Tennis

Françaises de l’année – Top 3 : Kristina Mladenovic, reine du double

L’année 2019 se termine, Les Olympistes ont décidé de placer Kristina Mladenovic sur la troisième marche du podium. Sportive de second rang, très peu citée dans ces types de classements, elle a connu une année marquée de francs succès. Retour sur l’année 2019 de Mladenovic.

Madame Double

Cette année a été l’année de l’excellence pour Kristina Mladenovic et de sa compère hongroise Timea Babos. Présentes sur toutes les grandes échéances de manière individuelle et en double, les deux joueuses ont été beaucoup plus performantes en collaboration. Elles se sont imposées comme les joueuses principales du circuit mondial de double féminin.

Malgré une première échéance pour la française, à Brisbane, avec une autre tenniswoman du nom de Galina Voskoboeva, Mladenovic s’est vite retournée vers Babos pour l’Open d’Australie afin de défendre leur titre. Premier tournoi de l’année 2019, avec sa compère de toujours, première finale et malheureusement première défaite face à une collaboration sino-australienne. Les deux joueuses sont alors rentrées dans une série « noire » avec un manque de régularité, tombant souvent lors des premiers tours des tournois (Dubaï ou Miami respectivement en 1/8 et 1/16ème de finale).

Kristina Mladenovic et Timea Babos aux Masters en double
Crédit Photo : Orange Sport

Il a fallu, pour ces deux joueuses, sortir la tête de l’eau. Ce fut chose faite à l’Open d’Istanbul. Comment résumer ce tournoi ? En un mot : facilité. Les deux joueuses ont prouvé qu’elles restaient au meilleur niveau, en écrasant chaque adversaire sur leur passage. Un seul set concédé (sur le tournoi !) en 1/4 de finale, une finale expédiée (6/1 – 6/0) et une confiance retrouvée. Malgré l’importance du tournoi d’Istanbul, Mladenovic avait un objectif en vue : gagner chez elle, en France, sur la terre battue du mythique Roland Garros. L’objectif de la saison était fixée et personne ne pouvait les arrêter. Un Grand Chelem est souvent source d’adversité importante. Cette doublette est allée remporter le titre sans sourciller.

L’objectif atteint, il restait trois grandes échéances: Wimbledon, l’US Open et les Masters féminin en double. Les deux Grands Chelems n’ont pas été très probants de l’efficacité de la doublette, loin de là… Mais, on va dire, il faut toujours descendre pour pouvoir s’élever. Les Masters restent l’un des tournois les plus difficiles de l’année. Mladenovic et Babos ont su sortir des poules avec trois victoires pour affronter en demi-finale la doublette sino-australienne Stosur-Shuai. Cet affrontement reste le match le plus serré de l’année. Après un set remporté 6 à 1 par leurs adversaires, les joueuses franco-hongroises ont relevé la tête en remportant le deuxième set 6 à 4 avant de terminer dans un troisième set (sans tie-break) sur le score de 10-8. Cette victoire était implicitement synonyme de victoire du tournoi, ce qu’elles ont réalisé avec une grande facilité en finale.

Les deux compères ont donc remporté deux tournois majeurs tout en restant au premier plan à chaque tournoi.

Une année difficile en simple

Avec une année aussi chargée en double, Kristina Mladenovic n’a pas pu briller sur le plan personnel en simple. Elle a, souvent, fait le choix de « sacrifier » son tournoi simple pour écraser celui en double. Elle n’a donc pas pu montrer l’étendu de son talent.

Crédit Photo : La Croix

Les quatre Grands Chelems ont été bâclés par Mladenovic se faisant sortir au premier tour à l’Open d’Australie, puis au second tour à Roland-Garros, Wimbledon et à l’US Open. Ses meilleurs résultats restent des demi-finales, comme par exemple lors de son dernier tournoi de l’année à l’ITF Emirats Arabes-Unis. Elle s’est inclinée en deux sets contre l’Ukrainienne Sigur.

L’exploit FedCup

Les joueuses tricolores nous ont fait rêver cette année, remportant tour après tour jusqu’au sacre suprême. Les Françaises ont alors remporté leur 1/4 de finale face à la Belgique (3-1) puis la demi-finale face à la Roumanie (3-2) à Rouen avant d’aller défier les Australiennes à Perth. C’est à ce moment-là que Kristina Mladenovic est sortie de sa boîte. Trois matchs joués, dont deux simples, et trois victoires. Les deux Françaises Caroline Garcia et Kristina Mladenovic ont offert le titre à la France sur un double décisif.

Crédit Photo : Eurosport

Kristina Mladenovic est une sportive de second rang, mais pour cette année 2019 très réussie et pour la remercier du titre en FedCup, Les Olympistes l’ont élue à la troisième place de la sportive française de l’année.

Crédit Photo : Roland-Garros
Thomas FRAISSE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :