Divers

Formule 1 : Nouvelle saison, autant d’émotions

Avant l’arrivée de la nouvelle réglementation en 2021, il reste un championnat du monde à desservir. Après 5 mois de trêve, la Formule 1 est de retour. Lewis Hamilton remet donc en jeu son titre ainsi que Mercedes au niveau constructeur.

Les nouveautés de la saison 2020/2021

Tout d’abord, prenez vos agendas puisqu’on note deux nouveaux circuits. Le premier en Europe fait son grand retour : Zandvoort au Pays-Bas. Le second se trouve en Asie dans la capitale Vietnamienne : Hanoï. Il devait donc y avoir 22 circuits cette année, mais, à cause du Coronavirus, le Grand Prix de Chine (prévu pour avril) a été reporté. 

image
Zandvoort, un circuit à « l’ancienne » (via F1)

Zandvoort est un circuit situé juste à côté de la mer et possède une particularité : un énorme banking (virage 14) comme sur les circuits de Nascar ou d’Indycar. Cette piste est très exigeante puisque la moindre sortie de piste sera payé cash (l’herbe et les graviers se trouvent directement à côté de l’asphalte). Rendez-vous le 1er Mai pour voir l’armée de Max Verstappen mettre le feu dans les gradins.

Le second est une piste urbaine conçue spécialement pour la F1. En plein dans les rues de la capitale, le circuit propose de longues lignes droites ainsi qu’un troisième secteur très sinueux ressemblant beaucoup au COTA (Circuit Of The America). Le Vietnam accueillera la troisième manche du 3 au 5 avril (si tout va bien) et nous aurons à cœur de voir ce qu’Hanoï peut nous réserver.

image-1
Le circuit urbain d’Hanoï (via F1)

La seconde « nouveauté » est le changement (purement nominatif) de Toro Rosso qui a décidé de faire peau neuve en devenant Alpha Tauri avec une livrée plus sympathique. L’équipe de Pierre Gasly après une saison plus que réussie avec 2 podiums (Allemagne et Brésil) va tenter de rivaliser dans cette bataille du midfield qui s’annonce passionnante.

AlphaTauri_ATO1_2020_59f73-1200-800
Le plus jeune français étant monté sur un podium, Pierre Gasly,  accompagné de sa nouvelle voiture
Crédit photo : Auto Plus

Enfin, à noter l’arrivée d’un nouveau venu en F1, le canadien Nicholas Latifi chez Williams. Venant de F2, il remplace Robert Kubica. Il n’y a pas eu beaucoup de changements au niveau des pilotes hormis un pilote français qui fait son grand retour. Nous l’évoquerons un peu plus tard…

Un nouveau système qui fait débat 

Lors de tests hivernaux de Barcelone qui se sont déroulés lors de ces deux dernières semaines, un fait a retenu l’attention de tout le monde : le « Dual Axis Steering ». Développé par Mercedes, ce mécanisme au niveau du volant permet au pilote de l’amener vers lui. Par conséquence, les roues deviennent totalement parallèles. Ceci va permettre de faire baisser la traînée et surtout l’usure de pneus. Légal ou non ? Pour l’instant, ce nouveau mécanisme est totalement autorisé puisque la FIA a estimé qu’il ne transgressait pas le règlement.  Il va donc être très intéressant de voir comment Mercedes va l’utiliser, et son efficacité en course.

Le DAS en vidéo

Le retour d’un Français dans une équipe française 

Après une saison très décevante surtout au niveau des ambitions affichées, Renault a soif de revanche. Pour pouvoir enfin décrocher ce podium tant attendu, la marque au Losange a décidé de dire au revoir à Nico Hulkenberg pour le remplacer par un autre revanchard : Esteban Ocon. Après une année comme troisième pilote chez Mercedes, le Normand rejoint Daniel Ricciardo et constitue avec l’Australien une line-up très séduisante mélangeant talent et performance. 

Ocon:Ricciardo
Renault peut-t-il enfin monter sur le podium ? Crédit photo : News Sport auto

Si la voiture suit en ayant réglé les problèmes notamment au niveau du châssis, l’aérodynamique et de fiabilité, il faudra compter sur eux pour la bataille de la quatrième place au constructeur face à McLaren. 

Mercedes imbattable ? 

6 années consécutives que l’hégémonie de la flèche d’argent perdure. Qui peut donc détrôner l’écurie Allemande ? Ferrari a toujours semblé être la plus armée. Entre problèmes de stratégie et problèmes entre les pilotes, le cheval cabré a totalement raté sa saison. Charles Leclerc semble devenir le leader pour le championnat puisque Vettel n’est plus tellement lui-même face à la pression. Le monégasque a prouvé qu’il avait l’étoffe de la tunique rouge en remportant notamment deux victoires. Lors des tests, Ferrari a caché son jeu et a affiché en toute fin des performances intéressantes.

Red Bull a le vent en poupe. Après le pari très osé de privilégier Honda comme motoriste, ce choix s’est avéré payant. En effet, Verstappen s’est rapproché de la tête et s’est battu énormément de fois pour la victoire. Le lion a les crocs et va vouloir en découdre avec les Mercedes. La RB 16 a pour l’instant bien caché son jeu, il faudra attendre pour voir ses véritables performances.

Rendez-vous donc en Australie et plus particulièrement à l’Albert Park de Melbourne pour le début de cette saison qui s’annonce encore pleine d’émotions. Le grand prix aura lieu le 15 mars et les lumières s’éteindront à 6h10. 

Crédit photo : TRC
Thomas Collas

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :