussi indécis au vu de la situation sans précédent. Le LOSC peut donc s’attendre à une rencontre compliquée mais tout particulièrement intéressante. On en a déjà l’eau à la bouche.

Crédit photo : WIKIPEDIA
Marius JOLY

(1 commentaire)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :