Cyclisme

Jour 17 : Strava, l’appli préférée des sportifs

En ce 17ème jour du calendrier de l’Avent, les Olympistes se penchent sur l’appli star des pelotons amateurs, des clubs d’athlétisme et de triathlon : Strava. Fondé en 2009, cette application permet à des dizaines de millions de sportifs du monde entier de comparer leurs performances. 

Comment ça fonctionne ?

A l’aide de votre smartphone ou d’une montre connectée, Strava enregistre votre activité et vous propose ensuite un panel entier d’informations sur votre performance : nombre de kilomètres, fréquence cardiaque, dénivelé, vitesse,…. De la même manière qu’un réseau social traditionnel, vous pouvez vous abonner à d’autres sportifs, rejoindre des clubs, commenter ou encore envoyer des « kudos » (l’équivalent des J’aime sur Facebook).  De plus, il est possible de comparer ses performances avec les autres utilisateurs sur des segments. Ces segments sont des portions de route, créées par les utilisateurs où le meilleur sur celui glane un « KOM » (King Of the Mountain).

Aperçu d’une sortie et des différentes stats’ proposées
Crédit photo : Strava Matthieu Heyman

« Si ce n’est pas sur Strava, ça ne s’est jamais produit »

Aujourd’hui, 48 millions d’utilisateurs utilisent de manière régulière l’application américaine. Et cette success story n’est pas prête de s’arrêter ! Chaque mois, un million de nouveaux utilisateurs sont recensés. Cela va du sportif du dimanche à des professionnels tels Romain Bardet, Chris Froome, François D’Haene ou Kilian Jornet. On peut également citer pêle-mêle Laurent Jalabert, Thibaut Pinot, Anton Krupricka ou encore Cameron Wurf. Ce dernier, véritable référence dans le monde de l’Ironman, fait partie des athlètes les plus suivis. Auteur de perfs’ ahurissantes et disponibles pour ses fans, voilà la recette de sa popularité sur Strava. « Si ce n’est pas sur Strava, ça ne s’est jamais produit » Voilà sa célèbre maxime reprise par beaucoup dans le monde de la bicyclette lorsque ton pote mytho te fait croire qu’il est meilleur que toi.

Toutes les tranches d’âge sont sur Strava même si les jeunes restent toutefois majoritaires. Le monde amateur est conquis, et voilà pourquoi…

Pourquoi Strava fonctionne aussi bien ?

La présence de ces professionnels permet aux amateurs de voir leur charge d’entraînement, leurs séances spécifiques, leurs lieux de prédilection pour s’entraîner,… Ces données se trouvent nulle part ailleurs. Mais c’est surtout le côté convivial de l’application qui fait son succès. Strava permet de mettre en relation des sportifs de la même région. Ces sportifs ne se seraient peut-être jamais rencontrer sans cette appli. Ces rencontres permettent aussi de se motiver à se bouger lorsque la motivation est morne. « J’ai du retard dans mes stats sur Strava », « Il a plus de bornes que moi ce mois-ci » ou « Faut que je récupère mon KOM » sont des phrases qu’on entend de plus en plus.

Strava, c’est de l’art

Le « GPS Drawing » est un challenge sur Strava qui consiste à dessiner ce que vous désirez grâce à la trace GPS. Puisqu’une image vaut mille mots, voici les plus belles œuvres d’art réalisées à travers le globe :

Crédit photo : Intothebobo/AirFrance Running/O2Feel
Crédit photo : LogoDix
Matthieu Heyman

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :