Basket-ball

NBA : une équipe surprise à Disney World ?

Nous l’avons tant attendu. Le 31 juillet prochain, elle effectuera sa reprise. La NBA livrera son verdict pour notre plus grand bonheur. Si les conditions de la reprise ont fait couler beaucoup d’encre, la tension se fait plus importante de jours en jours chez les fans. Vous connaissez déjà sans doute le déroulement de cette fin de saison. Huit matchs de classement, des barrages pour enfin débuter les habituels Play-offs, tel est le topo. Mais quelle équipe sera la plus apte à tirer profit de cette organisation si particulière ? 

Si Clippers, Lakers, Rockets, Bucks ou Celtics sont légitimement au centre du débat, une équipe reste cachée dans l’ombre. En plus des neuf équipes de l’est et des treize équipes de l’ouest, une dernière invitée aura envie de se frotter au gratin mondial du basketball. Cette équipe semble prête à faire parler la magie, d’autant plus qu’elle n’a pas cessé d’émerveiller les foules pendant la pause. Une fois l’annonce que la reprise se tiendrait à Disney World en Floride, les locaux n’ont pas perdu de temps pour rassembler leurs meilleurs éléments et s’entraîner d’arrache-pied. A domicile, voici le 5 que pourrait aligner la Team Disney pour aller chercher son premier titre de champions.

Meneur de jeu : Mickey Mouse

Mickey Mouse playing basketball clip art #mickeymouse | Dessin ...

Crédits : Disneyclips.com

Le meneur de jeu dicte le rythme de son équipe, anime le jeu, passe, score, met en valeur ses coéquipiers… C’est souvent par lui que passe les tactiques mises en place par le coach. En gros, le meneur doit savoir faire beaucoup de choses.

Comment expliquer que Mickey remplit à merveille toutes ces caractéristiques ? Altruiste au possible, la petite souris réfléchit toujours dans l’optique d’aider ses camarades. Donald, Minnie ou encore Dingo sont bien contents que Mickey les accompagne et les guide durant leurs aventures. Véritable chef d’orchestre comme nous l’a montré le film Fantasia, le natif de Mickeyville attend avec impatience de pouvoir faire parler sa magie sur les parquets de NBA. Vif, agile et très malin, on attend beaucoup de celui qui laisse apparaître un flow semblable à l’ancien joueur des Sixers, Allen Iverson. Il faut dire que sans Mickey, Disney il n’y aurait pas. Il a su créer un véritable lien avec son fondateur, lui permettant aujourd’hui de transmettre cette passion à ses coéquipiers.

Mickey est un meneur comme on en fait peu.

Arrière : Mulan

Combattante 19

Crédits : MadmoiZelle.com

Au poste deux, une cliente ! Il faut dire que les qualités requises pour ce poste sont nombreuses. Véritable second leader, l’arrière se doit parfois de prendre le contrôle de son équipe. En attaque comme en défense, il doit savoir tout faire.

Mulan, dans l’ombre de son meneur Li Shang, prend petit à petit confiance au fil de la partie. Toujours fidèle et aux côtés de son leader, la joueuse chinoise a le cran pour faire gagner son équipe dans le money-time, le vilain Shan Yu peut témoigner. L’arrière doit également s’adapter aux défenses qui s’opposent à lui. Ni une ni deux, Mulan est capable de nous sortir quelque chose de son casque pour éliminer ses adversaires. Admirez également sa qualité de tir hors du commun, indispensable pour ce poste. C’est sûrement bien plus qu’un trois points ça !

Ailier : Robin des Bois

Champion][Disney] Robin des Bois sur le forum League of Legends ...

Crédits : Jeuxvideo.com

Polyvalent, hybride, voilà deux mots pour définir le poste. Scoreur, passeur, rapide, puissant, mais aussi défenseur, l’ailier ne se contente pas d’attaquer. Il joue de son physique et de son intelligence de jeu pour y parvenir.

Qui de mieux qu’un renard pour un poste aussi important ? Robin des Bois s’est imposé comme une évidence pendant les sélections de l’équipe. La défense ? Check. À l’image d’un Kawhi Leonard qui arrache le ballon des mains de son adversaire, Robin est un voleur. Le maître dans l’art de subtiliser à ses ennemis. Créér du jeu ? Check. C’est un point fort. Il vole pour redistribuer. Une qualité qui augmente considérablement son nombre de passes décisives en transition. L’attaque maintenant ? Check, évidemment. Le transfuge de la forêt de Sherwood arrive en Floride avec une véritable réputation d’archer, ne manquant jamais sa cible.

Après avoir récupéré la couronne du Prince Jean, il s’attaque désormais à la couronne du King.

Ailier fort : Robert Parr

2004

Crédits : Pixar Wiki

On arrive désormais sur les postes de géants. Plus polyvalent que le pivot, il est aussi plus mobile. Jeu intérieur et face panier, mais parfois à l’extérieur, il est également très fort au rebond. L’ailier fort est robuste, très robuste en l’occurrence.

Plus connu sous le nom de Mr. Indestructible, notre poste quatre porte bien son nom. Bob a tout pour devenir immédiatement un des  joueurs les plus dominants de la ligue. Comment défendre sur celui qui est capable d’arrêter un train à mains nues ? Comment s’imposer sous le cercle face à celui qui peut soulever des vaisseaux ? S’il n’est pas aussi rapide que son fils, son physique fait de lui un joueur indéfendable.

Après avoir sauvé des milliers de vies, Mr. Indestructible veut remporter la NBA. Le meilleur papa de Métroville l’a prouvé, il donnera tout ce qu’il a pour les siens.

Pivot : Maui

Maui | Disney moana, Moana movie, Moana

Crédits : Disney.wikia.com

Le pivot, c’est le big man. Musclé ou enrobé, on s’en fout du moment qu’il est GRAND et très COSTAUD. Si le poste cinq a tendance depuis quelques années à s’éloigner de la raquette pour rentrer quelques tirs lointains, la renommée du poste s’est faite grâce à des monstres dominants sous le panier.

Et qui de mieux que le cousin de Steven Adams pour contrôler la peinture ? Avoir un demi-dieu dans son équipe, ça aide. Imposant de par son physique, celui qui a été élevé par les dieux, a soif de revanche après des années passées seul sur une île. Son aventure avec Vaiana nous l’a prouvé, le géant n’a rien perdu de sa puissance et de sa précision. S’il saura faire sortir les muscles, on le verra également se transformer en aigle pour s’envoler vers le cercle. Maui est prêt à briser des paniers à la manière du grand Shaquille O’Neal.

Après avoir récupéré son hameçon aux griffes de Tamatoa, nul doute qu’il s’en servira pour aller à la pêche aux titres.

Sixième homme : Judy Hopps

Judy Hopps - Zootopia. Bunny character Judy Hopps (get it?) from ...

Crédits : Pinterest @Annabel Doonan

Le sixième homme est bien plus qu’un remplaçant. Tout en restant dans l’ombre des titulaires, il est capable de changer le cours d’un match en sortie de banc. Le joker de luxe est un véritable membre du cinq majeur.

En arrivant à Zootopia, Judy ne s’attendait pas à une vie aussi rude. À force de courage et de détermination, elle est parvenue à intégrer la police de la ville. Malgré son talent indéniable, elle ne parvient pas à être titulaire et reste sur le bord de la touche. C’est finalement là qu’elle se révélera être la meilleure. C’est en la mettant au placard que Hopps est parvenue à résoudre le plus grand mystère de Zootopia. Accompagnée d’un renard lors de son enquête, son duo avec Robin des Bois risque de faire des étincelles.

Son mental d’acier, ses qualités sportives et sa détermination en sortie de banc seront des atouts indéniables pour obtenir le sacre tant attendu.

Entraîneur : Doc Hudson

Doc Hudson

Crédits : Centerblog.net

Pour diriger les futurs champions de la NBA, il faut un entraîneur digne de ce nom. Non, Doc Hudson ne fait pas que partager son prénom avec un entraîneur réputé de notre NBA actuelle. Son expérience de sportif parle pour lui. Multiple Vainqueur de la Piston Cup, Doc n’aura aucun mal à trouver les mots pour encourager son équipe dans les moments cruciaux.

Son expérience d’entraîneur l’est tout autant. Lorsque Flash McQueen débarque à Radiator Springs en 2005, l’avenir qui lui était prédit semble anéanti. Cependant, grâce aux conseils et à l’entraînement d’Hudson, Flash parvient à retrouver le chemin du succès. Tout nous laisse croire qu’il saura réitérer cette expérience avec son équipe de basket.

Arthur Picard
Crédits Photo : Orlando Magic PR

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :