Football

Liverpool déjà champion d’Angleterre ?

30 ans déjà que Liverpool n’a pas été champion. Pourtant les Reds ne sont jamais loin de soulever le trophée. Liverpool est intemporel. Chaque saison l’équipe se place en tête d’affiche, chaque décennie les joueurs décrochent des titres européens et font vibrer les fans. Mais en Premier League, l’équipe tourne autour du pot. Cette saison 2019-2020, Liverpool est l’équipe que tout le monde attend après le sacre européen de l’an passé.

La saison 2019-2020 a commencé sur les chapeaux de roue. Des joueurs n’ayant pris que très peu de repos, des fessés à droite et à gauche. Les Reds se retrouvent rapidement leaders et invaincus jusqu’à ce week-end et ce malheureux 3 à 0 au Vicarage Road de Watford. Liverpool possède toujours 22 points d’avance sur leur dauphin, le trophée leur tend les bras. Cependant, ce n’est pas la défaite qui entraîne des doutes. Alors quel coup du sort les joueurs de ce club mythique peuvent-ils subir ?

The Telegraph Football essaye de gâcher la fête

Un article, un tweet et le monde s’emballe. Oui, les Reds peuvent ne pas être « couronnés champions d’Angleterre » à cause de l’épidémie du virus Covid-19. Les fans réagissent en nombre face à cette annonce qui anéantirait une saison aboutie de la ville des dockers.

Le Coronavirus menace de plus en plus de personnes sur la planète. L’OMS s’alarme depuis plus de deux mois et essaye de mettre en garde les pays pour limiter la propagation du virus. Le monde connaît une grande crise sanitaire. La panique gagne peu à peu chaque continent essayant tant bien que mal de gérer leurs populations.

Mais comment un virus peut-il troubler les championnats sportifs ? C’est, en fait, relativement simple. Les rassemblements de personnes dans un même lieu deviennent de plus en plus surveillés et certains sont suspendus. On pense notamment au semi-marathon de Paris, les matchs à huit clos de l’Inter Milan, le match reporté Inter-Juventus ou encore l’interdiction de se serrer la main dans certains championnats européens de basket. Les gouvernements essayent d’éviter les cluster, c’est-à-dire un rassemblement de personnes autour d’un cas contaminé.

Le cas de Liverpool

La singularité de Liverpool est à prendre avec de grandes pincettes et un conditionnel important. Même si l’information est relayée par certains médias au présent voire au futur, l’article de la branche sport du Telegraph n’a jamais utilisé un autre temps que le conditionnel. Rien n’est sûr et c’est même pour cette raison que la situation inquiète les fans de football anglais et surtout des Reds de Liverpool.

Un rêve déçu ?
Crédit Photo : L’Observateur du Maroc

Si le championnat venait à être écourté à cause de certains matchs reportés et n’ayant pas le temps d’être joué, Liverpool ne devrait pas être sacré champion d’Angleterre. Un mot revient quand on prononce cette phrase : pourquoi ? Le gouvernement britannique a laissé sous-entendre que les championnats sportifs pourraient être suspendus pendant deux mois entiers pour stopper le virus. De ce fait en regardant dans le règlement du championnat anglais, aucune règle ne stipule que l’équipe à la première position au moment de l’arrêt des matchs soit championne. Les journalistes sont souvent en désaccord mais l’information qui remonte le plus souvent est que les différentes divisions subiront une année blanche. Aucune équipe ne sera championne, aucune reléguée et aucune promue lors de la saison 2019-2020. Voilà à quelle sauce le football anglais pourrait être mangé.

Les matchs ne pourront être reportés cette année du fait d’échéances internationales présentes pour certains joueurs. Les footballeurs devront avoir du repos avant de pouvoir jouer les matchs de l’Euro ou des Jeux Olympiques.

La Premier League doit réagir et vite

Les organisateurs du championnat anglais ne s’étaient jamais posé la question d’un accidentel arrêt des matchs en mi-saison. Ils n’y avaient, tout bonnement, jamais pensé ! Mais avec le virus qui arrive en Europe et pour nous en France, le Royaume-Uni redoute pleinement l’épidémie. Ceci pousse à la mise en place de nouvelles règles et vite avant que le virus n’atteigne l’île. Pour l’instant, tout va bien en Angleterre. Les cas de contaminations sont rares voire inexistants et les championnats continuent d’avoir lieu.

Les bureaux de la fédé doivent tourner à plein régime
Crédit Photo : Daily Mail

Certaines sources stipulent que des réunions à huis clos ont lieu dans les bureaux anglais de la fédération pour déterminer la marche à suivre. Sacré Liverpool champion en milieu/trois-quart de saison ? Faire subir une année blanche ? Dans tous les cas, certains ne seront pas contents. Les hommes de Jurgen Klopp possèdent une avance considérable, ne seront-ils pas déçus de ne pas pouvoir vivre à fond un moment inoubliable ? Des équipes seront-elles désavantagées aux accessions en coupe d’Europe ? Tant de questions qui auraient pu être évitées grâce à un règlement fixe.

Ce n’est pas la première épidémie que le monde connaît mais c’est pourtant la seule qui touche également le domaine sportif. Les fans, joueurs, entraîneurs, staffs des club de Premier League attendent maintenant impatiemment de savoir si leur saison est à jeter à la poubelle. Ceci pourrait être un coup dur pour les nombreux joueurs sud-américains ou africains ayant participé à la CAN ou à la Copa America. Des joueurs comme Sadio Mané, Roberto Firmino, Mo Salah sont principalement concernés. Ils n’ont pris peu de vacances pour aider leur club à sortir de la disette de championnat et cela pour rien ?

Dans les autres championnats ?

Les championnats de football européens concernés par l’épidémie sont inévitablement la Serie A et la Ligue 1 Conforama présentant des cas de figures opposés.

En Italie, pays européen le plus touché par le virus à cette heure, les championnats se poursuivent pour ne pas décevoir les clubs. Pour pallier les inévitables rassemblements dans les stades, les organisateurs décident de ne pas ouvrir les portes aux supporters. Des matchs professionnels à huis clos ou reportés et des matchs amateurs reportés, voilà la recette italienne. Même si des stades vides sonnent creux, sont déprimants et entraînent des pertes d’argent, le championnat peut se poursuivre « sans risque ».

Le virus est nouveau en France et la FFF ne s’est toujours pas prononcée. Le gouvernement, quant à lui, interdit tout rassemblement de plus de 4500 personnes dans des lieux confinés ou alors des événements attirant une population internationale. C’est pourquoi le match ASVEL-Monaco ou le semi-marathon de Paris n’ont pu avoir lieu. Les matchs de football ne sont, pour l’instant, pas concernés hormis des clubs pouvant fermer le toit du stade.

Le cas de l’épidémie de Coronavirus n’est pas à prendre à la légère. Les pays doivent se préparer efficacement pour protéger leur population. La fermeture des stades et des championnats seraient un coup dur pour tout amoureux de sport mais la santé doit être privilégiée. Liverpool peut ne pas être champion, c’est un fait irréfutable. Il ne faut, cependant, pas mettre la pression sur des dirigeants d’instances sportives responsables de milliers de personnes.

Crédit Photo : The Liverpool Offsid
Thomas FRAISSE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :