Cyclisme

Nicolas Portal, du Team Sky au ciel

C’est le genre de nouvelles aussi inattendues que désagréables. Nicolas Portal, 40 ans, ancien cycliste professionnel et directeur sportif, est décédé des suites d’un arrêt cardiaque chez lui en Andorre. 

11 juillet 2008, 7ème étape du Tour de France. Luis Leon Sanchez s’impose sous les couleurs de la Caisse d’Epargne. A l’arrivée, Nicolas Portal, alors âgé de 28 ans, en grand altruiste qu’il était, savoure la victoire de son coéquipier : « C’est cool, on fait un super début de Tour, toute l’équipe va bien, c’est super. » Ce n’est pourtant pas un leader qui parle mais bien un « simple » coureur du Tour de France. Parlez au nom de l’équipe n’est ici pas du tout prétentieux. C’est la première qualité d’un futur très grand directeur sportif, capable d’une grande humilité pour mettre en avant les performances de son équipe.

Le Français a roulé sous les couleurs de la Caisse d’Epargne durant 4 saisons.
Crédit photo : DDM-MICHEL LABONNE

Car détrompez-vous, ce n’est pas le palmarès de coureur de Nicolas Portal que l’histoire retiendra. En effet, une unique victoire sur la 3ème étape du Dauphiné ne vous fait pas rentrer dans les annales. Lorsqu’on évoque Nicolas Portal, c’est au directeur sportif de la monstrueuse équipe Sky que l’on pense immédiatement. Vous savez, cette équipe qui a roulé sur la Grande Boucle entre 2012 et 2019, ramenant à 7 reprises le maillot jaune sur les Champs-Elysées avec 4 coureurs différents. Et ce genre de dynastie ne se construit pas en trois semaines. C’est un véritable travail de génie qu’a réalisé Nicolas Portal ces 10 dernières années, le tout dans le plus grand silence médiatique. Directeur sportif certes, mais Nicolas Portal était avant tout un véritable maçon. Devenir directeur sportif d’une équipe fondée un an auparavant pour la faire arriver au sommet aussi vite relève du génie tout simplement.

Car le Français avait toutes les qualités d’un grand directeur sportif. Mais parmi toutes ses qualités, une seule retient particulièrement l’attention, c’est sa communication. Si ses années chez Sky puis Ineos ont été frappées par de nombreux succès, l’équipe anglaise a aussi été touchée par de nombreux scandales. Et le Français a servi de carapace prenant tous les coups face à ces multiples tempêtes médiatiques. Grand communicant, charismatique au naturel, c’était ça Nicolas Portal. Mais c’était aussi le grand tacticien qui a su jongler entre plusieurs leaders (Froome/Thomas puis Thomas/Bernal), le passionné capable de taper du poing sur la table quand Froome tape, lui, une moto dans le Ventoux, le grand tacticien qui ne s’affole jamais dans les moments tendus, un perfectionniste qui trinque avec Wiggins, Froome, Thomas puis Bernal à la fin du Tour.

La Team Sky a atteint de nombreuses fois le zénith grâce à toi. A toi de rejoindre le Sky. Peace.

 

Crédit photo : LE PARISIEN/MAXPPP
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :