Football Ligue 1

LOSC-MHSC : Lille s’en sort face au piège montpelliérain, Renato Sanches en sauveur

Première rencontre de cette 18èmejournée de Ligue 1 Conforama, les Lillois accueillaient le MHSC pour leur dernière à domicile cette année. Dominateurs de bout en bout, les hommes de Christophe Galtier se sont fait peur avant que Renato Sanches ne vienne offrir les trois points au terme d’un match abouti.

En l’emportant 2-1 face à Montpellier, Lille s’offre une quatrième victoire consécutive avec un but d’écart en Ligue 1 après s’être imposée face à Dijon, Lyon et Brest. Dans un schéma en 4-2-3-1 avec Jonathan Ikoné en soutien d’Osimhen, Renato Sanches sur son côté droit a réalisé une performance remarquée, acclamée par le public lillois. En face, les Montpelliérains alignaient une charnière axiale à trois Le Tallec-Hilton-Congré qui fut mise à mal pendant 90 minutes par les offensives adverses. Incapables de proposer du répondant en attaque, les joueurs de Der Zakarian s’en sont remis à un but sur leur seule occasion du match à la 75ème. De quoi offrir au stade Pierre Mauroy un dernier quart d’heure palpitant !

Lille au-dessus en première mi-temps

Sérieux aussi bien en attaque que défensivement, le LOSC a maîtrisé son sujet pendant les 45 premières minutes, étouffant le bloc défensif du club héraultais. Dans l’incapacité de se trouver en attaque, la paire Delort-Laborde n’a rien su proposer pour inquiéter une charnière Fonte-Gabriel qui s’est avérée être une véritable muraille infranchissable dans le jeu et imprenable dans le duel aérien. Tandis que le premier tir vint du côté des visiteurs, une première occasion chaude se présenta pour Jonathan Ikoné (8e), bien trop maladroit balle au pied sur l’ensemble de la rencontre. Avec une domination sans égale dans l’entrejeu, seul le dernier geste manquait aux milieux de terrain lillois pour toucher correctement leurs attaquants. La défense montpelliéraine fut à nouveau transpercée par un nouveau ballon pour Ikoné bien lancé par Renato Sanches (32e) mais trop juste pour battre Geronimo Rulli dans les cages du MHSC. Avant ça, Montpellier avait tenté de répliquer sur un coup-franc direct de Téji Savanier, tout droit dans les gants du meilleur gardien 2019 Mike Maignan (27e). Lille fut finalement récompensée à la 40èmeminute quand Osimhen parvint à obtenir un penalty, transformé avec brio par Ikoné. Dans le temps additionnel de cette période, il ne manquait que quelques centimètres à Savanier pour égaliser de la tête d’abord sur coup-franc (45+1e), puis sur corner (45+2e). L’arbitre renvoya donc les joueurs au vestiaire avec un avantage pour l’équipe à domicile 1-0.

Et Renato Sanches délivra les Dogues…

Revenus avec des meilleurs intentions en début de seconde mi-temps, Andy Delort et ses coéquipiers posèrent enfin le pied sur le ballon et tentèrent par des centres de glisser le ballon au fond des filets. En face, la défense restait attentive et Lille tentait d’alourdir la marque sur contre-attaque. Menés par un brillant Renato Sanches (10 dribbles réussis, meilleure performance en Ligue 1 cette saison), les Dogues cherchaient à se mettre à l’abri mais ne firent que buter sur un bon Rulli (7 arrêts) à plusieurs reprises (55e, 60eet 61e). Au cours d’une rencontre de plus en plus musclée, peu de cartons jaunes furent sortis par monsieur Brisard, de quoi quelque peu agacer le kop lillois et les coachs. Contre toute attente, Montpellier recolla au score sur un centre venant de la droite par Souquet, dévié au premier poteau par une tête de Mollet avant d’être conclu par un Andy Delort attentif au second poteau (75e).

renatolillemhsc
Renatos Sanches au duel face à Ambroise Oyongo (de dos). Crédit photo : Foot Mercato

Assommés, les joueurs lillois devaient tout recommencer pour ravir leurs supporters. Galtier fit deux changements, avec les sorties de Soumaré (77e) et Bamba (83e), remplacés respectivement par Xeka et Luiz Araujo. Dans les secondes qui suivirent ce second changement tactique, Renato Sanches fit la différence sur le côté gauche avant de repiquer dans l’axe et marquer d’une lourde frappe au premier poteau (84e). Le stade exulta et s’empressa de remercier le jeune Portugais, très en vue offensivement hier soir (5 tirs dont 4 cadrés, 1 but). De nouveau devant, le LOSC ne s’arrêtait pas en si bon chemin et s’essayait à enfoncer le clou : bien servi sur le côté droit de la surface montpelliéraine, Luiz Araujo provoqua et obtint un second penalty pour Lille suite à une charge de Mollet (88e). Muselé par la défense adverse, Victor Osimhen avait ainsi l’occasion de marquer son 10ème but cette saison, mais Geronimo Rulli repoussa la tentative du Nigérian. Au final, nouveau succès pour Galtier et ses hommes, invaincus à domicile. Lille se rapproche de Marseille (2e, 34pts), à trois points du dauphin, et conforte sa place sur la dernière marche du podium avec 4 points d’avance sur Rennes (qui compte deux matchs de retard).

Crédit photo : Adrien Fedeli
Adrien Fedeli

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :