Non classé

Un vent de fraîcheur souffle sur le XV de France

Après plusieurs années de galères et de déceptions, l’équipe de France de rugby commence enfin un nouveau cycle. On le savait, c’est à Fabien Galthié que revient la lourde tâche de réanimer ce XV de France. Celui-ci vient d’annoncer les noms des 42 joueurs qui (on l’espère !) lui permettront d’y arriver. Des surprises, de la jeunesse, des absents, cette liste nous permet d’y voir un peu plus clair sur le nouveau projet de notre équipe de France. Nous vous proposons donc de revenir sur les choix forts de Fabien Galthié et plus largement sur les motifs de satisfactions que nous inspire ce vent de fraîcheur sur le rugby français.

Cela faisait maintenant plusieurs mois que nous l’attendions : la première liste de Fabien Galthié en tant que sélectionneur de l’équipe de France est enfin arrivée ! Exit Brunel et ses choix discutés, place à la jeunesse et au talent de la nouvelle génération.

Pour cette liste, le nouveau sélectionneur avait donc choisi de ratisser large en appelant 42 joueurs en vu du prochain Tournoi des Six Nations. Un choix réalisable grâce à l’accord signé entre la Fédération (FFR) et la Ligue (LNR) le 31 décembre, pour mettre à disposition du sélectionneur les 42 joueurs demandés. Une étape importante pour l’avenir du rugby français quand on sait que les relations entre les 2 organismes n’ont pas toujours été au beau fixe ces dernières années. Ces événements s’inscrivent dans la continuité des choix forts faits par Fabien Galthié pour mettre en place son nouveau projet de la meilleure des manières. Les entretiens individuels avec tous les joueurs susceptibles de faire partie de l’équipe et ses visites dans des villages du Lot et des Landes en font partie.

 

La jeunesse pour mot d’ordre

Julien Hériteau, Mohamed Haouas, Maxime Lucu et Alexandre Fischer, 4 surprises de la liste des 42

Pour cette première liste de l’ère Galthié, le staff des bleus a choisi de renouveler largement l’effectif. Résultat, seulement 16 des 42 appelés ont réalisé la préparation pour la Coupe du Monde 2019. 24 ans de moyenne d’âge, 8 sélections de moyenne et 19 joueurs faisant leur première apparition sur la liste : le moins que l’on puisse dire c’est que le sélectionneur et ses adjoints ont bousculé la hiérarchie. Julien Hériteau, Mohamed Haouas, Cyril Cazeaux… Les surprises sont nombreuses du côté des appelés. Mais des surprises, il y en a aussi du côté des absents : Yoan Huget, Maxime Médard, Sofiane Guitoune ou encore Arthur Iturria n’ont pas été retenus. Ce qui laisse un seul trentenaire dans le groupe en la personne de Bernard Le Roux. Mais malgré ce large remaniement, Fabien Galthié le martèle, ils n’ont pas fait de « jeunisme » :

«On n’a pas fait du jeunisme… On s’est concentré sur les forces en présence, sans faire un focus sur l’Angleterre. Il nous semble que nos choix sont le plus équilibré possible. »                                          Fabien Galthié en conférence de presse

L’objectif est donc clair, préparer le mondial 2023 tout en étant compétitif au plus haut niveau le plus rapidement possible.

Un nouveau capitaine

Le renouvellement passe aussi par l’avènement de nouveaux leaders du côté du XV de France, un domaine où Guilhem Guirado a souvent paru esseulé ou impuissant ces derniers mois. L’ancien capitaine parti, il fallait lui trouver un successeur. Plusieurs noms ont circulé ces dernières semaines, Jefferson Poirot, Gael Fickou, mais c’est finalement Charles Ollivon qui a été retenu par le staff des bleus. Un joueur au parcours semé d’embûches mais qui montre tout son potentiel ces derniers mois sous le maillot bleu. Après avoir enchainé les blessures, le toulonnais est revenu en force la saison dernière pour accrocher une sélection en Coupe du Monde et s’imposer comme un cadre de ce nouveau projet. Une remise en question du capitanat n’est toutefois pas à exclure puisque le troisième ligne a été nommé capitaine « pour le Tournoi des Six Nations ».

Un staff qui a de l’allure

On le sait, pour performer au plus haut niveau, le rôle de l’encadrement est primordial. C’est pourquoi ce XV de France 2.0 n’a rien laissé au hasard. Certains membres avaient déjà rejoint l’équipe pour la préparation à la coupe du monde, d’autres sont arrivés juste après. Qu’importe, ils sont tous là aujourd’hui et le staff de Fabien Galthié a fière allure. Laurent Labbit pour l’attaque, Shawn Edwards pour la défense, Ghezzal et Servat à la conquête et Thibault Giroud à la performance : les spécialistes ne manquent pas. Le nouveau sélectionneur a pris grand soin de bien s’entourer et s’est même permis d’aller piocher chez les cadors de top 14 (Racing 92, Toulouse, Toulon) ou chez une grande nation du rugby (Pays de Galles pour Edwards). Sans oublier l’inévitable Raphaël Ibanez qui officiera sous l’étiquette de manager général et qui permettra à Fabien Galthié de se concentrer sur la tactique. Un bon point quand on sait que le sélectionneur, unanimement reconnu pour sa connaissance du jeu est régulièrement critiqué pour sa gestion humaine.

Le premier match de ce XV de France nouvelle version se déroulera le 2 Février prochain contre l’Angleterre et pourra nous donner un premier aperçu du travail effectué. En attendant, tous les espoirs sont permis…

Crédit photo : Midi Olympique
Marius Joly

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :