Football

Billy Gilmour, la nouvelle pépite bleue

En juin 2003, Roman Abramovitch devient propriétaire de Chelsea. Le club londonien traîne alors la réputation d’être incapable de former des jeunes joueurs. Mais près de 20 ans plus tard et après de nombreux investissements, Chelsea peut se targuer de compter dans ses rangs des pépites telles que Tammy Abraham, Mason Mount ou encore Callum Hudson-Odoi. À l’instar des trois Anglais, les Blues peuvent compter sur Billy Gilmour, la nouvelle pépite du club londonien. 

Natif de Glasgow, Billy Gilmour fait partie des joueurs les plus jeunes de Premier League. À seulement 18 ans, il a déjà intégré l’équipe professionnelle, après seulement une saison au sein de la Chelsea Academy, le centre de formation des Blues. Certes, le jeune Écossais a très peu joué, mais en quelques apparitions, Gilmour a su créer une attente importante autour de lui. Il faut dire qu’en moins de dix matchs pro, il a déjà été élu à deux reprises homme du match, et ce grâce à des qualités montrant une vraie maturité.

« L’Iniesta Écossais »

Au sein du 4-3-3 cher à Frank Lampard, Billy Gilmour est aligné en pointe basse du milieu de terrain, dans le rôle de sentinelle. Juste devant la défense, le jeune Écossais montre des qualités athlétiques intéressantes. Quand son équipe a le ballon, le joueur de 18 ans se rend énormément disponible entre les lignes. Et grâce à une vista impressionnante, le Blues connaît très bien la situation et sait ce qu’il doit faire avant de recevoir le ballon. Afin de se montrer le plus disponible possible, Gilmour reste toujours proche du porteur du ballon et n’hésite pas à quitter un peu sa zone de travail afin de proposer une solution. Lors de sa première titularisation face à Everton, l’Écossais a couru plus de 12 kilomètres et a été élu homme du match.

Ici au prise avec Minamino, Gilmour a profité d’un match de FA Cup face aux Reds pour montrer l’étendue de ses capacités.
Crédit photo : The Chelsea Echo

De par cette mobilité, il est compliqué pour ses adversaires de marquer Gilmour. Et même lorsqu’il est en difficulté, le Baby Blues arrive à s’en sortir grâce à sa vision du jeu et une qualité technique intéressante. De plus, ses passes sont rarement inutiles car elles permettent de faire avancer le jeu, en apportant une verticalité éliminant toute une ligne adverse.

La qualité de passe est un de ses atouts majeurs et Gilmour est déjà impliqué sur 3 buts, malgré son très faible temps de jeu. Face à Everton, il a réalisé 85 passes (deuxième joueur ayant touché le plus de ballons) pour un taux de réussite de 91 %. Surnommé « l’Iniesta Écossais », la comparaison est sûrement un peu hâtive, mais montre toutes les qualités de Billy Gilmour.

« Il a cette capacité à se montrer disponible, à toujours trouver les bons angles et à bouger dans le bon tempo » Frank Lampard

À contrario, lorsque son équipe n’a pas le ballon, le milieu de terrain mise sur son endurance et ne lésine pas sur les efforts pour récupérer le ballon. Immédiatement, après la récupération, et comme à son habitude, l’Écossais fait l’effort de se libérer de tout marquage pour proposer une solution au porteur du ballon. Face à Liverpool en FA Cup, le joueur de Chelsea a montré toute l’étendue de ses qualités durant 90 minutes :

Ici, Billy Gilmour (entouré en noir) comprend la passe de Williams avant-même que celui-ci ne s’exécute.

Grâce à son analyse, il peut donc anticiper la passe en interceptant le ballon grâce à un tacle.

Ses coéquipiers récupèrent le ballon. Pendant ce temps, Gilmour analyse la situation en jetant un coup d’œil derrière lui.

Comme souvent, le joueur de Chelsea propose une solution au porteur du ballon entre plusieurs joueurs adverses (ici Fabinho, Sadio Mané et Takumi Minamino). Puis, en une passe vers Rüdiger, Gilmour renverse la situation. Les Blues peuvent alors repartir de l’avant par la droite.

La Chelsea Academy porte ses fruits

Capable aussi de jouer en numéro 10, le joueur de Chelsea semble avoir toutes les cartes en main pour briller. Mais la concurrence féroce à son poste risque peut-être de freiner sa progression. Dans un milieu de terrain composé de N’Golo Kanté, Mateo Kovacic, Jorginho ou encore Ross Barkley, le Baby Blues va devoir se battre pour se faire une place dans le 11 de Frank Lampard.

Néanmoins, l’entraîneur anglais aime faire confiance à ses jeunes joueurs. Cette saison, l’Europe entière a pu admirer les prouesses de Tammy Abraham (23 titularisations), Mason Mount (29 apparitions en Premier League) et Fikayo Tomori. Comme Gilmour, les trois jeunes Anglais sont passés par la Chelsea Academy, mais ont quitté Londres pour pouvoir jouer et ainsi se faire les dents pour la Premier League. Ils sont aussi un peu plus vieux que l’Ecossais. À l’inverse, la trajectoire de Callum Hudson-Odoi semble plus similaire, au sens où l’ailier droit n’a pas quitté Chelsea. Changement de politique des jeunes ou simple coïncidence ? Peu importe, force est de constater que la formation de ces joueurs à la Chelsea Academy, débutée il y a près de 15 ans pour certains, commence à arriver à maturité.

Tammy Abraham et Mason Mount, symboles des Baby Blues.
Crédit photo : Getty Images

Au sein du troisième effectif le plus jeune du championnat anglais, Billy Gilmour devrait donc avoir sa chance lors des prochaines échéances. Chelsea a mis son centre de formation au cœur de son projet sportif, en témoignent les sept succès en FA Youth Cup en dix ans. Le club londonien n’avait auparavant gagné que deux éditions… il y a 50 ans.  L’interdiction de recrutement a aussi quelque peu forcé les Blues à s’appuyer sur ses jeunes. Et grâce au très bon travail de Frank Arnesen puis de Neil Bath, Chelsea s’est donné les moyens de pouvoir compter sur un vivier impressionnant de jeunes joueurs.

« L’âge n’est rien lorsqu’on joue avec personnalité » Frank Lampard

À l’instar de Jürgen Klopp, Frank Lampard n’hésite pas à utiliser les matchs de coupe pour mettre en avant ses jeunes joueurs.  Mais attention à ne pas s’emballer : l’Écossais de 18 ans n’a pas encore disputé dix matchs chez les pros qu’il est déjà comparé à la légende Paul Scholes. On ne sait toujours pas quand reprendra le football Outre-Manche, mais à n’en pas douter que les performances du natif de Glasgow seront scrutées d’un œil attentif…

Frank Lampard n’hésite pas à faire confiance à ses joueurs les plus jeunes. Crédit photo : Reuters
Crédit photo : Darren Walsh/Chelsea FC
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :