Divers

Français de l’année – Top 3 : Vincent Luis, le titre mondial…avant le graal olympique ?

Au terme d’une saison 2019 régulière, Vincent Luis est devenu le premier Français champion du Monde de triathlon sous la formule WTS. Retour sur une année fantastique pour le triathlète originaire de Vesoul.

Un choix payant

Evoquer Vincent Luis, c’est parler d’un bosseur hors-pair. Celui qui a dédié sa vie au triathlon est souvent cité parmi les exemples à suivre. Humble, persévérant, Luis a tout pour plaire. Et maintenant, le Français se met à gagner. Voilà de nombreuses années que le triathlète de 30 ans est parmi les meilleurs mondiaux. Depuis 2012, Vincent Luis s’entraînait autour de Reims dans une structure d’athlètes sous l’égide de Farouk Madaci. Mais, pour cette saison, le triathlète originaire de Vesoul a décidé de changer. Exit Reims, direction l’Arizona. Désormais, Luis s’entraîne avec les stars du triathlon comme Mario Mola (triple champion du Monde 2016, 2017 et 2018), Jacob Birtwhistle ou sa compagne Taylor Spivey. Là-bas, à plus de 2 000m d’altitude, le tricolore s’entraîne avec ses adversaires en course, dans des conditions extrêmes. En effet, à cette altitude, l’oxygène se raréfie et il fait parfois plus de 35 degrés !

Vincent Luis s’entraîne aux Etats-Unis depuis juin 2018
 Crédits photos : @vincentluistri

Ce choix de changer de structure d’entraînement semble avoir payé. En effet, ces dernières saisons, le Français de 30 ans était souvent placé mais rarement gagnant. En 2019, Vincent Luis s’est mis à gagner et cette régularité lui a permis de glaner son premier titre de champion du Monde.

« Le deuxième est le premier qui perd »

Ce n’est pas compliqué, en 2019, Vincent Luis a pris le départ de 9 triathlons internationaux et a toujours terminé dans les six premiers ! Si on y regarde de plus près, on voit que le tricolore s’est imposé 3 fois (dont une victoire sur l’épreuve inaugurale à Yokohama au Japon), c’est à dire sur un tiers des épreuves auxquels il a pris part ! Désormais, Luis est le boss du triathlon mondial : vice-champion du Monde 2018, vainqueur de la Super League Triathlon (circuit international de compétitions de triathlon à travers le Globe) début 2019 puis champion du Monde 2019. Sacrée progression.

Dès le début de saison, Luis a montré qui était le patron
Crédit photo : ITU Media

Tout ne fut pas facile pour le tricolore. Il a en effet fallu attendre la dernière épreuve de la Coupe du Monde, à Lausanne, pour valider mathématiquement son titre mondial. Et comme un clin d’oeil au destin, c’est à Lausanne, la ville du CIO, que le natif de Vesoul a remporté le graal mondial.

Vincent Luis a aussi glané le titre de champion du monde de relais mixte. Avec Cassandre Beaugrand, Emilie Morier (championne du monde U23) et Léo Bergère, le Vésulien a remporté ce titre pour la troisième fois, après 2015 et 2018. Ce relais sera un grand espoir de médailles aux JO de Tokyo, l’objectif principal du triathlète français…

Les JO ou rien

C’est désormais l’objectif numéro 1 de Vincent Luis : devenir champion olympique, d’autant plus qu’aucun triathlète français n’a ramené de médailles olympiques des JO. C’est aussi le seul titre qui manque à son palmarès. 11ème en 2012 et 7ème en 2016, c’est bien en à Rio que la déception avait été grande. En effet, Vincent Luis s’était beaucoup investi pour le rendez-vous brésilien et la 7ème place était loin de ses espérances. « Ça fait 4 ans que je suis fatigué » avait-il déclaré après la course, évoquant même une potentielle coupure dans sa carrière. Tout ça est désormais derrière et Vincent Luis semble sur-motivé pour ramener la médaille à la maison…

Vincent Luis rêve du graal olympique
Crédit photo : AFP/Fabrice Coffrini

 

Crédit photo : Wagner Araujo/ITU
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :