Cyclisme

La saison est lancée pour Vital-Concept

La Route d’Occitanie, qui s’est achevée mardi dernier, a véritablement lancé la préparation des formations cyclistes pour le Tour. L’équipe de Jérôme Pineau, B&B Hotels-Vital Concept, a notamment réussi sa reprise avec une victoire d’étape et le maillot de meilleur sprinteur pour Bryan Coquard. L’occasion de revenir avec Didier Rous, manager sportif de la formation, sur la forme physique des coureurs et les objectifs en vue du grand rendez-vous final : le Tour de France.

« C’est une reprise réussie »

Avec une victoire sur la première étape et le maillot vert pour le Coq à la fin de la Route d’Occitanie, le moins que l’on puisse dire c’est que les Men In Glaz ont brillé pour ce retour à la compétition. Car, après trois mois sans courses, le staff arrivait avec certaines inconnues concernant la forme physique des coureurs. Mais les dirigeants de Vital Concept ont trouvé sur les routes du Sud une partie des réponses qu’ils étaient venus chercher. « La forme physique des coureurs est très bonne », nous confie Didier Rous.

Des résultats satisfaisants qui reflètent sans aucun doute une bonne préparation de l’ensemble de l’effectif. « Quand on est dans une situation comme celle-ci où on ne maîtrise pas tout, on navigue un petit peu dans l’inconnu. Car c’est quelque chose qu’on n’a pas vécu par le passé. Je pense qu’on a plutôt bien géré les choses pendant et après le confinement pour que les garçons soient tous en condition pour reprendre la saison », nous explique le manager sportif.

L’équipe de Jérôme Pineau est parti en stage au mois de Juillet à Argelès.
Crédit photo : Laurent Dard

Pour cette reprise à la compétition, le sprinteur de 28 ans, Bryan Coquard, n’a pas fait les choses à moitié. Première course et première victoire ! Une victoire, loin d’être anodine quand on voit les gaillards qui étaient présents sur la Route d’Occitanie avec Viviani et Colbrelli. Outre cette victoire, le Coq a aussi décroché une belle deuxième place lors de la deuxième étape. Au vue de ces premiers résultats , on peut déjà se demander si le sprinteur de la formation bretonne est déjà à son meilleur niveau ?

À cette question, Didier Rous nous répond : « Dire qu’il en est à son meilleur niveau, c’est compliqué à dire. Avec les compétions, il va progresser même s’il marche déjà très bien. Aujourd’hui, on est là pour travailler pour l’amener dans les meilleures conditions et avec une équipe autour de lui qui tient la route ». Avec Kevin Reza et Jens Debusschere en rampe de lancement, Bryan Coquard peut en effet nourrir des espoirs de victoire sur la Grande Boucle. D’ici là, le prochain rendez-vous pour le sprinteur de Vital sera sur le Tour de Wallonie, le 16 août.

« Pierre Rolland marche très bien ! »

Pierre Rolland, l’autre leader de la formation de Jérôme Pineau, reprenait quant à lui la compétition sur le Tour de Savoie Mont Blanc. « Le Savoie Mont-Blanc c’est une course très difficile avec des cols tous les jours et dans ce registre c’est ce qu’il doit faire en vue du Dauphiné ». Une reprise parfaite pour le grimpeur de 33 ans qui a souvent besoin de beaucoup courir pour être au top de sa forme. « C’est un coureur qui a besoin de compétitions et d’être en concurrence avec ses adversaires. De par son âge, à un moment donné, il faut courir, pour lui c’est le moteur principal. Pour moi, Pierre marche déjà très bien ».

Pierre Rolland pendant sa préparation en vue du Tour de France, le 29 août. Crédit Photo : FRJ design & photography

Et là aussi sur le Tour de Savoie M-B, les hommes de Pineau ont fait parler leur talent. Hier, le double vainqueur d’étape sur le Tour s’est imposé en solitaire dans la station de Valmeinier. Une victoire qui met fin à plus de trois ans de disette pour ce dernier. De quoi redonner confiance à l’Orléanais pour la suite avec en ligne de mire la Grande Boucle.

Pour accompagner, le grimpeur de 33 ans sur les routes savoyardes, le staff a misé sur Maxime Chevalier.  Un test grandeur nature pour ce jeune coureur de 20 ans, pré-sélectionné pour le Tour de France. « On a beaucoup d’espoirs sur Maxime. On a préféré le faire reprendre là car il y a des cols. La suite c’est surtout pour préparer le Dauphiné après on verra. Aujourd’hui, Maxime on l’a présélectionné pour le Tour parce que c’est quelqu’un en qui on croit et qui a de réelles capacités ».

Le regard tourné vers le Tour de France

En attendant le début du Tour, le 29 août, les Men In Glaz ont encore du pain sur la planche. De nombreuses courses sont encore au programme avec de nombreuses étapes de montagne. « Les courses proposées à la reprise sont toutes des courses difficiles qui n’avantagent pas les sprinteurs mais plutôt les grimpeurs. C’est assez stéréotypé mais c’est voulu aussi à l’approche du Tour et à l’approche du Dauphiné », nous explique Didier Rous.

Le compte-à-rebours commence dès aujourd’hui avec le Tour de l’Ain qui se terminera dimanche avec son triptyque montagneux avec la Selle de Fromental, le col de la Biche et le Grand Colombier. Si à priori la victoire finale se jouera entre les leaders du Tour comme Quintana, Bernal ou encore Roglic, les Men In Glaz ne comptent pas venir faire de la figuration. Le staff a ainsi opté pour une équipe alliant jeunesse et expérience.

Cyril Gautier, présent sur la Strade Bianche samedi dernier, sera au départ du Tour de l’Ain. Crédit Photo : Franz-Renan Joly B&B HOTELS – VITAL CONCEPT

Car avec Jérémy Lecroq (25 ans), Justin Mottier (26 ans), Luca Mozzato (22 ans), la formation de Jérôme Pineau commence déjà à préparer l’avenir. « Pour eux, c’est un point de passage obligé si on veut progresser, on n’a pas le choix. Il faut aller se frotter au haut niveau et sur des épreuves qui ne sont pas forcément les nôtres. Cela permet d’acquérir de l’expérience et de la maturité« , explique Didier Rous.

Après le Tour de l’Ain, c’est le Critérium du Dauphiné (du 12 au 16 août) qui se présentera pour les Men In Glaz. Une étape décisive pour le staff dans le choix de la sélection finale pour le Tour de France. « Pour l’instant, la sélection pour le Tour ne s’affine pas trop car une seule formation a recouru sur la Route d’Occitanie. Elle va s’affiner un petit peu après le Tour de l’Ain et du Savoie Mont-Blanc. On aura plus de certitudes ou d’incertitudes. Et cette sélection va s’affiner jusqu’au Dauphiné ». Une sélection qui sera annoncée entre le Dauphiné et le Tour des régions Wallonnes.

Crédit Photo : Franz Renan Joly – B&B HOTELS – VITAL CONCEPT
THOUAULT Eloi

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :