Divers

Biathlon : des performances mitigées pour l’équipe française

Après la Suède, place à l’Autriche. C’est à Hochfilzen que se déroulait ce week-end la seconde étape de la saison. Suite à des résultats mi-figue mi-raisin à Ostersund, un réveil significatif était attendu de la part des biathlètes de l’équipe de France. Si les résultats individuels ne sont pas mauvais, la performance du groupe est dans son ensemble satisfaisante. Retour sur ce week-end de biathlon mouvementé.

Les filles toujours en difficulté

Avec deux podiums à Ostersund, on attendait les Françaises au tournant afin de véritablement lancer leur saison. Et bien ces dernières ont été relativement décevantes. Aucun podium ce week-end et des résultats mitigés, même si quelques bonnes performances sont à distinguer.

Vendredi pour le sprint, une seule Française parvient à se positionner dans le top 10. Anaïs Bescond réalise le sans faute au tir et accroche la dixième place. Justine Braisaz quant à elle commet trois fautes mais limite la casse en vue de la poursuite. Elle termine 25ème avec une minute de retard sur Dorothea Wierer qui remporte une nouvelle fois le sprint. Capable du meilleur comme du pire, Braisaz se distingue petit à petit comme l’élément fort de cette équipe de France. Dans une forme incroyable sur les skis, elle reste malheureusement trop irrégulière sur le pas de tir. Dimanche lors de la poursuite, elle réalise une excellente performance et termine au pied du podium après une formidable remontée. Célia Aymonier, 10ème, et Anaïs Bescond, 6ème, permettent à la France de placer trois coureuses dans les dix premières places.

Ces résultats ne sont pas catastrophiques. L’attente reste cependant plus élevée. Celle-ci est légitime au vue de la qualité et la profondeur du groupe français. La qualité du tir cette saison doit encore s’améliorer. Avec 14 fautes samedi, les Françaises obtiennent la 7ème place du relais, loin derrière les Norvégiennes. Le tir est un problème récurrent sur les deux premières étapes et il faudra le corriger pour espérer viser plus haut.

Justine Braisaz, 4ème du sprint ce dimanche. Crédits: Getty Images

Le collectif masculin se distingue

On avait l’habitude de ne parler que de Martin Fourcade, il va falloir apprendre à voir cette équipe masculine comme un véritable groupe. Si Fourcade débute le week-end avec le maillot de leader du classement général, ce sont plutôt les Jacquelin, Guigonnat, Fillon-Maillet ou autres Claude qui se sont distingués.

Le sprint de vendredi nous offre une bonne surprise. Si Martin Fourcade termine à une décevante 10ème place, la France s’offre tout de même une médaille d’argent. Simon Desthieux termine second à huit secondes de l’intouchable Johannes Thingnes Boe, de bonne augure pour la poursuite du lendemain. C’est sur cette dernière, qu’une nouvelle fois J.T. Boe étale toute sa classe et survole la course de bout en bout. Nouveau podium pour l’équipe de France lors de cette course. Emilien Jacquelin, parti 18ème, termine à la troisième place et décroche le premier podium de sa jeune carrière. Au delà de cette médaille, la performance du groupe France est impressionnante. Cinq athlètes dans les dix premières places. Desthieux, Claude, Fillon-Maillet et Fourcade terminent respectivement 5, 8, 9 et 10ème. À noter le petit accrochage entre ces deux derniers qui provoque une chute leur faisant perdre chacun quelques places.

Dimanche lors du relais c’est encore la fête, pourtant pas de Martin Fourcade ni de Simon Desthieux au départ. Cela n’empêche pas les quatre Français de s’emparer de la médaille de bronze et de conclure en beauté ce week-end. L’équipe de France possède sans doute le groupe le plus fourni avec six athlètes parmi les meilleurs mondiaux. Qui dit mieux? Mais si la France ne termine pas première c’est d’abord la faute à l’Allemagne qui retrouve le sourire et termine deuxième, mais surtout celle de J.T. Boe, encore lui. Il permet à la Norvège de l’emporter grâce à un dernier tour supersonique et décroche ainsi sa troisième victoire du week-end. Il s’empare de la première place du classement général et démontre une fois de plus qu’il est désormais le meilleur biathlète du circuit.

Emilien Jacquelin, 3ème samedi, 3ème dimanche. Crédits: Photo AFP

Rendez vous dès jeudi pour la prochaine étape de la coupe du monde. En France, au Grand Bornand, on espère que les français nous donneront une nouvelle fois le sourire, à domicile qui plus est.

 

Crédit: AFP/APA/GEORG HOCHMUTH
ARTHUR PICARD

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :