Football

Le Kroos Shuffle, l’art de l’efficacité

Salut la mif’, on se retrouve pour l’analyse d’un geste très spécial : le Kroos Shuffle. On comprend aisément que ce geste est associé à Toni Kroos, l’homme qui l’a démocratisé, si ce n’est son inventeur. Enfilez vos lunettes de lecture, mettez un petit son sympa dans vos oreilles et on part analyser ça.

Un homme propre sur lui

Toni Kroos, c’est avant tout la classe. Monsieur finit toujours le match niquel et ne rend jamais son short sale. Une petite douche après 90 minutes bien remplies, poignée de main à Zizou, la bise à Casemiro et ça repart du Bernabeu au volant de son Audi RS6. Mais derrière cet undercut blond délicatement soigné à la cire, on trouve un big cerveau qui tourne à 200 à l’heure. C’est avec sa tête que le BG allemand joue au football. On peut alors penser qu’il est complexe de pratiquer ce sport sans utiliser les pieds. En réalité, c’était une image, Kroos utilise bien ses deux petons sur le terrain. Et c’est avec ces derniers qu’il caresse le ballon, comme on caresserait un chat assis sur nos genoux. Le cuir est sans doute lui-même honoré d’être manié avec tant de soin et d’habilité.

C’est donc dans ce registre, tout en maîtrise, que le milieu de la Nationalmannschaft a développé son geste signature. Entre précision, habilité féline et clairvoyance, voyons à quoi celui-ci ressemble.

Mais alors, qu’est-ce donc que le Kroos Shuffle ?

Et bien pour être honnête, ce geste est si simple qu’il en est presque déroutant. C’est un peu bateau, mais pour le coup, la simplicité est vraiment au service de l’efficacité. Dans les grandes lignes, le Kroos Shuffle est un contrôle plat du pied assez long qui permet au Madrilène d’éliminer son adversaire sur la première touche et s’orienter face au jeu. Décortiquons le étape par étape.

Étape 1 : Au départ de ce geste, une passe latérale, ou en retrait. Ici, Marcelo depuis son côté gauche transmet à Toni Kroos vers l’entrejeu.

Étape 2 : Le défenseur décide alors de monter au pressing sur le milieu allemand. Il arrive à toute berzingue, mais il a du retard, ce qui lui sera fatal.

Étape 3 : C’est à ce moment que Kroos réalise son geste. Il va contrôler le ballon avec le plat du pied opposé à la direction depuis laquelle la passe provient. Dans notre cas, la balle arrive depuis sa gauche, le numéro 8 contrôle donc plat du pied droit. Sa prise de balle est volontairement assez longue, de manière à éliminer le défenseur sur sa première touche.

Étape 4 : Ça y est, le bougre a réalisé son contrôle. Le défenseur arrive très vite afin de fermer l’angle sur le pied droit de Kroos. Il est pris à contre-pied et se fait éliminer par la première touche de balle côté opposé. Le corps du Madrilène semble en rupture et son premier pas efficace lui permet de s’orienter immédiatement vers l’avant.

Étape 5 : L’Allemand est alors face au jeu et tous les choix s’offrent à lui. Il peut utiliser sa qualité de passe pour écarter vers les couloirs (flèches rouges), profiter de l’avance prise sur le défenseur pour monter balle au pied (flèche jaune) ou chercher un pivot devant lui (flèches bleues). On constate ici avec amusement que le geste est si incisif que le défenseur en a perdu l’équilibre !

Un petit pas pour Kroos, un grand pas pour le Real Madrid

L’apport du Kroos Shuffle est immédiat mais diffère selon deux cas. Dans notre exemple, l’Allemand est assez haut sur le terrain. Une situation où ce geste a vocation à être un élément déclencheur sur attaque placée. Le Real met en place son schéma offensif et lorsque l’équipe est en position, Kroos dégaine. Comme vu précédemment, une multitude d’options s’offre alors à lui. Il peut écarter sur les ailes pour provoquer un centre, avancer balle au pied et frapper, trouver un pivot devant la défense ou chercher la profondeur sur un appel dans le dos. Le Kroos Shuffle est alors l’élément clé qui va déclencher la phase finale d’une attaque.

Prenons désormais le cas où le Madrilène serait plus bas, dans sa moitié de terrain. En réalisant ce geste, il casse une première ligne de pressing et libère de l’espace pour ses coéquipiers. Kroos va le plus souvent monter balle au pied et fixer, avant de chercher un partenaire dans l’intervalle. Le Real sort de la pression est avance sur le terrain. Le décalage créé par le Kroos Shuffle permet aussi aux ailiers de se projeter vers l’avant. Le numéro 8 se sert alors de son excellent jeu de loin pour les trouver le long de la ligne. Ce renversement de jeu accentue encore le déséquilibre adverse.

Ce mouvement se met au service des qualités du bon vieux Toni Kroos. Sans aucun effort superflu, il s’ouvre totalement le jeu et peut orienter comme il le souhaite. Ce geste, de prime abord anodin, se révèle terriblement efficace. Un signature move qui illustre toute sa compréhension du jeu. Simplicité, justesse et élégance, comme à son habitude. Pour conclure, une petite compilation du ravageur Kroos Shuffle.

Crédit image : Fandom

AD

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :