Divers

Le jour où…François D’Haene a triomphé de Kilian Jornet

Nous sommes le 1er septembre 2017 et l’Ultra Trail du Mont-Blanc va être témoin de l’une des plus belles courses de l’histoire de l’ultra-trail. Les acteurs ? François D’Haene, Xavier Thévenard, Kilian Jornet et les américains Jim Walmsley et Tim Tollefson. 

Les acteurs

LA Légende, « l’Ultra-terrestre », les surnoms de Kilian Jornet sont nombreux, tant le coureur fascine. Triple vainqueur de l’UTMB en autant de participations en 2017, l’Espagnol arrive avec l’étiquette de super-star. Depuis 10 ans, il enchaîne les victoires et les records. Pêle-mêle, on retrouve le record de l’ascension du Mont-Blanc, du Denali mais surtout la fameuse double ascension de l’Everest en une semaine. Ajoutez à cela des titres en skyrunning et vous comprenez que le gars n’est pas là pour trier les huîtres.

En face, un gars du ch’nord, François D’Haene qui possède de sérieuses références : 80km du Mont Blanc en 2012 et 2013, l’UTMB en 2012 et 2014 ou encore La Diagonale des Fous en 2013. Costaud. Autre frenchie, Xavier Thévenard, double vainqueur (désormais triple après sa victoire en 2018) de l’UTMB, est en confiance  après son succès sur le 80km du Mont-Blanc.

Xavier Thevenard, un des favoris de cet UTMB 2017.
Crédit photo : U-Trail

Autres belligérants à cette bataille, les Américains alias les spécialistes des « je suis impressionnant aux USA mais je me fais dessus en Europe ». On retrouve le plus digne représentant de cette spécialité : Jim Walmsley. Le bonhomme d’un mètre quatre-vingt deux arrive à Chamonix pour sa première à l’UTMB avec un objectif : « gagner ». Culotté. À l’image de ses tactiques de course d’ailleurs. Rajoutez à tout ce beau monde Tim Tollefson, 3ème de l’édition précédente et vous obtenez là une course d’un niveau historique. Rarement, l’UTMB avait proposé un plateau aussi dense qu’en 2017.

La course

Alors que les courses de la semaine (CCC et OCC) s’étaient déroulées dans des conditions météorologiques compliquées, la « course de tous les superlatifs » allait se dérouler dans des conditions « correctes ». Au programme pour les coureurs : 170 kilomètres et plus de 10 000 mètres de dénivelé dans le froid, entre les Alpes suisses, françaises et italiennes. Sacré menu. Très vite, quatre favoris se détachent des 2 500 participants : François D’Haene, Kilian Jornet, Jim Walmsley et Xavier Thévenard. Ce dernier va néanmoins lâcher du lest dans le col du bonhomme. Ils ne sont donc plus que trois à l’avant.

Puis, durant la nuit, Jim Walmsley allait – encore une fois – montrer tout son talent de tacticien. En effet, l’Américain ne va cesser d’attaquer ces deux compagnons mais va les attendre à chaque fois. Une drôle de stratégie qui va lui coûter beaucoup d’énergie. Walmsley va être lâché par D’Haene et Jornet au 100ème kilomètre. Presque une habitude. Il ne restait que François D’Haene et Kilian Jornet en tête. Le duel tant attendu pouvait commencer. Et c’est le Français qui prit les devants. Jornet était victime d’un petit coup de moins bien et le vigneron (D’Haene est aussi vigneron, en parallèle de sa carrière sportive) en profita pour prendre une dizaine de minutes d’avance.

Pour la première fois en quatre participations, Kilian Jornet ne remporte pas l’UTMB.
Crédit photo : Pascal Tourn/D.R
Jim Walmsley (à droite) fut le principal acteur du début de course.
Crédit photo : Franck Oddou/L’Equipe

Trop solide, trop régulier, le natif de Lille est serein et ne sera jamais rattrapé par le Catalan. Ce dernier était sûrement trop émoussé de ses récents exploits (double ascension de l’Everest, victoire à la Hard Rock et succès sur la Sierre-Zinal deux semaines auparavant) même si rien n’est impossible avec « l’Ultraterrestre ». L’écart entre les deux hommes va se stabiliser autour de la quinzaine de minutes. Kilian Jornet est battu. Après plus de 19h d’effort (record de l’épreuve), François D’Haene remporte la « victoire la plus marquante de sa carrière ». L’exploit est là. L’image est belle. Deux champions au palmarès impressionnants avec autant de respect l’un pour l’autre. Ce sport est noble et cette course tant attendue nous l’a rappelé. Ces deux champions auront écrit la plus belle page de la plus belle course du monde de l’ultra-trail. L’édition la plus relevée sur le papier a tenu toutes ses promesses et a offert un duel de titans.

C’est à La Fouly que François D’Haene a pris les choses en main.
Crédit photo : UTMB/D.R

Derrière, grâce à une régularité notable, Tim Tollefson prend la 3ème place. 4ème, Xavier Thévenard finit devant Jim Walmsley. À noter aussi la 6ème place de Pau Capell, futur vainqueur de la course.

La suite

Depuis cette course mémorable, les deux ultra-traileurs continuent de glaner succès et records. De son côté, François D’Haene a remporté L’Echappée Belle en un peu moins de 24h (record de l’épreuve) mais surtout une 4ème Diagonale des Fous en 2018, devenant ainsi le plus titré de l’épreuve.  Kilian Jornet n’est pas en reste puisqu’il a remporté deux fois Sierre-Zinal (7ème succès au total et record de l’épreuve) et continue de s’imposer partout où il court (Marathon du Mont-Blanc, Zegama-Aizkorri,…). Néanmoins, sa saison 2018 avait été marquée par une fracture du péroné qui l’a éloigné des courses durant quelques mois. Anecdotique pour un champion de son calibre…

Crédit photo : Olivier Vin
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :