Basket-ball NBA

Coup de Gueule : Adieu défense en NBA !

« Chère NBA,

Voici plus de 70 ans que tu fais rêver des millions de passionnés de basket à travers le monde. Chaque décennie était particulière et dominée par des joueurs exceptionnels. Outre les Bill Russell, Wilt Chamberlain, Magic Johnson, Larry Bird ou autre Michael Jordan, de nombreux joueurs nous ont émerveillés malgré des qualités intrinsèques inférieures. Et surtout, d’un point de vue européen, merci d’avoir réussi à intégrer nos joueurs à ta table. Nous retiendrons évidemment le regretté yougoslave Drazen Petrovic, le grand blond allemand Dirk Nowitzki ou encore notre « petit » frenchie au numéro 9, qu’il me semble inutile de nommer… Avec tous ces joueurs, tu as su également écrire des scénarios incroyables. De « The Shot » à « The Block » en passant par les « Twin Towers » de San Antonio, autant d’anecdotes et de rêves à partager.

 

Mais aujourd’hui tu me déçois, chère NBA. C’est avec la larme à l’œil, la gorge serrée que j’annonce que je te quitte. Je reviendrai te voir chaque printemps, promis ! La raison ? Je suis tombé amoureux d’une autre…, ta petite sœur, aux airs européens, prénommée Euroleague. Toute la saison, celle-ci me fait rêver.

Ce qu’elle a de plus que toi ? Absolument rien et tout en même temps. La chose la plus importante à mes yeux, celle qui fait chavirer mon petit cœur de fan, c’est la défense. Elle sait me toucher en n’interdisant, tout d’abord, pas la défense dans la raquette (quelle ânerie cette histoire des trois secondes en défense), elle me transcende à chaque contre, me fait vibrer à chaque panier contesté par une défense rugueuse. Comme dirait notre prodige slovène :

« Il est plus facile de scorer en NBA qu’en Europe » – Luka Doncic

Crédit Photo : Basket USA

Elle est bien loin l’époque des Bill Russell, Scottie Pippen et autres chiens de gardes. 2019, l’année de fin de la mascarade ? On l’espère tellement… Comment vouloir élire des joueurs MVP s’ils ne se préoccupent que de marquer des points ? On dit que Michael Jordan est le meilleur attaquant, couplé du meilleur défenseur à son poste de l’Histoire. Aujourd’hui, les meilleurs joueurs ne sont que des attaquants. Car oui, on a souvent craché sur la défense de Carmelo Anthony dans les années 2000-2010, alors qu’aujourd’hui des joueurs tels que James Harden, ne parviennent même pas à se concentrer plus de 3 secondes en défense et restent adulés par les fans. Oui je le pense, et aujourd’hui je l’affirme, tu es tombée bien bas défensivement ; et certains experts encensent des joueurs qui seraient passés pour des charlatans il y a vingt ans (Coucou Draymond !). Qu’as-tu fait pour en arriver à cette tristesse défensive, où tout tourne autour des statistiques ?

Déjà, à l’époque de Don Nelson, tu as senti le vent tourner. Le small ball est né de la tête de ce monstre. Oui Don, tu as transformé notre Ligue, notre bien le plus précieux. Manute Bol comme seul rempart défensif… Sérieux ?! Pourtant, tu n’es pas le seul à blâmer…

Tu savais que ça allait être ton tour, Baby Face. Stephen Curry, triple champion NBA, double MVP mais surtout nouveau révolutionnaire. Shooter à 18 mètres ça ne me pose aucun problème, mais tu es en train de créer une armée de jeunes qui veulent à tout prix te ressembler. Et les jeunes imitent leur idole. Après Magic, MJ, Iverson, c’était ton tour. Et tu as réussi, bravo ! Tu as influencé des millions de personnes, y compris moi, voulant toujours shooter à trois points. Malheureusement, depuis ton arrivée dans la ligue, on ne parle que de tes exploits offensifs. Les supporters et les experts t’adulent à chaque panier marqué. Pourquoi parle-t-on toujours du côté offensif ? Tu en es la réponse. Tu as révolutionné la NBA, tu seras une légende incontestée… Ton style de jeu ne correspondait pas à la ligue, tu ne t’es pas adapté, la ligue s’est adaptée à ta personne. Il a fallu faire des concessions, comme dans toute relation. De nombreux fils sont nés de ton union avec la NBA (Trae Young notamment) et tu as remplacé l’ex-copine de la NBA… : la défense, dont  tu ne te préoccupes pas du tout. Les performances défensives de ton Splash Brother ? Elles sont étouffées par tes élans d’arrogance. Certains te voient comme un révolutionnaire (aimé ou détesté), moi je te vois comme un assassin. J’espère que tu changeras en vieillissant.

Et puis, je pourrais aussi évoquer ton cas, petit barbu de Houston. Mais bon, le silence est la meilleure des solutions face au dédain que tu portes à la défense…

Bien évidemment, tout n’est pas tout blanc ni tout noir. On l’a senti venir, et c’est arrivé. Aujourd’hui, toi NBA,  tu essayes de réaffirmer ce côté défensif. Tu encourages des joueurs comme Rudy Gobert, Kawhi Leonard ou encore Patrick Beverley. Tu ne pourras évidemment pas éteindre le feu qui anime tout fan sensé, mais sauras-tu te faire pardonner ? Arrêtons la mascarade, sortons les bras et partons en guerre. Je ne te quitterai pas définitivement, bien sûr. De nombreuses histoires s’écriront dans une autre décennie, et je veux en être témoin. Mais s’il te plaît réagis ou les fans réagiront ! Je t’aime de tout mon cœur, mais il est venu le temps des changements.

 

Cordialement,

Thomas FRAISSE

 

PS : Si tu peux donner un petit coup de pouce aux Cavs (comme un lottery pick en notre faveur), les supporters n’attendent que ça. »

Crédit Photo : SteemKR

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :