Basket-ball NBA

Tyler Herro : Un début 2020 fulgurant

Nous arrivons à la fin d’un mois de janvier fort en émotion. On continue notre suivi mensuel de Tyler Herro, le jeune talent du Heat qui n’a pas arrêté de nous régaler en ce début d’année 2020. Intégré pour de bon dans le fougueux effectif de Miami, Herro est bien lancé pour peser de plus en plus lourd dans la grande ligue.

Tyler « Buckets » Herro ! Surnommé ainsi par ses fans, ce sobriquet semble convenir à merveille pour le rookie du Heat. Le shooteur fou continue de mettre le feu (presque) à chaque fois qu’il rentre sur le terrain. Ses performances de plus en plus impressionnantes au shoot se multiplient et l’adresse de Tyler semble s’améliorer match après match.

Sniper Floridien

Ne le laissez jamais sans surveillance. Herro peut prendre feu n’importe quand et vous n’êtes jamais à l’abri de vous prendre une volée de shoots mortels sortie de nulle part. Imprévisible et assez audacieux, Tyler n’a pas ralenti en ce mois de janvier. 39 % à trois points sur le mois ! Son adresse redoutable lui permet de sanctionner les défenses dès qu’elles le laissent un peu trop respirer. La grande majorité des points qu’il inscrit viennent justement de derrière la ligne à trois points. Sur les 140 unités qu’il a inscrit au cours des 12 matchs auxquels il a pris part en janvier, 81 points viennent de derrière l’arc. On peut parfois critiquer ses décisions, mais il faut bien admettre que son shoot, sa gestuelle et sa confiance sont impressionnants. En bref, Tyler adore shooter et on adore le voir shooter.

Quand on vous dit qu’il a confiance en lui :

Plutôt régulier sur le mois, avec une moyenne de 12 points, 4 rebonds et 1,8 passes décisives, le « Boy Wonder » de Miami a eu quelques petites fulgurances. Il a fini 4 matchs avec au moins 15 points, dont une énorme performance à 25 unités lors d’une victoire en prolongation contre Washington le 23 (coïncidence…?). Aucune bavure pendant cette rencontre, avec un joli 7/9 à trois points pour finir meilleur marqueur de la rencontre pour Miami.

Un jeu complet qui reste à être affirmé

Néanmoins, malgré ce mois plein de positif pour le rookie, certains écueils se font voir par moments. Les détracteurs  de Herro adorent souligner que, mis à part shooter, il ne sait rien faire offensivement. Bien entendu… c’est faux. Mais il est vrai qu’il pourrait mettre plus à profit cette adresse folle pour se créer d’autres options que le tir à trois points. Les défenses ont si peur de le laisser ouvert derrière l’arc qu’il est presque tout le temps collé par son défenseur. On aimerait donc le voir utiliser cela à son avantage en coupant plus souvent en backdoor vers le cercle par exemple. A chaque fois qu’il a commencé à jouer de cette façon, cela à presque toujours porté ses fruits. La défense ne s’attend plus à le voir couper et ça la prend à contre-pied.

Tyler Herro shoot

Crédit photo : therookiewire.usatoday.com

En attaquant un peu plus le cercle, il obtiendrait aussi plus d’opportunités sur la ligne des lancers francs. Actuellement, Herro prend moins de deux lancers francs par matchs. Cette moyenne est très faible quand on prend en compte son énorme capacité au shoot. Il a largement le potentiel pour faire parti du club très fermé des 50/40/90 (50 % au shoot, 40 % à trois points et 90 % aux lancers francs). Son style de jeu est probablement dû en parti à des directives de Spoelstra, mais Tyler a un jeu très complet qui n’est pas encore tout à fait assez mis en avant. Bien sûr, il n’est qu’un rookie et le coaching staff du Heat saura sans aucun doute trouver les clés pour débloquer le potentiel du jeune ailier. En attendant, on va chercher notre pop-corn et on continue d’admirer le spectacle que l’armada floridienne nous propose.

Le Heat est actuellement 3ème de la conférence Est avec 32 victoires pour 15 défaites. Le chemin vers les playoffs semble tout tracé pour Miami. Vivement le All Star Week-End pour pouvoir apprécier les perfs’ de Herro, Adebayo et Butler. Herro jouera dans le Rising Star Challenge tandis que ses deux coéquipiers prendront part au All-star game de Chicago.

Crédit photo : miamiherald.com
Jean-Baptiste BREEN

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :